AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Forcer le Destin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Forcer le Destin.   Ven 16 Aoû - 22:26

Forcer le Destin



Elle n’avait rien vu venir, une fois encore.
Elle s’était imposée à elle, une fois encore.
Elle avait du subir cette vision sans ne rien pouvoir faire, une fois encore.

Ils étaient trois et elle n’en avait reconnu que l’un d’entre eux : Hermès. Ils étaient dans un lieu sombre, glauque. Elle avait même aperçu des ossements autour d’eux. Ils parlaient mais leurs paroles, elle n’arrivait pas à les entendre.
Puis des gardes sont apparus. Et les mots de leurs chefs, eux, ont sonnés d’une clarté parfaite dans les oreilles de l’ex-japonaise. C’est ce qui lui permit de savoir que la scène s’était déroulée à la cité de Yubaba.
Impuissante elle avait assisté à l’arrestation et les avaient suivis jusqu’à ce qui était à présent leur cellule.

Et dans son esprit les derniers mots du garde résonnaient encore alors que sa vision pris fin.

« J’espère pour vous que vous ne vivez pas vos dernières heures. »

Les jambes en coton, elle se laissa tomber à genou au milieu même de la rue dans laquelle elle marchait avant d’avoir cette vision. Elle ne pouvait pas laisser quelque chose se produire. Pas une telle chose.
Et surtout pas à Hermès. Il l’avait toujours protégée, n’était-il pas naturel qu’elle fasse de même à présent qu’elle en avait l’occasion ?
Mais pouvait-elle vraiment faire quelque chose, toute seule ?
Bien sur que non.

Perdue, son regard s’était perdu tout autour d’elle. A la recherche d’une âme à qui demander à l’aide dans cette ruelle vide.


Revenir en haut Aller en bas
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 870
Age : 18

Dons : →Insérer la guérison dans des objets
→Faire parler des poupées/peluches/jouets etc...

MessageSujet: Re: Forcer le Destin.   Sam 17 Aoû - 11:06




FORCER LE DESTIN

Une balade normale dans les rues du village. C'est loin de ta maison mais tu étais venue ici pour aller chez un client qui était tellement malade qu'il ne pouvait plus se déplacer. Il ne pouvait pas se payer un médecin et seules tes poupées restaient dans ses prix. À vrai dire, tu avais baissé le prix spécialement pour lui. Tu savais le faire quand il le fallait. Après la livraison, tu décidais de te promener dans les rues du village. En sous-vêtements, comme d'habitude. Tu n'avais pas l'occasion de te balader là tous les jours! Il est vrai que tu préférais ta petite maison près de la forêt, où tu pouvais plus aisément accueillir des clandestins d'autres royaumes... dont Hermès. D'ailleurs, il est où Hermès? Cette pensée te survient d'un coup. Ça fait un moment que tu n'as pas de nouvelles de lui... Tu devais penser à lui envoyer un pigeon tiens. Un pigeon avec pleins de plumes. Qu'il n'aurait pas le droit de déplumer. Tu souris à la pensée d'Hermès se retenant, rouge, de ne pas arracher les plumes d'Hermès. Parce que oui, ton pigeon tu l'avais appelé Hermès. Oui oui, absolument. Tu trouvais qu'ils avaient un petit air de famille. La lueur d'intelligence dans le regard peut-être?

Te voilà donc dans les rues de la Vallée. Étrange, elle est vide. Les gens doivent avoir peur d'une éventuelle guerre imminente. Enfin, vide, pas totalement. Tu voyais une fille immobile, le regard fixe. Tu fronces les sourcils, qu'est-ce qu'elle a? Elle tombe à genoux, le regard affolé. Tu te précipites sur elle.

" Hey, t'as un problème? T'as mal quelque part? T'es malade? "


Elle te fixe de ses grands yeux effarés. Elle te fait penser à une biche prise au piège sous les phares d'une voiture. Ses yeux écarquillés, sa bouche légèrement entrouverte, la respiration difficile. Elle est en état de choc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Forcer le Destin.   Sam 17 Aoû - 14:44

Forcer le Destin



Elle se sent trembler. La panique qui parle, sans doute. La vision a pris fin et pourtant elle voit toujours le visage d’Hermès dans cet endroit sombre. Et elle n’arrive pas à se débarrasser de cette panique qui la gagne un peu plus à chaque seconde. De l’aide. Elle a besoin d’aide.
Pauvre petite fille faible d’esprit à qui l’on a donné davantage une malédiction qu’un véritable « don ».

« Hey, t’as un problème ? T’as mal quelque part ? T’es malade ? »

C’est ce qui la sort à peu près de son état de panique. Elle cesse de trembler, même si la peur est toujours là, à tordre son estomac. Elle se tourne vers la femme qui vient de s’adresser à elle en tentant de reprendre son calme. Mais non, elle n’en est pas capable. Pourtant, elle représente l’aide inespérée qu’elle pourrait avoir. Et dans l’instant, elle bouge ses lèvres, dans l’idée de lui révélé tout ce qu’elle a vu. Dans l’instant, elle en avait presque oublié son mutisme, et se sens bête, à remuer les lèvres alors qu’aucun son ne peut en sortir.

Elle sent les larmes lui monter aux yeux alors qu’elle regarde encore le visage de sa sauveuse. Mais elle se fait violence pour ne pas céder à des larmes qui seraient davantage celles de rage contre elle-même et son impuissance que des larmes de tristesse ou d’effroi. Et, la main tremblante, elle tend l’index face à elles, dans le vide, pour commencer à écrire dans l’air, du bout du doigt. Tout ce qu’elle peut faire à présent. Fort heureusement, son autre don, lui, peut s’avérer être bien utile.

« Il a des gens enfermés, à Yubaba. Ils sont en danger. Il faut les aider. »

L’écriture est à peine lisible, écrite comme si cela avait été fait de la main d’un enfant. La faute à ses membres, qui continus de trembler.


Revenir en haut Aller en bas
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 870
Age : 18

Dons : →Insérer la guérison dans des objets
→Faire parler des poupées/peluches/jouets etc...

MessageSujet: Re: Forcer le Destin.   Dim 18 Aoû - 13:11




FORCER LE DESTIN

Elle te regarde d'un air affolé. Elle tremble, manque d'air. Tu fronces les sourcils, t'inquiètes. Elle ouvre la bouche et la referme, comme une personne ayant oublié ce qu'elle voulait dire. Elle te faisait penser à un poisson hors de l'eau, comme quand tu les pêchais quand tu étais jeune. Tu t'assois à côté d'elle. Tu sais pas quoi faire toi! T'es pas médecin. Et puis elle agite son doigt dans l'air et un texte apparaît. Tu le lis avec difficulté, l'écriture étant tremblante et fragile.

" Hein? Quoi? Hey pleure pas! Et de quoi tu parles? Des gens enfermés à Yubaba? En danger? Mais pourquoi? "


Ouais bon, tu comprenais pas tout. Mais il faut avouer que c'était pas vraiment dans ton habitude de tomber sur une gamine qui avait l'air d'être sur le point de s'évanouir avec des larmes aux yeux, qui écrivait une phrase presque illisible dans l'air et qui annonçait le danger de gens que tu ne connaissais pas ou à peine dans une contrée complètement fermée à la Vallée du Vent où tu te trouvais. Putain, t'étais vraiment pas douée avec les gosses. Tu sens un mouvement dans ton sac et vois Badaboom (une poupée à qui tu avais donné la parole et Chucky le mouvement, merci Chucky) sortir difficilement.

" Putain Aspirine, ton sac il est pas confortable! Pourquoi je dois être là-dedans?! Tu pourrais me mettre sur ton épaule! En plus il pue la mer... "


Elle voit la gosse et s'arrête en plein milieu de sa phrase. Badaboom se tourne vers toi et s'exclame:

" Nan mais qu'est-ce que t'as fais encore à cette gosse?! Je te l'avais dis que te balader quasiment à poil traumatiserait des gens! Putain en plus elle a l'air vraiment choquée hein... "


Son regard se porte sur l'écriture dans l'air.

" Ah ok c'est pas toi! Ah d'accord. Mais what the fuck, c'est quoi ça? Bah, Aspirine est bien rousse donc c'est pas une écriture dans l'air qui va me choquer. Euh. Des gens enfermés à Yubaba? Du danger? OK ON Y VA!"


Badaboom c'était une poupée un peu étrange. Elle rêvait d'être une justicière, elle avait soif d'aventure et de renommée. Du coup, quand il pouvait y en avoir, elle t'obligeait à y aller. Et puis elle parlait Badaboom, elle parlait...

" Alors la gosse, tu sais où elles sont emprisonnées ces personnes? On va se fighter, je vais leur foutre mon poing dans leur fucking tête ils vont voir ces bâtards!"


Elle s'excitait déjà, comme si elle était une boxeuse sur le point d'entrer dans un ring, donnant des coups de poing dans les airs. Toi, pour une fois, tu es plus... réservée. Tu la prends par le crâne et la repose dans ton sac, malgré ses vulgaires protestations.

" Du calme Badaboom. On va y aller. Sûrement."


Tu te tournes vers la petite avec un grand sourire.

" Alors, on part à l'aventure? "






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Forcer le Destin.   Dim 18 Aoû - 17:13

Forcer le Destin



Elle tente de se calmer. Elle respire, lentement. Force son cœur à battre moins vite dans sa poitrine, ses membres à arrêter de trembler. Mais ce n’est pas chose aisée lorsque l’on sait que même en faisant tout son possible pour empêcher une catastrophe d’arriver, cela ne sera peut-être pas suffisant. Même si elle partait immédiatement en direction de la cité de Yubaba, elle ne pensait pas être capable de sauver Hermès et les deux autres.
Elle ne se sentait même pas capable de passer les frontières fermées. Elle n’avait jamais fait ça auparavant. Elle était à peu près sûre de se planter. En plus, passer les frontières en cette période était risqué. Très risqué.

C’est ce qui lui fit prendre conscience de sa connerie. Une inconnue rencontrée comme ça dans la rue ne prendrait pas de risques sur les dires infondés d’une gamine effondrée dans la rue.
D’autant qu’elle n’était pas même capable de répondre à ses questions. Le pourquoi elle n’en savait trop rien, elle n’avait pas même vu la scène en entier ! Sans doute se trouvaient-ils au mauvais endroit au mauvais moment, qu’en savait-elle ? A moins que cela n’ait un lien avec ces ossements trouvés ?
Pourquoi diable ce maudit don faisait-il les choses à moitié, en plus de l’impliquer dans des histoires qui la dépassaient clairement ?!

Elle aurait presque pu véritablement fondre en larmes sur ces pensées. Presque. Mais c’est quelque chose d’insolite qui la tira de ses sombres pensées l’espace au moins de quelques minutes. Une poupée qui bouge et qui parle…Dans un tel monde elle savait que cela n’était pas impossible.
Elle s’immobilise en regardant la petite poupée s’agiter, se plaindre, engueuler sa maitresse et autre. Et cette drôle de scène lui arrache même un petit sourire amusé. Jusqu’à ce qu’elle reparle du danger, bien que celle-ci semble motivée à partir à l’aventure.

Ce n’est que lorsque la poupée est rangée dans le sac et que la rouquine face à elle parle de partir à l’aventure que son petit sourire se reforme sur ses lèvres rosées. Il vient s’élargir en réponse à celui que lui adresse sa compagne d’infortune et son ultime question.
Elle ne voit pas là seulement une aide inespérée, mais également un espoir. Celui de véritablement pouvoir faire quelque chose pour ces personnes enfermées. Alors, toute notion de panique la quitte, et elle se redresse, tenant droite sur ses jambes sans que celles-ci fléchissent à nouveau. Peut-être la peur reviendra-t-elle sur le terrain, mais pour l’heure et l’a quittée et les choses sont très bien ainsi.

Elle hoche la tête en signe de réponse positive, priant pour qu’Hermès et les autres puissent tenir jusqu’à ce qu’elles arrivent.

Mais…A deux n’est-ce pas trop peu ? C’est la question qu’elle tente de lui poser en levant deux doigts d’une main, et en dessin un point d’interrogation de l’autre, la mine hésitante. Prudence est mère de sureté.


Revenir en haut Aller en bas
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 870
Age : 18

Dons : →Insérer la guérison dans des objets
→Faire parler des poupées/peluches/jouets etc...

MessageSujet: Re: Forcer le Destin.   Lun 19 Aoû - 12:20




FORCER LE DESTIN


Elle a l'air soulagé. Bon, il n'y a plus qu'à espérer que ce n'est pas une de ces attrapes-pigeon qui vous entraînent dans un coupe-gorge. Tu te relèves et domine désormais la jeune fille d'une bonne quinzaine de centimètres. Tu t'apprêtes à faire demi-tour quand elle te tire par le tee-shirt. Tu te retournes.

" Il y a un problème? "


Elle ne te réponds pas, se contentant de montrer deux doigts et de faire un point d'interrogation dans l'air. What? Euh. Pardon? Qu'est-ce qu'elle veut dire? Au moins tu comprends qu'elle parle pas. aok. Tu lui fais un grand sourire mais euh. Tu comprends pas en fait. C'est plus un sourire d'incompréhension qu'autre chose. Tu éclates de rire. Bordeeeeeeeel, qu'est-ce qu'elle veut te dire. T'es conne Aspirine, t'es conne. Trololol. Nouveau mouvement en direction du sac. Ah, Badaboom va te sauver. Elle sort de ton sac en hurlant.


" Putain Aspirateur, c'est quoi ton problème bordel?! Pourquoi tu m'as foutu dans ce sac qui pue la merde, t'es trop conne! Et pense à laver ta robe parce que là c'est l'horreur! Pense à laver tes affaires tout court! "


Elle se tourne vers la jeune fille. Ah ouais, elle l'avait oubliée. Elle oublie facilement les choses Badaboom. Elle est pas très maligne Badaboom. Mais le truc qu'est bien avec Badaboom, c'est qu'elle comprend facilement les choses quand elles ne sont pas exprimées. Elle dit à la jeune fille.


" Comment ça, deux c'est pas assez? Pour faire quoi? AH OUI! ALLEZ ON PART A L'AVENTURE! Et on est pas deux, on est trois! Tu viens avec nous non?"


Tu rigoles. Badaboom n'avait pas compris qu'elle n'était pas comptée parmi les deux personnes. Cela dit, elle t'avait traduit ce que la gosse voulait dire.


"Si deux c'est pas assez? Hmm... "


Tu es interrompue dans tes pensées par un bruit d'ailes. Hermès? Tu lèves la tête. Ah non. Torse nu avec des pattes d'oiseaux. Et des ailes. Mais tu le reconnais c'est...


"MEANTAN!"


Tu te tournes vers la gamine, un grand sourire aux lèvres.


"Trois c'est assez? "

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Forcer le Destin.   Lun 19 Aoû - 21:40


Forcer le destin.
▬ « hullo ».

Meantan poussa un petit cri euphorique. Il volait au-dessus du village de la Vallée, le coucher de soleil approchait, il faisait vraiment bon, à cause de la saison. Bah ouais, l'été, il fait chaud, et jour longtemps, ça lui plaît tout ça à la mésange. D'ailleurs, la chaleur l'a poussé à ne pas mettre de débardeur, pour une fois, juste un pantalon porté bas, le calbut visible. De toute façon, c'était ça ou rien, puisque ses ailes déchiraient les manches de tous les autres vêtements. Enfin bon. Là il en avait pas mis, point.
Il faisait la course avec le vent, testant sa vitesse, surtout parce que c'était fun. Mais au bout d'un moment, à force de bouger, il était essoufflé, alors il décida de se poser ! Tranquille, dans une rue, vide au premier regard. Mais dès l'instant où il posa ses longues pattes d'oiseau sur le sol, une voix l'appela. Une voix pas vraiment inconnue, c'était une fille déjà, il plissa les yeux tout en repliant ses ailes sur le côté de son corps.

« ASPIRINE ! »

Il voulu se mettre à courir pour la rejoindre, mais il se rendit vite compte que c'était totalement impossible sous cette morphologie. Il grommela et donna un coup d'aile puissant pour arriver pile devant la rouquine qui était tournée vers une fille que Meantan ne connaissait pas. Il replia ses ailes à nouveau et tourna la tête, quelque chose le gênait, arf, les plumes de sa queue traînaient sur le sol poussiéreux, elles n'étaient pas bien rangées. Il tenta de les aligner correctement et, au final, y arriva, au prix de quelques grimaces. Puis le jeune garçon se retourna vers les deux filles.

« Salut ! On m'a appelé ? Qu'est-ce que vous faites dans cette ruelle vide au coucher du soleil ? »

Il était toujours aussi essoufflé qu'avant, enfin, c'était léger, mais rien n'avait changé. Les plumes sur le haut de ses ailes étaient ébouriffées, symbole de son excitation.


© Codes de Star.★ retouches Meantan

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Forcer le Destin.   Mar 20 Aoû - 14:33

Forcer le Destin



Cette petite poupée, elle ne sait trop comment, réussit à lui faire reprendre confiance. Même si elle n’est pas réellement une référence en qualité d’aide elle-même, elle positive. Partir perdants, c’est un peu comme si l’on avait déjà perdu. Alors que quand on y croit, même si cela parait peu probable, on possède toujours de meilleures chances d’y arriver.
Son père le lui disait tout le temps : « Le mental, c’est 50% de ta réussite ou de ta défaite, ma chérie. »

Et pour ce qui est du mental, entre cette rouquine et sa poupée, et le garçon qu’elle vient d’interpellé, la jeune japonaise se sent d’un coup beaucoup plus positive. Savoir qu’elles ne seraient pas seulement deux filles à y aller, mais qu’ils sont à présent 3 –si tant est qu’il accepte de venir avec elle- est rassurant, quelque part. Elle se sent déjà un peu mieux.

Et grâce à l’apparition de ce garçon, elle sait à présent que le nom de la rouquine ayant été la première à lui venir en aide s’appelle Aspirine. Meantan pour le garçon. Elle essaye de retenir ces noms, même si elle est persuadée qu’elle en aura oublié au moins l’un d’entre eux d’ici une heure.

Elle sourit au nouvel arrivant. Elle aurait volontiers répondu à sa question, si elle avait pu. Mais écrire risquait de lui faire se poser plus de question qu’autre chose, alors elle décida de simplement laisse Aspirine le lui expliquer. Ils perdraient moins de temps si elle lui expliquait oralement plutôt que si elle devait prendre le temps de l’écrire, aussi. Alors, elle se tourna vers Aspirine, gardant son sourire, et lui fit simplement un oui de la tête. Oui à sa précédente question. Oui, trois, c’est mieux.

Et sans doute comprendrait-elle elle-même que les choses seraient plus simples si c’était elle qui les expliquait à ce garçon. En plus, ils semblaient se connaitre, il la comprendrait donc mieux qu’une pauvre inconnue qui ne sait pas parler.


Revenir en haut Aller en bas
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 870
Age : 18

Dons : →Insérer la guérison dans des objets
→Faire parler des poupées/peluches/jouets etc...

MessageSujet: Re: Forcer le Destin.   Mer 21 Aoû - 12:43




FORCER LE DESTIN

Un dernier puissant coup d'aile, un atterrissage léger devant vous. C'est spécial de voir Meantan avec ses membres animal. Il avait une queue, des pattes, des ailes. On aurait dit une sorte d'hybride, un mélange des races. Non pas que tu hurlais au monstre, au contraire, tu t'en fichais, mais c'était toujours un drôle d'impression, un spécimen un peu étrange. Tu souris. Tu l'aimais bien Meatan. Tu lui sautes dessus, lui fait un câlin. Sur le coup tu oublies un peu la situation.

"Ça fait loooooongtemps! Je te présente euh... "


Ah ouais, tu viens de comprendre que tu connaissais pas son nom. Alors que t'allais partir à l'aventure avec elle! omfg. D'un mouvement ample, tu tournes la tête vers elle, faisant faire à tes cheveux une vague rousse. Tu demandes alors à la jeune fille:


"Tu t'appelles comment en fait?"


Meantan te parle. Tu tournes la tête vers lui. Il avait vraiment pas changé. Tu vois ses ailes et tu te dis qu'en fait il pourrait être utile vu que les frontières étaient fermées. Il pourrait vous servir de taxi, comme Hermès le faisait pour toi des fois. Faudrait que tu lui demandes si c'était possible tiens.


"Wéééééé c'moi qui t'ai appelé. Alors en fait tu vois, y a la demoiselle là, et bah elle a un petit problème. Enfin nan, c'est pas elle qui a un problème. T'vois, j'étais en train de marcher dans la rue, tranquille t'vois? J'rev'nais de chez un client qui était trop beaucoup malade parce qu'en fait... bref. J'marche et là je tombe sur la d'moiselle. Elle est un peu bizarre t'vois? J'me dis "oh my fucking fod j'espère qu'elle est pas folle." . Et puis après elle tombe à g'noux t'vois? Je me dis "oh putain meeeeerde elle est malade, si elle crève je suis dans le merde oh putain oh bordel." . Donc je me précipite sur elle t'vois? Et visiblement elle parle pas. Donc du coup elle m'a écrit. Elle m'a dit qu'y'avait des gens enfermés et en danger à Yubaba t'vois? D'ailleurs je sais même pas qui c'est. Tu sais qui c'est la naine? Enfin bref. Après y a Badaboom (c'ma poupée) qui arrive et qui veut à tout prix partir à l'aventure. Donc moi je me suis "ouais bon, pourquoi pas, après je s'rais traitée comme une héroïne de la life uesh!". Et puis après en fait elle a compris que c'était pas beaucoup deux personnes t'vois? Donc tu veux partir à l'aventure avec nous et être traité comme un héros?"


Ouais bon ok y avait des dangers éventuellement peut-être avec une petite possibilité. Mais bon, qu'est-ce que c'était un éventuel danger à côté d'une reconnaissance à vie? Tu te voyais déjà, paisible, tranquillou, sur un bateau hyper hipe sur la mer de Yubaba payé par la Reine qui sera hyper reconnaissante que tu ais déjoué les plans d'un vilain voulant attenter à la vie de sujets si précieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Forcer le Destin.   Jeu 22 Aoû - 18:25


Forcer le destin.
▬ « let's do this. ».

Le livreur fut surpris par le câlin d'Aspirine, bien qu'il garda l'équilibre, mais son problème c'était qu'il n'avait pas de bras pour lui rendre son étreinte, il attendit donc bêtement qu'elle le lâche, se sentant un peu stupide sur le coup, il aurait pu reprendre forme humaine ce con. Enfin voilà. La rouquine lui présentait quelqu'un, la fille sur le sol, mais apparemment elle ne connaissait pas son nom. Meantan ne dit rien, s'attendant à ce que la personne concernée se présente, mais elle n'en fit rien. Pourtant, elle avait l'air d'une personne tout à fait charmant e et agréable, il pensa alors que, peut-être, elle ne pouvait pas parler. C'était possible après tout. Son amie rousse se retourna vers lui et se mit à lui débiter un flux d'information incroyable, qu'il eut un peu de mal à enregistrer. C'est vrai qu'elle parlait assez vite celle-là, mais c'était marrant  écouter, elle semblait excitée à l'idée de partir à l'aventure, sauver de pauvres gens des griffes de la prison.  

« Donc tu veux partir à l'aventure avec nous et être traité comme un héros ? »

Il haussa un sourcil, lui avec ? Boarf, aller, pour le fun, même s'il n'avait pas vraiment envie de se faire chopper, il avait bien envie de passer du temps avec des gens, au moins.

« Ok poulette, je viens avec vous, mais va falloir que tu me ré explique plus tard, tu parles vite tu sais ! »

Puis il baissa à nouveau les yeux vers la jeune fille, qui avait de très jolis cheveux au passage. Donc elle était muette. Il songea à quelque chose. En quelques secondes, il fit disparaître les plumes sous sa peau, ses pattes reprirent l'apparence de jambes et il retrouva l'usage de ses bras. Le garçon tendit alors la main à cette fille sur le sol de la rue, arborant un superbe sourire.

« Aller lève-toi, petite inconnue. »


© Codes de Star.★ retouches Meantan

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Forcer le Destin.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Forcer le Destin.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La campagne de l'été : la couronne du destin...
» Projet BD GiF: Le Destin de Tarkel Prime
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» Campagne Mondiale! "la couronne du destin" [été 20
» [ Horde ] Le Nouvel Appel du Destin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Grand manoir :: Village-