AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Un déjeuner venteux [pv Password]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Un déjeuner venteux [pv Password]   Mer 19 Nov - 17:34

Le temps était agréable, et si ces derniers jours Stomak avait pensé assez tristement à son petit frère et à sa meilleure amie, aujourd'hui ça allait beaucoup mieux. Pourquoi un revirement émotionnel aussi brutal me demanderiez vous peut être ? Si ça ne vous intéresse pas, tant pis, je vais vous le dire quand même ! Je sais, je suis d'un sadisme abominable. Figurez vous que Stomak, c'était changer les idées tout d'abord en travaillant d'arrache-pied pour les sans abris des landes. Un travail épuisant comme le sien, ça à de quoi vous faire oublier vos soucis. Pendant toute une semaine, il avait bossé sur trois chantiers à la fois, ne s'arrêtant par exemple, que pour manger une bonne petite salade de pierres saveur terroir, littéralement. Depuis qu'il avait posé le pied dans cet endroit merveilleux et fantastique, il n'avait pas vraiment eu de temps pour lui tout seul. Certes, il avait fait des rencontres agréables et d'autres étranges voir agaçantes, et il appréciait déconner avec ses nouveaux amis. Mais à aucun moment, il n'avait eu la possibilité de partir seul à la découverte des landes et des autres pays avoisinants. Il savait qu'il y avait des tonnes de choses à découvrir, et devant lesquelles il pourrait s'émerveiller tel un enfant de 5 ans, ravi d'avoir enfin entre ses mains le jouet tant attendu après de nombreux caprices, auprès de parents blasés et lassés. C'est pour cela, qu'une fois les trois chantiers terminés en bonne et due forme, il s'autorisa quelques jours de congé. Une bonne balade à travers les landes lui ferait du bien, sauf s'il se faisait attaquer par une meute de fauves affamés et féroces, toutefois je vous invite à ne pas être défaitiste trop vite ! Pour ce qui était de retrouver le chemin de sa maison, au pire, il trouverait bien un endroit où dormir. Il ne comptait cependant pas faire une balade aussi longue, pour le moment du moins.

Stomak ne savait pas par où commencer sa promenade, le choix se trouvait être aussi vaste que des grandes plaines et un vent d'indécision soufflait dans son crâne. Et bah voilà le lieu était trouvé : les plaines des Landes de Calcifer. Voici la preuve que parfois, ça peut être pratique d'avoir du vide dans la tête. Cela peut amener à prendre des décisions rapidement. La plupart du temps, néanmoins c'est une source de problèmes, donc je ne peux que vous conseiller de ne pas faire comme Stomak. Surtout pas. Jamais, même. Les décisions, il faut y réfléchir un minimum avant. Ma psychologie de comptoir et ma leçon du jour étant terminées, vous pouvez fermez vos cahiers les enfants, quand à moi, je vais me trouver un nouveau job imaginaire dans le pâle emploi que je fais de mon imagination.

Il était presque midi, mais un grognement se fit entendre, une attaque de loups garous, peut être ? Non pas du tout, et si vous l'avez cru, c'est que vous lisez trop de romans d'horreurs. Ou alors c'est qu'il est grand temps de vous raser, parce que le Chewbacca qui vous regarde dans votre miroir, il fait une tête bizarre. Le grognement venait de l'estomac de Stomak, comme quoi une horloge biologique interne qui vous signale l'heure des repas, c'est plus pratique qu'une banale montre ! On peut appeler aussi ce phénomène : un ventre qui crie famine, mais aussi maux de ventre ou " grouille-toi de bouffer, sombre abruti ! ". Tant de richesses dans le langage humain, m'émerveille à chaque fois, je pourrais en parler des heures ! Mais le gars qui écris ces lignes et donc me fais parler, voudrais bien que je passe à la suite. C'est ce que je vais faire alors, puisque ma vie de conteur de roleplay n'est pas spécialement intéressante...

Le grand gaillard bâti comme une armoire ; vous voyez de qui je parle, puisqu'il y a une image de lui à gauche de ce texte ; s'arrêta au beau milieu des landes, s'assit dans un endroit où il y avait moins de vent, et pris une bonne motte d'herbe pour en faire le début de son repas. Une excellente entrée nutritive, qui avait le même goût qu'une salade de carottes râpées avec du basilic. Une fois cela finit, Stomak prit le temps de réfléchir à ce qu'il pourrait faire après, tout en rangeant son petit chapeau dans sa poche, pour ne pas le perdre avec ce vent qui soufflait. Qui sait ce que le reste de la journée allait lui réserver ?

Comment je fais des teasers de malade, ça te donne envie de savoir la suite hein ? Non, pas du tout ? Bon tant pis, je vais finir ma journée de personnage imaginaire, à déprimer en buvant du champagne imaginaire dans ma loge imaginaire, vous me retrouverez peut être au prochain texte.
Revenir en haut Aller en bas
des Landes de Calcifer
avatar

Messages : 16
Age : 52

Âge physique : 2X
Âge mental : 2X
Groupe : Landes de Calcifer
Dons : Loupe magique : Permet de voir les caractéristiques des autres au moindre contact.
Téléportation : Je suis obligé de l'expliquer ça ?

MessageSujet: Re: Un déjeuner venteux [pv Password]   Ven 21 Nov - 15:44

Armé de mon carnet et de mon stylo comme à mon habitude, le soleil me frappa la rétine lorsque j’ouvris les rideaux de mon misérable appartement. Mes points de vies étaient au maximum mais ma stamina ne cessa de diminuer jusqu’à ce que je consomme le petit déjeuner.  Je m’étais équipé ridiculement, mon pyjama ne me donna aucun bonus à part « Confort de nuit » qui comme vous vous en doutez, ne m’apporte rien d’intéressant en ce moment. C’est sans gêne que je m’étais changé en bon guerrier et abandonné mon stuff de plouc.

Il était l’heure de faire quelque chose, mais quoi ? Je n’avais rien prévue, aucun partenaire n’était disponible pour faire une quête avec moi. Ma seule option était l’aventure solo, pas de multi-joueurs cette fois ci.

Les grincements de ma porte d’entrée suivie du claquement signifient que le temps de chargement entre la maison et le monde extérieur  était fini.  


Vue à la première personne, je n’avais pas de pistolet ou autres mitrailleuses dans mes mains, mais mes simples notes me rappelant fortement Artyom dans un de mes jeux vidéo préférés. Je me dirigeais vers les plaines qui pour moi, regorgeaient de beaucoup de spécimens différents et j’eu ce sentiment que les 24h que je dois passer aujourd’hui allaient être enrichie là-bas.

Sur le chemin de la découverte, j’aurais aimé dire que mes yeux se régalaient devant toutes sortes de spectacle propre à ce monde, mais… à part le voisinage que je côtoie quotidiennement, les bruits qui me détruisent les tympans trois fois par jours et ce paysage que je connais par cœur depuis un bon moment…  rien, absolument rien n’attira vraiment mon attention. C’est triste, mais tout le monde sait qu’à force les jeux vidéo deviennent répétitifs.

Peu à peu, la verdure s’emballa à mes pieds, signe que les plaines devenaient de plus en plus proches. Il était l’heure d’expérimenter mon pouvoir et de remplir mon carnet d’informations. Les premières plantes que je croisais devenaient mes sujets, au moindre contact j’appris donc leurs caractéristiques et j’eu la surprise de voir que plusieurs d’entre elles étaient comestible. Les découvertes s’enchainaient et la partie « Végétaux » de mon carnet commençait à déborder. Ma fierté  s’exprima même à travers mon visage : mon sourire reflétait bien le sens de la réussite quand à mes yeux… qu’importe, de toute façon on ne peut les voir.

Je pensais être seul sur cette plaine immense profitant de ce plaisir en solitaire, mais un étrange bruit attisa ma curiosité. Une attaque de loups garous, peut-être ? Un léger grognement se prononça une fois de plus non loin de moi. Je dois l’avouer, je commençais à paniquer. Par peur de ne pas tenir le coup face à un grand monstre, je me mis à détaler le plus loin possible, mais bien sur… dans la mauvaise direction.

Ma jambe tapa dans le bide immense d’un homme assis près d’un arbre, posé tranquillement à l’ombre me faisant tomber sous son regard insouciant.


« C.. courez ! Il y a un monstre pas loin de nous… ! »

Toujours à terre à cause de la chute, je rampais donc vers lui, m’agrippant à son col avant de continuer :

« Vous m’entendez ?! »

Oui, ce léger contact me donna plusieurs informations qui me laissaient sans voix. En fait, j’étais tombé sur le meilleur spécimen pour mon carnet. Mes informations m’ont dit qu’il était un habitant des Landes et que son pouvoir était d’avoir un estomac en béton, pouvant avaler tout et n’importe quoi. Ces informations n’étaient que quelques-unes parmi tant d’autres.

Redressé, je pris mon carnet dans mes mains et devant lui, je commençai à écrire sur une nouvelle page «  Alberto Gavas, Landes de Calcifer ». Le monstre ne me faisait plus peur, s'il arrivait à me rattraper, cet homme le mangerait !

« Ne faisons plus attention au monstre, parlez-vous de moi. Je me nomme Password, ravi de rencontrer un PnJ tel que vous ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un déjeuner venteux [pv Password]   Sam 29 Nov - 12:09

Hors Rp:
 

Les moments de tranquillité, il faut toujours en profiter pleinement et entièrement. Car ils finissent toujours par s'échapper, interrompu par n'importe quoi ou n'importe qui. C'était bien la première fois pour Stomak, qu'il se faisait tirer de ses pensées par un coup de pied au bide ! Il avait beau être musclé et avoir un estomac qui pouvait digérer n'importe quoi, il eut assez mal sur le coup quand même ! Il n'était pas aussi résistant qu'un géant vert hurlant de rage ni encore moins qu'un super gars en collants bleus et rouge. Un gros " AOUTCH ! " sorti donc de sa bouche sous le choc. Autre nouvelle chose qui lui arriva tout de suite après, ce fut de se faire agresser les tympans par le jeune homme plutôt maigrichon qui l'avait percuté juste deux secondes plutôt. C'était plutôt une réaction sous le choc qu'une agression en fait, car il criait tout simplement au monstre. Mais quel monstre ? Il n'y en avait pas ici dans les plaines, c'était un endroit plutôt calme. A moins d'avoir peur des insectes, de l'herbe fraîche ou du vent, ce qui dans ce cas et ce lieu ci était assez problématique pour vivre. Peut être existait il quelqu'un comme cela dans cette contrée ? Par exemple, un ermite à grande barbe sale qui se barricaderait dans sa grotte, par peur du monde extérieur. Fallait-il encore que ce reclus de la société, ne songe pas aux animaux rampants et grouillants qu'il risquait d'y avoir dans ce genre d'endroit sombre...
La vie des personnes phobiques devaient être un véritable enfer !

Stomak en bon samaritain qu'il était, allait rassurer cette personne, cependant il n'eut pas le temps, car l'individu s'apaisa tout seul très rapidement. Grande maîtrise de soi ou personnage lunatique ? Peut importe pour le moment, ce n'était pas le plus important. L'homme prenait des notes, et Stomak ne savait pas sur quoi ni pourquoi. Cela l'intriguait énormément ! Sa curiosité et son étonnement s'agrandirent encore plus quand l'homme aux lunettes noires reparla de nouveau, et cette fois ci pour se présenter. En effet, notre cher grand baraqué trouvait que ce Password avait une étonnante façon de parler, en plus de ne pas s'excuser après lui avoir mit, certes sans le vouloir, un coup de pied au ventre.

- Un pet énergie ? Haha non, je ne crois pas que ça soit cela que vous avez dit. Ah oui, un pnj ! Et bien non, je n'en suis pas un. Je suis un véritable humain comme vous, je peux vous l'assurer. Je suis quand même content de faire votre connaissance Mr Password, même si elle a été brutale. Je m'appelle Stomak. Si cela ne vous dérange pas, je finis mon déjeuner et on pourra discuter plus amplement après.

Sans attendre la réponse de son peut être nouvel ami, il se leva et aperçu une branche morte de taille moyenne, non loin de là. Il la prit, et la mangea entièrement. Un délicieux goût de crumble au chocolat vint égayer ses papilles et garnir son estomac. Son repas terminé, il s'estima digne de reprendre une conversation normale, et revint vers Password.

- Je n'ai jamais entendu parler de monstres en pleine journée dans les plaines ou dans les landes, mais peut être il y en a t il quand la nuit tombe...
Enfin bref, tout est paisible actuellement, donc nous n'allons pas paniquer pour rien. J'ai remarqué que vous notiez des choses dans votre carnet, juste après votre chute. Vous êtes le journaliste attitré des landes ou bien est ce que vous tentez de battre le record du nombre de chutes ?


Cette dernière remarque de Stomak était évidemment faite avec une pointe de taquinerie, reste à savoir si son interlocuteur appréciait ce genre d'humour. S'il n'aimait pas cela, peut être que la dizaine de feuilles mortes que venait de se prendre le grand balèze en pleine poire, à cause du vent, le ferait mourir de rire.

- Arf, maudites feuilles ! s'exclama Stomak qui en se débarrassant, en envoya quelques unes, sans le faire exprès, sur son partenaire de balade du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Un déjeuner venteux [pv Password]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un déjeuner venteux [pv Password]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'ai connu une polonaise qui en buvait au petit déjeuner...
» setup using apple airport
» Nabaztag/Tag + Airport Extreme
» Changer email et mot de passe dans nabaztag.com / Profil
» Lapin orange figé de la tête aux pieds

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Plaines-