AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   Dim 29 Sep - 14:23



Les ruelles s’entremêlaient, bien décidées à ne pas me laisser revenir chez moi.  J’étais livrer la commande d’une jeune femme travaillant dans le bas-fond, une fleur de macadam sans doute, bien que je n’avais pas osé faire la moindre remarque. J’étais partie en soirée mais, à cause d’un sens de l’orientation déplorable, la nuit avait eu le temps de tomber tranquillement alors que mes pieds hurlaient de douleur.

Je n’aimais vraiment pas les bas-fonds.  C’était ma première visite dans cette partie de la vallée et je doutais vouloir y revenir un jour. Non pas que l’odeur d’urine de la petite ruelle dans laquelle je me glissais ne me plaisait pas, ni que les charmantes personnes qui avaient tenté de m’adresser la parole m’avait effrayée, bien que je trouvais que les sympathiques autochtones ne soient pas tout à fait subtils dans leur propos plus ou moins graveleux,  mais il m’arrivait régulièrement de sursauter à cause de la faune qui surgissait d’étranges établissements.

Je pressais le pas, croyant sentir une présence dans mon dos.  Mais je me trompais bien sûr… Qui voudrait suivre une jeune femme qui rentre tranquillement chez elle ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   Lun 21 Oct - 3:00



Misty & Miles



Le soleil était présent à l'horizon. Le ciel était dégagé, pas un seul nuage dans les environs. Ce jour là était censé être une journée de repos pour le gardien de la paix. Cela faisait plusieurs semaines maintenant qu'il avait quitté son territoire afin d'enquêter sur une affaire qui ne l'intéressait nullement. Seulement, il ne pouvait continuer à ignorer ce qui se passait dans le reste du monde. Et bien évidement, jusqu'à présent il n'avait rien trouvé de concret. Bien sûr, il avait quelques suspects... Comme cette jeune femme qu'il suivait depuis déjà un bon moment.

Voilà maintenant une bonne heure que l'officier de police la suivait. A vrai dire, cette jeune femme avait une attitude plus que suspecte. Elle semblait d'être de la Vallée du vent, cela ne faisait même aucun doute. Pourtant, on aurait dit qu'elle était complètement paumée. Elle semblait aller de gauche à droite, sans vraiment de but précis. Aurait-elle finie par remarquer la présence du blondinet ? Cela n'était pas impossible. Le gardien de la paix en avait que faire. En tant que justicier de ce monde, le justicier avait tous les droits.

Son arrogance était si élevée qu'il s'en amusait. Et si cette femme, aussi suspecte qu'elle soit, avait un rapport avec les actes passés sur la cité des Yubaba ? Si c'était le cas, il fallait absolument l'interpeller et l'interroger. Après s'en suivra une conversation. Au pire des cas, Miles la tuerait. Un être de plus ou de moins en ce monde, quelle différence cela pouvait bien faire ? En revanche, s'ils avaient des intérêts communs, alors peut-être qu'ils trouveraient un terrain d'entente ? Si c'était le cas, Miles pourrait prendre possession de la terre des Noiraudes encore plus facilement que prévu.

Il fallait en avoir le cœur net. Sans aucune hésitation, la voix des cent voix pressa le pas de sorte à pouvoir rattraper la jeune femme. Munit de sa longue veste verte et de ses bottines qui claquaient à chaque pas, l'homme le plus électrisant de l'univers avec une allure chevaleresque. Ses manches vides ondulaient au rythme du vent. C'était chiant de jouer au chat et à la souris, surtout lorsqu'on était le chat. Toute sa vie, la voix du peuple avait été le chat. Si pour une fois c'était lui qui se cachait, cela deviendrait probablement plus stimulant... Enfin :

« Eh toi. »
De sa voix rauque, the perfect storm interpellait la jeune femme. Le jeune blondinet en avait marre de jouer à cache-cache avec cette femme mystique, il était temps de mettre les points sur les « i ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   Lun 21 Oct - 20:29



Clac clac clac clac.
Des bruits de pas sur les pavés humides de crachats plus ou moins gluants. Je sursautais mais continuais à marcher comme si de rien n'était. Ce n'était pas la première fois ce soir: on m'avait déjà suivie mais j'avais accéléré le pas et avais ignoré les invitations malhonnêtes.

Mais une voix surgit. Et elle avait bien l'air de me cibler. Je tournais un peu la tête dans tous les sens, espérant trouver quelqu'un qu'il aurait été logique d'interpeller: une drogué, un alcoolique mijotant dans son vomi assis dans le caniveau... Mais rien. C'est toujours dans ces moments-là que j'aimerais être ninja plutôt que vendeuse de lingerie. Pour jeter un fumigène et disparaître ni vu ni connu. Si seulement les petites culottes pouvaient remplacer les fumigènes.

Je me tournais, lentement, espérant ne pas laisser transparaître la légère crainte qui tordait mon estomac. Qu'avais-je à craindre après tout?

Je ne distinguais pas grand chose dans l'ombre. L'une des rares vessies qui éclairaient la ruelle était derrière moi et projetait une lueur faible, tout juste assez pour me permettre de voir à peu près le sol où je posais les pieds.

Je souris alors, comme je le faisais toujours face à une situation inconnu. Un sourire figé, commercial. Et d'une voix calme, prudente, je lâche un léger "Excusez-moi?" qui perça délicatement les ténêbres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   Lun 21 Oct - 21:36



Misty & Miles



La jeune inconnue ne semblait pas percuter d'où provenait le son dans un premier temps. Elle abordait une attitude qui était plus proche d'une proie traquée par une bête que l'inverse. Cette façon d'agir l'avait définitivement décrédibilisée. Mais il fallait mieux être prudent. En même temps, ce n'était pas vraiment un lieu rassurant pour aborder une conversation : les murs semblaient vieux et crasseux, les ruelles étaient relativement obscures et ils empestaient l'urines. Le peu de personnes que le blondinet avaient croisés semblaient être des gens peu fréquentables... Il y a pas à dire, c'était l'endroit idéal pour faire des achats de stupéfiants ou réaliser des choses illicites.

Mais pourtant, elle avait eu la force de prononcer un son plutôt apaisant. Le son de sa voix était plutôt calme, elle laissait transparaitre une certaine sérénité. Comme si à sa voix, on pouvait sentir une certaine aisance... Tout à fait en parfaite contradiction avec ce qu'elle laissait croire auparavant. Cette femme était assez difficile à cerne. Aux yeux de la voix du peuple, ses manies la rendait de plus en plus suspect. Fièrement, le gardien de la paix glissa l'une de ses mains dans la poche interne de sa veste. Il en sortit son badge d'officier avec une étoile en or massif, collé contre ce petit tissu de cuir.

« Officier Miles, de la terre des Noiraudes. »
Ce qu'il aimait ce petit bout de tissu avec son or collé dessus. L'homme le plus électrisant au monde le mettait bien en évidence pour lui faire comprendre qu'il était le seul et unique représentant de la justice. Lorsque le justicier rangeait avec délicatesse son badge dans sa poche, celui-ci affichait une expression digne d'un prince. Par la suite, le loup solitaire croisait ses bras au niveau de son torse et il fit face à la jeune inconnue qui ne s'était toujours pas présenter. D'une voix un peu plus calme et limite mielleuse, Miles abordait le sujet.

« J'ai quelques questions, j'en ai pour quelques minutes seulement. »

¤ Il valait mieux pour l'inconnue qu'elle soit docile avec le jeune blond. Car l'issu de sa vie ne dépendrait que de sa prochaine réponse. ¤


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   Lun 21 Oct - 22:23



Une petite étoile qui brillait à peine, tenue par un grand dadais blondinet... Ça devait me convaincre de lui parler? Une petite moue se traça sur mon visage, de manière à lui faire comprendre discrètement ce que je pensais de son accessoire reçu probablement dans un paquet de céréales.

Il n'avait rien de rassurant... Un officier ne devrait-il pas être là pour sauver la veuve, l'orphelin et la jeune femme perdue dans les quartiers louches? Au lieu de poser des questions...

"Je suis désolée, mais je suis pressée. Il se fait tard et je ne souhaite pas rester ici longtemps.

Ma voix était aussi melliflue que la sienne. Je le fixais quelques secondes, droit dans les yeux. Il me voulait quoi? C'était un de ses inspecteurs louches pleins de vices qui abusaient de leur pouvoir, comme dans les livres? Un illuminé? Je me retournais pour continuer ma route en lançant tout de même, avec une pointe d'espièglerie:

"Il n'y a rien à faire dans la vallée quand on vient de la terre des Noiraudes. Quitte à faire régner la justice hors de vos frontières, allez à Yubaba."

Je lui lançai un dernier sourire, cherchant déjà des yeux la ruelle par laquelle je pourrais partir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   Lun 21 Oct - 23:47



Misty & Miles



En ce monde, il y aura toujours des idiots qui voudront me défier. Lorsque l'homme le plus électrisant du monde donnait un ordre, il serait périlleux de la part de quiconque de refuser. Car pour cet homme hors du commun, un refus équivaut à un acte de défiance. Vouloir défier celui qui pouvait rivaliser avec les dieux relevait de l'exploit. Il n'était pas donné à tout le monde d'avoir le culot d'agir de la sorte. Seule une poignée d'idiots le ferrait. Parmi ces espèces d'idiots finis qui étaient assez fous pour désobéir à l'homme le plus électrisant du monde... Se trouvait cette femme.

D'un certain sens, elle ne devait certainement pas savoir quel était l'être surhumain qui se dressait face à celle-ci. Dans un premier temps, Miles prenait cela en considération et il voulut pardonner son ignorance. Ne disait-on pas que l'erreur est humaine ? La voix des cent voix voulait être clément, voir miséricordieux. Après tout, il était un être capable de rivaliser avec Zeus. Mais après tout, avait déjà été plutôt indulgent. Dès l'instant où celle-ci avait refusé, elle lui avait manqué de respect. Quel dommage, lui qui voulait seulement discuter sans passer par la violence.

Et cet air hautain, elle se croyait à la hauteur cette femme ? Tandis que son regard vagabondait déjà ailleurs, le gardien de la paix ne put s'empêcher d'esquisser un sourire narquois. Pauvre petite gamine naïve... Levant son bras avec lenteur et mettant en évidence ses bagues en valeur, le jeune homme fit claquer deux doigts à travers son gant. A peine le son émit, un éclair sorti de nulle part vint frapper la jeune femme. La pauvre inconnue était littéralement paralysée.

En règle générale, ses éclairs faisaient ressentir à la victime des picotements désagréables qui parcouraient le corps humain. De plus, la paralysie prolongée pouvait provoquer des séquelles au cerveau. Composant à 70% d'eau, aucun être ne pouvait y échapper. D'un pas nonchalant, Miles dégainait des menottes accrochées à sa poche arrière. En bon policier qu'il était, le blondinet glissait les mains de la jeune femme dans le dos et il menotta la jeune femme tandis que des éclairs continuaient à envahir l'inconnue.

Lorsqu'il lui fit face, celui-ci la plaquait brutalement contre l'un des murs qui se trouvaient être le plus proche. Sa foudre cessait enfin. Avec violence, l'intrépide plaquait son avant-bras contre la gorge de la jeune femme. Par la suite glissait dans sa bouche le canon de son arme. The perfect storm le fit glisser dans sa bouche comme une prostituée taillant une pipe à son client. L'humiliation était sa marque de fabrique. Maintenant son emprise sur elle, le policier affichait un regard ténébreux.

« Écoute mon bien, bitch. Je n'ai pas ton temps, alors tu vas répondre à mes questions et tu pourras vivre. »
A ses mots, l'homme retirait délicatement la partie métallique de la voie orale de la jeune femme. On pouvait distinguer sur l'arme de la bave... L'essuyant contre le bas de sa longue veste, la bête féroce rangeait par la suite l'arme. Avec arrogance, le blond croisait une nouvelle fois ses bras au niveau du torse et il s'adossa contre le mur qui se trouvait juste en face de la jeune femme. Ne délaissant pas son regard ténébreux, l'officier la fixait avec dans ses yeux une envie de meurtre. C'était un regard d'assassin qu'il abordait.

Restait plus qu'à savoir si elle était assez maligne pour préserver sa vie, ou si elle était suicidaire.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   Mar 22 Oct - 12:35



Un soupir involontaire s'échappa de mes lèvres lorsqu'il me libéra enfin de son pouvoir. Visiblement, je n'avais pas à faire à un gentleman. Il contrôlait l'électricité? Très bien. L'eau formerait un très bon conducteur s'il recommençait.

Le goût métallique de l'arme ne semblait pas vouloir s'estomper. Il faisait peur, il avait tout du genre de fou furieux qui se pensent surpuissants... Je crachais au sol pour tenter d'échapper à la douce saveur du canon de son arme. Il s'était éloigné, heureusement... Son regard me donna la chair de poule mais je n'abandonnais pas pour autant mon sourire.

"Vous êtes pressé? Moi aussi. Alors, pourquoi ne pas discuter en marchant? En plus, le temps se refroidit et je doute qu'il soit prudent de rester immobile ici. Je n'aimerais pas demander un congé maladie pour un simple rhume."

Je n'étais pas sûre de pouvoir marcher bien vite après la décharge qu'il m'avait délivrée. Je tentais un pas en avant, un peu hésitant. Je tendis donc mon bras et continuais, toujours le même sourire sur le visage:

"Pouvez-vous m'aider s'il vous plaît? Et puis, un gentilhomme et un gardien de la paix se doivent d'aider une jeune femme en détresse à rentrer chez elle. Saine et sauve."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   Mer 23 Oct - 20:53



Misty & Miles



La jeune femme s'était relevé avec assez d'aisance, ce qui intérieurement, surpris le blondinet. La dernière fois que le justicier avait utilisé cette technique c'était sur Lilithium. Et la rouquine avait perdu connaissance. Bien sûr, l'intensité était bien moins importante, mais de là à être en mesure de se relever et les mains menottées en plus de cela... Cela forcé le respect. Il était bon d'avoir du cran. C'était une qualité qu'en général, la voix des cent voix appréciait grandement chez une personne. Mais face à un tel être, il ne fallait pas confondre avoir du cran et être suicidaire. Et lorsque le loup solitaire était frustré, il valait mieux lui obéir et sans discuter.

Pour cette raison, l'homme le plus électrisant au monde dégainait une nouvelle fois son arme et mais à vrai dire, elle n'avait pas tout à fait tort : Malgré sa longue veste, le jeune homme commençait à avoir froid. Le lieu également ne jouait pas en sa faveur. N'importe qui pouvait les entendre et en cas de grosses révélations, ce n'était jamais bon. Le blond hésitait un moment à appuyer sur la gâchette, puis il regarda la jeune femme de haut en bas. Un vent se levait faisant virevolter le bas de sa veste. Et après mur réflexion, Miles rangeait son arme. Il cherchait dans sa poche intérieure et celui-ci en sortit un trousseau de clefs. L'intrépide ôtait les menottes à la jeune femme. Il la dépassait d'un air quelque peu rancunier et sans lui adresser le moindre regard.

« Bien, marchons. »

Elle ne s'était toujours pas présenté et la voix du peuple avait horreur de fréquenter des inconnus. D'un air ennuyé, l'homme le plus électrisant de l'univers quittait la ruelle en compagnie de la jeune femme, sans vraiment trop savoir où aller. Le gardien de la paix cherchait un coin tranquille et à l'abri des regards... Là où le blondinet pourrait lui poser des tas de questions, notamment sur les récents événements qui s'étaient produits dans la cité des Yubaba. Jusqu'à présent ses recherches ne l'avaient pas amené bien loin. Décidément le dieu de la foudre était meilleure pour coffrer des individus que pour les traquer.

Cette femme étrange devait bien avoir quelques informations, non ? Espérons-le...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   Sam 26 Oct - 20:06



De la chance... Oui, j'avais eu de la chance de ne pas l'avoir plus énervé. Mes poignets étaient rougis mais être libérées des menottes me fit du bien. Je murmurais un: "Merci" qu'il ne dût pas entendre, alors qu'il s'agissait de ma première parole à ne pas être empreinte d'une légère ironie.

Il n'avait pas l'air de vouloir m'aider à marcher aussi lui saisis-je le bras. Ainsi, je pouvais avancer, certes lentement, mais avancer. Sans attendre sa réaction, je me mis à bavarder pour combler le silence de la ruelle.

"Vous êtes donc policier? Mais, que faites-vous dans la Vallée? Surtout aussi tard le soir dans un tel endroit. Ça pourrait être dangereux, vous savez..."  

Je me perdais dans cet étrange babillage de paroles sans réel intérêt, furetant surtout pour fuir les venelles sombres.

"Policier... Ce ne doit pas être un métier facile tout les jours. Je me contente d'être vendeuse..."

Ces derniers mots étaient un peu plus acides que les autres et me renvoyèrent bien vite à Yubaba... Mais un coup de vent glacé me rappela où j'étais et je sortis de ma poche une carte de visite un peu nunuche, qu'un client avait eu l'élégance de dessiner. Entre un soutien-gorge et une petite culotte était indiqué mon nom et le lieu de ma boutique. Je souris en la tendant à mon agresseur:

"Si vous avez besoin de quoi que ce soit."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   Sam 26 Oct - 22:35



Misty & Miles



Lorsque la jeune inconnue avait pris son bras afin de pouvoir marcher, le blondinet fut surpris. Bien évidement, le policier fit comme si de rien était. C'était drôle à voir, l'intrépide aurait presque pu sourire et rougir s'il n'avait pas fait de mauvaises rencontres en amour. Finalement, l'inconnue n'avait rien d'un monstre ou d'un être capable d'orchestré ce qui s'était produit dans la cité de Yubaba. Se rendant compte de son erreur, la voix du peuple se sentait presque désolé. Le jeune homme se sentait mal de l'avoir traité de cette façon. S'il n'avait pas été une personne aussi fière avec une personnalité aussi forte... The perfect storm se serait sans doute excusé.

Mais bien évidement encore une fois, celui-ci garda cela en lui. C'était probablement pour cette raison que Miles la laissait prendre son bras : Il lui devait bien cela. La femme s'était mise à faire un monologue sortit de nulle part. Quelle femme étrange, le solitaire regardait ses fines lèvres s'agitaient toutes seules sans même que le policier lui posait la moindre question. Enfin, cela était plutôt une chose positive. Grâce à son monologue, l'officier avait pu en savoir un peu plus sur la jeune femme. Celle-ci était une vendeuse. Quel genre de vendeuse, on s'en fichait un peu... Même si sa carte laissée une vague idée. Le blondinet s'était mis à loucher sur son nom qui se trouvait sur la carte : " Misty. " Ce nom lui allait plutôt bien.

« Misty. Je suis venu mener une petite enquête. Tu dois savoir des choses sur ce qui s'est passé dans la cité de Yubaba, non ? »

Un silence s'installait. La voix des cent voix venait de lui expliquer la raison pour laquelle celui-ci avait mis les pieds ici. Pourquoi dans la Vallée du vent ? Tout simplement car il fallait recueillir toutes les informations provenant de diverses endroits pour aboutir à une conclusion. Ce n'était pas la partie la plus amusante de son boulot : le justicier devait écouter les diverses commérages que les gens pouvaient lui dire et cela, quels soit plausibles ou non. Avec les éléments recueillis, il fallait de soit même en déduire quelque chose de logique. Comme cela était ennuyant. Miles préférait mille fois mieux tuer ou encore torturer. Là au moins, ça variait. Sans preuves, le blond ne pouvait arrêter les suspects.

« J'ai quelques idées, quelques noms, quelques suspects... Mais il me faut des preuves. Tu comprends ? »
C'était là sa façon de demander à Misty son aide. Bien sûr, il n'y avait pas de formule de politesse ou encore une demande toute faite. Cette manie que le blondinet avait de parler de manière si hautaine venait de son éducation : Un fils de riche restera toujours un fils de riche. Il y a des choses qui ne changeaient pas, même après plusieurs années. Le milieu aristocratique était certes, le milieu le plus aisé mais certainement pas le milieu le plus agréable pour grandir. Regardant en coin la jeune femme, le gardien de la paix espérait de toutes ses forces que la jeune femme lui donnait un indice qui pourrait aboutir à quelque chose de concret.

Qu'il puisse enfin instaurer sa justice.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   Dim 27 Oct - 20:33



Yubaba... J'aurais préféré ne jamais aborder ce sujet. J'avais suivi les nouvelles dans le journal, sans agir. Pourquoi? Parce que j'étais seule, que j'étais impuissante. Je n'avais rien fait quant à l'attentat et je n'avais rien dit quant à l’exécution. C'était ça les Trafalgar. Des souverains qui usaient du despotisme parce qu'ils n'étaient pas à leur place. Une foule d'idée morbide me traversaient. Mais surtout, je pensais à Haze, toujours dans le royaume de la Reine Rose. Si je disais quelque chose, qui serait au courant? Etait-il possible que tout lui retombe dessus?

Et pourtant, malgré toutes les pensées qui me traversaient, je souris. Comme si je ne savais rien, comme si j'étais simplement une petite gourde abordée par un officier dans la rue. De toute manière, c'est ce que je devais être aux yeux de tout le monde. Seules Gypsophila et moi étions au courant.

"Des suspects? Mais, pour vous donner une quelconque informations, il me faudrait des noms."

Que pensaient les gens à propos des despotes? Je rêvais d'entendre des témoignages d'habitants énervés, prêts à tout pour une révolution imminente.

"Il me faudrait également savoir quelques petites choses. Je n'ai pas eu beaucoup d'écho de ce qui s'est passé à Yubaba, et j'aurais besoin d'une vision claire de la situation pour pouvoir vous informer au mieux."

Je ne cherchais plus la sortie. Je voulais simplement obtenir le plus d'informations possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   Jeu 31 Oct - 1:40



Misty & Miles



Le policier sentait que la jeune femme lui cachait quelque chose. Où plutôt, on aurait dit que quelque chose l'empêchait de s'exprimer librement. Comme si celle-ci avait peur. Mais peur de quoi ? Misty cherchait à dissimuler quelque chose, mais quoi ? Et surtout, que ce passait-il ? Miles avait un mauvais pressentiment. Décidément, Yubaba était un lieu bien étrange ou résidait diverse mystère. Cette cité cachait des choses. Cette reine nommait Batilda, Miles ne l'appréciait guère. Lorsqu'il en aura terminé avec la terre des Noiraudes et qu'il en aura pris le contrôle absolu, l'intrépide s'attaquerait très certainement à cet endroit. Il mettrait un terme à la longévité de cette reine. Elle désirait des noms ?

Etaient-ce pour confirmer ses doutes où alors pour obtenir des informations à son insu ? Aussi douce et belle qu'elle soit, le justicier ne pouvait se permettre de laisser filer la moindre information. Car si le secret venait à être brisé où si une personne parvenait à faire parler la pauvre Misty, alors le ou les personnes derrières tous ces dégâts prendrait délibérément la fuite. Si cela venait à se produire, alors il était impossible pour lui de le ou les retrouver. Pour sa santé, moins elle en savait et mieux ça serait pour tout le monde. Aussi bien pour lui que pour elle. A contre coeur, la voix des cent voix fermait les yeux et celui-ci bougeait sa tête de manière négative. L'homme le plus électrisant au monde était résigné à garder cela en lui.

« Je peux juste dire une seule chose : Ils sont toujours là-bas. »

Le gardien de la paix prenait son air mystérieux et son air arrogant habituel avec un sourire narquois sur le visage. En effet, les ou la personne qui avait commis ses crimes étaient toujours présents. Et ça, c'était plutôt une bonne nouvelle pour lui. C'était bien connu, les criminels revenaient toujours sur les lieux de leur crime. C'était au-dessus de leur force, ils se sentaient obligé de venir et de regarder la scène. De préférence, ils aimaient se mettre en hauteur de sorte à pouvoir admirer le spectacle. En tout cas, c'était ce que la voix du peuple avait appris tout au long de sa carrière.

« Misty, j'ai peut-être une petite proposition. Mais avant ça, j'aimerai avoir la réponse à cette question : Quel est ton don ? »

bien sûr, rien ne l'obligeait à répondre à cette question, mais le policier espérait que la jeune femme y réponde. En cas de réponses intéressantes, le blondinet lui proposerait certainement une chose qu'il avait rarement l'habitude de faire. Cependant, en cas de réponse inintéressante, le justicier serait contraint de lui donner une explication. La jeune femme n'était pas dupe, c'était pour cette raison que l'intrépide essayait d'être pour la première fois, le plus franc possible. D'autant plus qu'elle semblait en savoir bien plus qu'elle ne voudrait laisser paraître.

Que diable cachait-elle ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   Sam 9 Nov - 22:13



Il désirait ma coopération mais pas me dévoiler ses propres informations. Très bien. Je ne savais rien sur Yubaba. Ni sur l'attentat, ni sur l'exécution. Je savais juste que je haïssais cette cité.

"Mon don? D'après ce que j'ai vu, c'est ce que vous faîtes avec l'électricité, mais avec l'eau. Mais je ne vois pas ce qui peut vous intéresser là-dedans."

Une proposition. J'avais tant envie de savoir de quoi il s'agissait. Et pourtant, je me contentais de secouer la tête.

"Une petite proposition? Avant cela, puis-je vous demander quelques détails en plus sur Yubaba? Vous m'avez dit une chose, pourquoi pas plus? Après tout, quelles peuvent être les conséquences en m'en en informant ici, alors qu'il n'y a personne? Et que pourrait faire une simple petite vendeuse de lingerie? Si vous voulez me proposer quelque chose, j'aimerais d'abord savoir ce que vous savez sur Yubaba. Si vous refusez, je ne pourrais pas vous faire confiance et je refuserai tout marché avec vous."

Mon ton était trop catégorique et je me mordis la langue en le constatant. Pour contrebalancer, je baissais la tête, voûtais un peu les épaules, m'attendant à quelque lourde conséquence.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mais oui, c'est par la gauche! Ah ben non...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» On le savait déjà mais...
» Draft M11: Je suis mauvais mais j'me soigne...
» Merci ? Mais de rien...
» Jour 6 : Mais quel flemmard!
» Mon lapin répire, mais c'est tout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Marché noir :: Ruelles-