AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 ... une chèvre? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: ... une chèvre? [Libre]   Jeu 29 Aoû - 15:06

Il faisait chaud. La sueur coulait doucement sur tes tempes et tu regrettais de t'être habillée en noir. Tes cheveux collaient sur ton front et tu en avais marre. Marre de marcher sur cette ignoble route de gravier qui manquait de te faire trébucher à chaque pas, marre du soleil qui s'acharnait à te poursuivre, marre de la poussière sèche qui virevoltait à chacun de tes pas pour mieux te piquer les yeux. Tu rêvais d'une source d'eau, mais nulle à l'horizon. Alors tu continuais de marcher, malgré les ampoules qui se formaient sous la plante de tes pieds, en tenant de ta main gauche une petite valisette contenant les soutiens-gorges que avais ramené à une vieille dame qui ne pouvait plus se déplacer à cause de ses rhumatismes. Une sale vieille en réalité. Elle t'avait harcelé durant des jours pour que tu te rendes à son domicile pour t'acheter finalement une seule pièce, des moins chères.

Tu plongeas la main dans la poche arrière de ton short pour vérifier que les billets s'y trouvaient toujours. Leur contact te rassura. Tu n'avais pas fait tout ce chemin à pied pour te retrouver finalement sans le moindre sous. Tu balayas tes craintes: la route était déserte, personne ne risquait de te voler ton maigre pactole, même si le bout des billets dépassait légèrement de ta poche.

Tu continuais, pas après pas, d'avancer, malgré le bourdonnement léger de tes oreilles, malgré ton dos qui ployait sous ta charge. Le sable étouffait le bruit de tes pas, il te semblait pourtant entendre ce d'une autre personne qui avançait, au même rythme que les tiens. Au bout d'une trentaine de mètres, tu en eus la certitude: quelqu'un était derrière toi. Tu croyais être seule ici. Tu avanças d'un pas, t'arrêtas. La personne derrière toi suivait le même manège. Tu recommenças, plusieurs fois, et toujours le même résultat. Finalement, tu te plantas sur place et attendis que celui qui te traquait ce manifeste. Ce qu'il fit de manière plutôt surprenante.

Cela commença par un léger souffle ainsi qu'une caresse. Sur ta fesse. Tu rougis immédiatement, te retourna et dévisagea ton agresseur. Une chèvre venait d'attraper tes billets et les mastiquait joyeusement. Tu tentais de les reprendre, en les tirant, mais rien à faire. Tu insultais copieusement l'ovin mais cela ne semblait pas l'attendrir. Tu étais ridicule, à te disputer avec une chèvre.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ... une chèvre? [Libre]   Jeu 29 Aoû - 17:02

Mon étui à violon sur le dos, mon masque sur la tête comme à mon habitude, je marchais. Le soleil de plomb qui s'abattait sur les chemins ne me faisait pas peur, même si, je devais l'avouer, il était désagréable. Vraiment désagréable. Mon masque de métal renforçait cette chaleur et j'hésitai un instant à l'enlever. Je n'en fis rien. De toute manière, j'allais bientôt pouvoir m'arrêter. Je voyais déjà les reliefs d'un village au loin. J'avais vraiment hâte d'y arriver, mes jambes me faisaient souffrir de plus en plus. Cela faisait des heures qu'elles me supportaient dans cette chaleur pesante. De plus, j'avais dormi peu cette nuit, étant restée non loin des chemins, allongée à même le sol dans l'herbe douce. J'avais été réveillée à plusieurs reprises par des animaux qui semblaient avoir décidé de chasser non loin de moi. De ce fait, comme l'idée de me retrouver en compagnie d'un prédateur affamé ne me plaisait pas vraiment, j'avais finit par déménager et parcourir dans le noir encore un bout de chemin. Je ne souhaitais qu'un endroit ou m'arrêter et pourquoi pas un endroit où dormir confortablement.

 Au fur et à mesure que j'avalais la distance qui me séparait de cet arrêt tant attendu, les formes du villages se dessinaient de mieux en mieux. Il me semblait voir là un village simple. Allais-je y récolter beaucoup de dons avec ma musique ? Comment savoir ? Il fallait simplement essayer. De toute façon, je ne comptais pas continuer encore et j'allais m'y arrêter. Enfin, j'entrai dans le village. Je me mis à errer dans les rues, croisant quelques passants ici et là, recherchant un endroit ou m’asseoir et jouer, à l'ombre de préférence.

 Au détour d'une ruelle, j'aperçut une scène qui m'intrigua. Une fille tentait désespérément de récupérer quelque chose de la bouche d'une chèvre récalcitrante. Je m’approchait alors, bien décidé à aider la brune.

- Besoin d'aide ?

Sans attendre la réponse, je m'approchait à grand pas de l'animal et frappa sa croupe avec force. Celui-ci sembla déstabilisé mais pas pour longtemps. Alors, je pris son cou entre mes bras et tira vers moi afin de le faire lâcher, mais à priori, la chèvre était têtue. Nous devions avoir l'air ridicules à nous battre avec cet animal... Enfin, ce dernier lâcha prise et s'en alla rapidement. Je regardais alors la main de la fille que j'avais aider. Celle-ci contenait à présent quelques billets trempés de bave. Je fit une grimace désolée derrière mon masque en sachant parfaitement qu'elle ne serait pas remarquée.
Revenir en haut Aller en bas
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 272
Age : 23

Âge physique : 22 ans à tout péter.
Âge mental : (3)9 ans.
Groupe : PAYSANS DE LA VALLÉE DU VENT REPRÉSENTE.
Dons : Lactokynésie + Maquillage instantané.

MessageSujet: Re: ... une chèvre? [Libre]   Ven 27 Sep - 20:05

Mais où Diable est donc passée Églantine ? Gervita ne l'avait quittée des yeux qu'un quart de seconde, le temps de s'allumer une clope et voilà que la bougresse avait filé au détour d'une ruelle. Décidément, il lui faut se faire une raison : les chèvres ont bien mauvais caractère. Et contrairement aux chiens, elles ne reviennent pas toutes seules lorsqu'on leur laisse un peu de lest pendant la promenade. Monsieur Seguin confirmera.
Crotte de bique. C'est le cas de le dire. Tirant une latte, Gervita se met à scruter les alentours. Il se demande si c'est bien la peine de gueuler le nom de sa créature à cornes. D'une, il passe déjà pour le fou du village à courir sans cesse après sa chèvre et de deux, cette dernière ne répond jamais à ses appels. Il commence à comprendre pourquoi l'ovin lui a été gracieusement offert : cette chose poilue est décidément une teigne de première catégorie. C'est alors qu'un béguètement familier lui fait bourdonner les oreilles.

▬ Églantine ! Au pied ! Beugle le fromager en s'engouffrant dans la rue voisine quand horreur ! S'il est bien tombé sur sa chèvre, celle-ci est en train de se faire caillasser par deux vauriennes ! Peut-être des bandits de grand chemin, puisque l'une d'entre elle a le visage masqué. Celle-ci étrangle sa bête tandis que l'autre tente tant bien que mal de lui subtiliser ce qu'elle tient dans sa bouche. Alors ni une, ni deux, Gervita en bon défenseur de la chèvre et de l'agneau s'élance vers les deux malfaiteuses. Ouvrant la gourde pleine de lait qu'il porte toujours autour de sa ceinture, il utilise son don et arrose les deux malotrues qui s'en prennent à son animal.

▬ Mais ça va pas bien la tête ? À deux contre une chèvre innocente ! Z'avez donc aucun amour propre ? S'en prendre ainsi à la propriété des honnêtes travailleurs ! Mais quelle honte ! Hors de mon chemin mécréantes ou vous tâterez de mes yaourts ! Allez brigander ailleurs ! Ici on est pas chez les pignoufs ! ON EST DES GENS CIVILISÉS ICI HEIN ! Enchérit-il de son plus bel accent de campagnard tandis qu'Églantine se réfugie entre ses jambes en poussant des cris d'animal blessé, feignant l'innocence. 

Hors RP:
 


Silence is of different kinds, and breathes different meanings Charlotte Brontë.
Les jolies choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesabyssales.tumblr.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ... une chèvre? [Libre]   Sam 28 Sep - 12:00



Tu fixais avec dégoût tes billets mastiqués avec soin et suintant de bave sans prendre le temps de t'occuper de ta sauveuse. Qui accepterait d'être payé avec ça? Tu les triturais dans tous les sens, espérant reconnaître en eux leur éclat d'antan mais il faut croire que c'est peine perdue...

Alors que tu méditais sur les joies de la campagne et de ses habitants, tu te fis asperger de lait. Chose tout à fait courante. Tu sens la substance couler amoureusement sur ton visage, s'attarder sur tes cheveux, imbiber tes vêtements. L'odeur est infecte. Te voilà couverte de poussière, de bave et de lait... Charmante...

C'était sans compter cet adorable paysan qui se mit à te hurler dessus, avec poésie et distinction. Et qui prit le partie du stupide ovin... La mention de l'amour-propre te fit bouillir de rage. Tu t'étonnas même de ne pas voir de petites bulles se former sur le lait qui te maculait.

-Excusez moi? La propriété d'honnêtes travailleurs? C'est cette bestiole qui a manger mon argent! Vous voyez ses trois billets dissous par sa salive? Les gens civilisés tiennent leur chèvre pickpocket! Et n'attaquent pas les dame avec du lait! Pignouf!

D'un air rageur, tu tiras la langue à l'animal. Vous aviez la même odeur, alors pourquoi ne pas se rabaisser à la même maturité?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ... une chèvre? [Libre]   Dim 29 Sep - 14:11

Je n'eu pas le temps d'engager une éventuelle conversation. Déjà, j'étais couverte de lait. Je tournai la tête et vis alors un homme qui se mit à hurler avec un accent paysan. Quelle journée formidable... pensais-je. A peine arrivée, mon espoir de me reposer s'était déjà bien amoindrit. Après m'être battue avec une chèvre, voilà que je devais faire face à son éleveur, en compagnie d'une inconnue. Cette dernière n'avait d'ailleurs pas beaucoup apprécié l'arrivée de l'homme et avait immédiatement répondu :

- Excusez moi ? La propriété d'honnêtes travailleurs ? C'est cette bestiole qui a mangé mon argent! Vous voyez ses trois billets dissous par sa salive ? Les gens civilisés tiennent leur chèvre pickpocket ! Et n'attaquent pas les dames avec du lait ! Pignouf !

J'attrapai mes cheveux et les essorai, désolée par la quantité de lait qui s'en écoulait. Puis, j'attrapais mon étui à violon et l'ouvrit avant de lâcher un soupir de soulagement en voyant que mon instrument était sec. Je le refermais puis le remis sur mon dos avant d'enfin prendre la parole.

- Bien. J'apprécie beaucoup l'accueil que vous faites au gens de passage, dis-je d'une voix pleine de reproches.

Mes yeux lançaient des éclairs et si mon masque n'avait pas été là, mon expression n'aurait surement pas été très avenante...
Revenir en haut Aller en bas
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 272
Age : 23

Âge physique : 22 ans à tout péter.
Âge mental : (3)9 ans.
Groupe : PAYSANS DE LA VALLÉE DU VENT REPRÉSENTE.
Dons : Lactokynésie + Maquillage instantané.

MessageSujet: Re: ... une chèvre? [Libre]   Mar 1 Oct - 15:12

Elle a tiré la langue à Églantine qui pousse un cri courroucé. Un sourire amusé se dessine sur les lèvres de Gervita qui commence à comprendre la situation en jetant un coup d'oeil aux billets pleins de bave tenus par la demoiselle. Brave Églantine ! Il la reconnait bien là sa biquette qui s'en va détrousser les voyageurs ! Finalement, il semble qu'elle a retenu un semblant de son éducation. Toutefois, mauvaise foi oblige, le fromager reste sur sa position et continue sur sa lancée de reproches :

▬ Sottises ! Z'avez déjà vu une chèvre en laisse ? Et pourquoi pas les cochons, les canards et les vaches tant qu'à faire ? C'est vous qu'on devrait museler. Et d'ailleurs le lait c'est très bon pour la peau, c'est scientifiquement prouvé ma petite dame !

Églantine baisse la tête, renâcle comme un cheval et tape du sabot sur le sol. Il sent qu'elle s'apprête à repartir à l'assaut alors il la prend par la cornes et la coince entre ses deux grandes jambes, dès fois qu'elle ait pas la merveilleuse idée de se faire la malle et d'aller cambrioler une maison. Bin oui, c'est toujours comme ça. D'abord pickpocket, puis cambrioleur, puis tueur en série. Bien que l'idée d'avoir une chèvre de guerre ne lui déplaît pas, Gervita n'a pas envie de passer le reste de sa soirée à courir après un ovin psychopathe.
Il tire une taffe de sa clope et regarde la deuxième incongrue d'un air mauvais. Elle a le visage masqué et un étui sur le dos. À coup sûr, elle c'est une terroriste. Parait qu'à Yubaba, y'a déjà eu un attentat. Elle, elle trame quelque chose de mauvais.

▬ Les gens du passage, qu'est-ce qu'on en a à foutre des gens du passage ici. On est déjà assez fauchés pour avoir à s'occuper de vous. Puis d'abord, c'est quoi ce masque immonde ? C'est une histoire de religion hein ? Et vous portez quoi ? Une bombe ou une mitraillette ? Parce que chez nous on veut pas de ça !



Silence is of different kinds, and breathes different meanings Charlotte Brontë.
Les jolies choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesabyssales.tumblr.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ... une chèvre? [Libre]   Dim 20 Oct - 19:51



Mais... Mais... Est-ce ton imagination ou ce bonhomme vient de sourire? Mais... Il se prend pour qui lui? C'est un homme qui dresse les chèvres pour dépouiller les honnêtes gens qui tente de te faire la leçon. Tu secoue la tête de rage, éclaboussant les alentours du lait qui accepte de se détacher de toi. Si tu ne trouves pas rapidement un peu d'eau pour te rincer, tu seras transformée d'ici ce soir en un gros fromage de chèvre...

Il critique un peu ta sauveuse, ce qui te déplaît déjà. Mais lorsqu'il mentionne les gens fauchés, tu sens que le lait sur ta peau se met à bouillir. Tu écarquilles les yeux et fais signe à la femme masquée de prendre la relève, de peur d'être vulgaire. Tu agites bien tes billets mâchouillés, pour faire comprendre la source de ta colère. Pendant qu'elle s'occupe du paysan, tu reprends ton duel de regard avec l'ovin...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ... une chèvre? [Libre]   Mer 23 Oct - 16:53

-Les gens du passage, qu'est-ce qu'on en a à foutre des gens du passage ici. On est déjà assez fauchés pour avoir à s'occuper de vous. Puis d'abord, c'est quoi ce masque immonde ? C'est une histoire de religion hein ? Et vous portez quoi ? Une bombe ou une mitraillette ? Parce que chez nous on veut pas de ça !

Les mots de ce type résonnèrent plusieurs longs instants dans ma tête. La fille tout aussi couverte de lait que moi semblait trop exaspérée pour oser parler et déverser tout ce que nous pensions probablement toutes les deux. Moi, en revanche, je ne me retins pas une seconde de plus :

- Pardon ?

La colère s'était installée dans ma voix, dans mes yeux, dans chacun de mes mouvements. Je ne supportait déjà plus ce paysan et sa chèvre stupide. Je ne laissai le temps à personne pour parler et continuai sur ma lancée :

- Alors c'est ça que monsieur pense des étrangers ? A partir du moment où quelqu'un à un masque c'est forcément un terroriste ? Pour votre information, non je n'ai pas l'intention de poser une bombe dans ce village même si j'avoue que depuis que vous êtes apparu j'ai de quoi me laisser tenter ! Mais la seule arme que je transporte est un violon... Et un masque si vous considérez cela comme quelque chose de dangereux.

Je sentait presque ma main me démanger tant je brûlais de lui coller ma main dans la figure. Je ne supportais pas ces jugements incessants donnés à la vas vite, sans connaître.

HRP :
 
Revenir en haut Aller en bas
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 272
Age : 23

Âge physique : 22 ans à tout péter.
Âge mental : (3)9 ans.
Groupe : PAYSANS DE LA VALLÉE DU VENT REPRÉSENTE.
Dons : Lactokynésie + Maquillage instantané.

MessageSujet: Re: ... une chèvre? [Libre]   Jeu 31 Oct - 17:27

Les deux inconnues le font doucement rire. Ça se voit sur le visage du fromager parce que malgré ses propos virulents, il a un sourire amusé et agaçant sur les lèvres. Vraiment, il en faut peu pour les énerver. Enfin peu, du point de vue de Gervita bien évidemment. Recette pour un bon gros fromage nerveux. Ingrédients : une chèvre aigrie, du lait balancé et quelques préjugés bien placés. Laissez reposer le tout quelques instants et vous obtiendrez un bon bouillon colérique. Oui, oui. Il voit bien que la première demoiselle frémit intérieurement de rage en secouant ses vêtements trempés tandis que l'autre se retient de lui en coller une. Ces deux-là, elles ne sont pas du niveau de Gervita. C'est si facile de les foutre en rogne, que ça ne l'amuse déjà plus. Voyez-vous, le gaillard a besoin de challenge.
Histoire de, il se permet quand même de répliquer une nouvelle fois d'un air désinvolte, peu convaincu par les propos de la pseudo voyageuse.

▬ Bin si vous êtes pas une terroriste, j'vois pas pourquoi z'avez un masque. Sauf si vous êtes moche mais ça c'est une autre histoire.
ÉGLANTINE COUCHÉE ! Sinon pas d'foin ce soir !
Beugle-t-il avec son élégance toute naturelle en donnant une tape sur la tête de sa bête qui pour une fois semble comprendre et se couche entre les jambes de son propriétaire qui se met à dévisager la deuxième minette soi-disant dévalisée.
Attendez, elle lui dit quelque chose celle-là. Mais oui, elle est du coin ! Pour sûr ! Il en mettrait sa main à couper, il a déjà vu sa tronche quelque part. Claquements de doigts, enthousiaste.

▬ Ah mais j'vous connais vous ! Vous êtes la vendeuse de lingerie du village ! S'exclame le fromager en pointant du doigt l'intéressée. J'aime beaucoup l'ensemble bleu et blanc du printemps que vous avez fait porter à Aspirine là y'a deux mois. C'est cool que ce vous faîtes. Ouais ouais.

Nul doute qu'insulter les gens et posséder une chèvre qui s'en va attaquer les passants ne fait ni chaud ni froid à Gervita.



Silence is of different kinds, and breathes different meanings Charlotte Brontë.
Les jolies choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesabyssales.tumblr.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ... une chèvre? [Libre]   Sam 9 Nov - 21:57



Tu aimes les compliments, c'est là l'un de tes moindres défauts. On t'a reconnu et tu souris poliment: est-ce là le moment de rameuter un peu de clientèle? Qui sait, peut-être que les gens qui élèvent les chèvres cleptomanes aiment les jolis sous-vêtements.

"Vous avez aimé? Vraiment?"

Tu te réjouis qu'Aspirine soit une aussi bonne publicité ambulante. Bon, il faut admettre que ses formes font beaucoup et c'est ce qui doit le plus plaire au potentiels acheteurs masculins, mais cela reste honnête.

"Si vous voulez, je peux vous proposer des sous-vêtements pour hommes. A moins que vous ne pensiez à une attention particulière pour une compagne?"

Tu as oublié le lait, les paroles rageuses, les billets perdus. Avec un peu de chance, tu vas réussir à regagner ton argent assez vite si l'éleveur de chèvre s'avère bon client. Quoi que... Avoir une compagne lorsqu'on a le temps d'apprendre à une chèvre des tours dignes d'un chien...

Tu sors un catalogue, tout sourire, et le lui tends.

"Si cela vous intéresse, voici le catalogue."

Tu te tournes vers ta sauveuse et lui en tend également un. En vérifiant que la chèvre papierovore ne veuille pas le manger aussi.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ... une chèvre? [Libre]   Sam 23 Nov - 13:55

Le paysans me tapait définitivement sur le système. J'étais réellement à deux doigts de lui envoyer ma main dans la figure. Le pire, ce fut probablement qu'après m'avoir une énième fois critiquée, il avait, comme si de rien était, parlé des créations de la fille que je venais de sauver. Il la félicitait en parlant d'une certaine Aspirine. Non, ce n'était pas le pire en définitive. Parce qu'après, la créatrice en question, ayant soudainement retrouvé le sourire, le suivit dans son "comme si de rien était". Sérieusement, était-il tous comme ça ici ?

La fille sortit des catalogues et en tendis un au paysans puis m'en tendis un second. Je soupirai et l’attrapai d'un geste brusque trahissant mon énervement. Je n'avais actuellement pas grand chose à faire de toutes ces lingeries. J'étais plus en besoin d'argent et je n'étais pas vraiment persuadée de pouvoir jouer du violon couverte de lait, l'air de rien. Déjà qu'avec ma manière de m'habiller, les gens avaient tendance à être septique, alors si en plus j'étais couverte de lait... Je rangeais l'objet sans même y jeter un seul regard. Plus tard, peut-être.

- Bien, je n'aimerais pas interrompre vos discours sur les fringues bien que je ne doute pas que vos créations soit magnifiques, mais je ne peux pas jouer du violon dans cet état et j'ai besoin d'argent. Alors, monsieur, vous qui êtes responsable de ça, qu'est-ce que vous proposez ?

Mon ton était resté à la fois énervé et ironique. Je ne m'attendais pas à recevoir la moindre réponse constructive de l'homme, et la réponse de la fille ne m'importait plus vraiment. J'avais juste besoin d'exprimer ma colère. Je n'aurais simplement jamais du aider cette fille. Je serais déjà en train de jouer dans un coin à l'ombre, et je serais bien mieux qu'ici. Il faisait toujours aussi chaud par ailleurs, et le lait collait sur ma peau et dans mes cheveux. C'était très désagréable...
Revenir en haut Aller en bas
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 272
Age : 23

Âge physique : 22 ans à tout péter.
Âge mental : (3)9 ans.
Groupe : PAYSANS DE LA VALLÉE DU VENT REPRÉSENTE.
Dons : Lactokynésie + Maquillage instantané.

MessageSujet: Re: ... une chèvre? [Libre]   Sam 23 Nov - 17:25

Bip bip, girouette spotted ! Dès que Gervita parle d'Aspirine, le visage de la vendeuse s'illumine, car oui il a vu juste, c'est bien la vendeuse de lingerie. À croire que la rousse a la bonne humeur contagieuse tiens. Ou alors elle doit avoir un sacré sens des affaires cette minette-là puisqu'elle s'empresse de lui parler de sa collection pour hommes et de lui tendre un catalogue que le fromager prend et feuillette rapidement, curieux. Il ne savait pas qu'elle faisait vendait également des articles pour ces messieurs. Il faut dire qu'il n'a pas encore vu de grand mâle se trimballer en petite tenue dans la Vallée à l'instar d'Aspirine. S'il y en a, il n'a pas trop du y faire attention.
En tout cas, étant lui-même commerçant, il ne peut qu'applaudir intérieurement le professionnalisme de la donzelle.

▬ Merci, je regarderai ça au calme Mad'moiselle... Misty ! Son nom est écrit sur les premières pages.
C'est sûrement très étonnant (ou pas), mais le paysan n'a pas de compagne. Plus étonnant encore, lui aussi a besoin de sous-vêtements. Son caleçon Batman commence à s'user. Et puis ça fait un moment qu'il se dit qu'un jour il va acheter de la lingerie fine à Absinthe juste pour le plaisir de voir la tronche qu'elle pourrait bien tirer. Ah oui, ça peut être très très drôle.
La chèvre louche sur les catalogues, une lueur mauvaise dans le regard, mais reste immobile. Elle a envie de manger ce soir la sale bête. Sa tentative d'extorsion de fonds aurait presque pu être oubliée si l'autre rabat-joie de terroriste - non parce que Gervita a décidé que c'était une terroriste - ne s'était pas remise à piailler, visiblement excédée.  
Clairement le malheur des autres, ça lui passe par-dessus la tête, même s'il est un tout petit peu responsable. Surtout s'il est un tout petit peu responsable. Et puis nan, il peut pas la blairer celle-là, il sent qu'elle lui tape sur le système, qu'elle en a encore pour un moment. Y'a qu'une réponse possible pour ce genre de personne :

▬ Ah oui ça... Il relève la tête du magazine, prend un air pensif puis hausse les épaules et réplique sans même la regarder : Excusez-moi mais en fait j'm'en fous.

Hors Jeu:
 


Silence is of different kinds, and breathes different meanings Charlotte Brontë.
Les jolies choses:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesabyssales.tumblr.com/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ... une chèvre? [Libre]   Ven 29 Nov - 21:28



Mince, mince, mince, mince. A deux doigts de t'en sortir sans trop de mal, avec même une petite vente au bout. Mais non. La femme masquée avait tout gâché... Bon, là, il fallait temporiser. Tu souris de manière un peu forcée.

"Je crois que nous sommes tous un peu... bouleversés par la chaleur ambiante et par le léger incident qui s'est produit mais pourquoi ne pas nous asseoir autour d'un bon verre d'eau frais et discuter calmement de tout ça... N'est-ce pas?"

Un sourire angélique et des yeux plein de sincérité. Voilà des armes pour conclure une vente, peut-être aussi pour réconcilier des personnes. Joignant le geste à la parole, tu te places entre les deux et les pousses doucement pour avancer.

Mais naturellement, il y a la chèvre. Cette vicieuse petite chèvre. Qui te fait glisser en décalant de manière très peu subtile sa patte sur le côté. Qui te fait atterrir sur les fesses, glisser le long d'une longue pente sableuse, roulant, t'écorchant sur des petits gravilllons. Tu voudrais t'arrêter mais tu n'arrives pas à t'accrocher à quoi que ce soit, le sol étant trop sec. Les deux seules choses auxquelles tu t'agrippes sont tes deux compagnons.

En haut, la chèvre bêle de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ... une chèvre? [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

... une chèvre? [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ... une chèvre? [Libre]
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
» Houston ? Nous avons un problème (pv libre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Grand manoir :: Village-