AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Dream, just a little ♫ Scrap

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Dream, just a little ♫ Scrap   Dim 14 Juil - 0:40

Dream, just a little ♫

La cité magique du le ciel. C'est ce que je m'imaginais lorsque j'étais petit. Oui, le lac est tellement féerique, et je ne l'ai jamais vu surplombé par des nuages gris. Ça a toujours été quelques nuages bien blancs et un beau soleil. Les nuages barbe à papa, je disais. Et je rêvais. L'endroit n'a d'ailleurs jamais vraiment changé. Tout comme autre fois, l'eau reflète le ciel à la perfection, à un tel point qu'on dirait que tout ça, c'est juste une grande île qui flotte au dessus de tout. Les fleurs sont aussi éblouissantes et colorées. Des roses, des bleus, des jaunes. Des petites fleurs toutes délicates entourées d'herbe resplendissante. Et les caresses du vent toujours là pour nous accueillir. Puis un peu plus loin, la cabane en bois, ouverte à tous avec pleins de matériel de pêche, bizarrement toujours présents au fil des années. Mon ancien petit refuge. Lorsqu'il n'y avait personne évidemment. Un petit endroit poussiéreux mais très chaleureux. Pas très loin de cette cabane, l'étang. L'endroit où il a le plus de fleur au monde. J'en suis persuadé. Même la nuit là bas est parfaite ; pas besoin d'éclairage des petites fées nous font redécouvrir l'endroit sous un autre angle encore plus magique. On les appelle lucioles, mais moi je m'en fous, je suis sûre qu'en réalité, ce sont des fées. Elles sont là pour nous éclairer dans l'obscurité, pour embellir les lieux. Ça ne peut pas être que de simples insectes. Du moins, ma mère me disait toujours qu'elles étaient magiques. Mais tout cet endroit est magique. C'est presque impossible, de s'imaginer que la nature seule ait fait ça. Et pourtant oui, la nature est bien faîte. Même si, elle est souvent cruelle, elle est belle aussi.

Quoiqu'il en soit, je n'ai pas l'intention de me rendre dans la cabane ou vers l'étang, aujourd'hui. Je veux juste me promener vers le lac. Ça fait bien longtemps, que je n'y suis pas allé, et ça me manque. Pourtant avant, le lac, l'étang, la cabane, tout ça, c'était mon refuge. C'était à moi, et à ma mère. Dès que je me sentais pas bien, je me réfugiais dans ce petit nid douillet, ou je m’allongeais dans l'herbe, et plongeais dans une longue contemplation du ciel. Parfois la nuit, parfois le jour. Et ma mère m'amenait souvent là bas, pour cueillir des fleurs, ou m'inventer des histoires. C'était notre monde à nous.
Jusqu'au jour où j'ai vu des pêcheurs se servir tranquillement dans la cabane, puis s'installer comme s'ils étaient chez eux, au bord du lac. Le drame. Ma mère a dû m'expliquer que cet endroit était à tout le monde, et pas qu'à nous deux. Il a donc un peu perdu de son charme. Et depuis, j'y vais moins souvent.

En y repensant, tout ça m'fait bien rire. Ça me paraît tellement loin, mais je n'ai pas l'impression d'avoir tant changé, mentalement. J'ai un peu mûri, et je suis probablement bien moins naïf, mais je ne me complique pas la vie, comme les autres. Tant mieux d'ailleurs.
Je m'allonge dans l'herbe, à une dizaine de mètres des rebords du lac. Les jambes repliés, la tête vers le ciel, j'arrache quelques brindilles tout en profitant comme avant de l'atmosphère très légère. Je passe une main dans mes cheveux, dégageant les quelques mèches rebelles devant mes yeux. Pénibles, ces cheveux. On me dit que j'ai d'la chance d'avoir hérité de cheveux blonds et fins, mais parfois, ils m'énervent. À un tel point que je dois me mettre des barrettes. Mais on s'en fiche.
Je retourne dans la contemplation du ciel. Cette voûte céleste d'un bleu mystérieusement intense. Le ciel. Maman. Si tu me vois de la haut. Est-ce que tu es fier de moi ? Est-ce que j'ai changé ? Est-ce que je suis devenu quelqu'un de bien ? J'aimerai tellement que tu puisses me voir. Ça m'arrive souvent de penser à toi tu sais. Même si, ça fait déjà longtemps … Tu ne m'as pas oublié, j'espère. Si tu es quelque part au moins … Mais, avec le vrai monde, et celui-ci en parallèle, il doit bien y en avoir un troisième pour accueillir les morts, non ? J'espère. Je rêve. Le monde paraît tellement complexe, mais j'adore ça. S'il ne l'était pas, rien ne serait amusant. J'aime résoudre les mystères du mondes. J'aime résoudre les mystères tout court. Un bras levé vers le ciel. Comme si j'allais réussir à le toucher. Pour une fois. Comme si j'allais traverser cette barrière azure. Et découvrir ce qui se cache derrière tout ça.  Peut-être que j’atterrirai dans l'autre monde. Le vrai monde. Peut-être que j'y arriverai. Un jour

© Code by Prudence



Dernière édition par Call le Lun 15 Juil - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dream, just a little ♫ Scrap   Dim 14 Juil - 2:14

« Jack. »


Scrap était déjà réveillée depuis un moment, un grand bol de thé bouillant fumait devant elle, elle qui avait les deux coudes posés sur le bar de sa cuisine, vraiment pas réveillée, mais si tu sais, les cernes, les cheveux en bordel, le débardeur sans soutif et l'haleine de chacal, le regard vide. Sa journée d'hier, qu'elle avait prévue joyeuse avec une petite balade au soleil, n'avait pas tout à fait bien commencé, puisqu'elle avait du rentrer dans le ventre d'un chat géant pour qu'il l'emmène sur son lieu de promenade. Autant vous le dire tout de suite, elle en a cauchemardé toute la nuit, d'où son air de zombie à dix heures du matin. Le thé refroidissait, Scrap arrêta de faire la con et tenta de se réveiller et se tirer ses horreurs de chats de la tête avec son thé. Peut-être que sa première sortie de la ville n'était pas super, mais elle pensait sortir encore aujourd'hui. Pas trop loin, histoire de pouvoir y aller à pieds. Au lac non ? Bawai, pourquoi pas, c'est beau les lacs, c'est chouette pour camper. En plus, vu son état de fatigue, pas possible de bosser sérieusement. Son bol de thé au lait purement british terminé en quelques gorgées, elle se motiva et se leva en baillant, s'étirant même, tout en marchant vers sa chambre pour prendre des habits qui traînaient un peu partout. Elle jeta son dévolu sur une robe simple de couleur beige, unie. Une coupe simple elle aussi, des manches courtes, un col légèrement en v et une longueur jusqu'aux genoux de la brune. Mais elle aimait cette robe, c'était un de ces cadeaux de st-valentin, les cadeaux que l'on ose pas redemander après la rupture. De toute façon, il aurait pu se faire voir le mec, elle était trop cool cette robe. Comme hier, Scrap remplit son sac de bouffe et de quelques autre trucs comme son carnet, un livre, quelques outils et même un pinceau, pourquoi ? Aucune idée. Pis finalement, elle posa son grand chapeau d'été sur sa tête, parce qu'elle aimait bien le mouvement qu'il faisait dans le vent. Par contre, pas comme hier, elle se pencha au dessus du vivarium de Rusted, le caméléon lent et marrant, puis le prit dans sa main pour le poser sur son épaule. Il s'y installa, l'air pas encore très familier avec le terrain, il ne connaissait pas trop Scrap encore, mais la confiance viendrait, la jeune femme aime beaucoup les animaux, et elle s'entend bien avec eux, alors le courant passera, avec le temps. Puis voilà, prête, elle sortit, ferma la porte tout ça, et se mit en route ! Une brioche au chocolat dans la bouche, une destination en tête et … non, les deux mains libres tiens. Scrap a beau être flemmarde, elle aime bien marcher si c'est pour se promener dans un endroit chouette, comme un lac. Vous devez ptet vous en doutez, elle mangea sur la route, et au bout d'un certain temps, la voilà arrivée sur place.

La mécanicienne vit alors s'étendre devant elle une cuvette peu profonde, couverte d'herbe et de fleurs, et bien sûr en son centre, un lac immense. Le ciel était bleu azur, parsemés de petits nuages duveteux se reflétant dans l'eau du lac. Elle ne pu s'empêcher de penser à Jack en voyant ce ciel, cette eau. Elle descendit doucement la pente, en regardant tout ce qui s'offrait à elle, pour ses petits yeux fatigués, pourtant bien ouverts devant ce spectacle. Et vous savez ce qu'ils firent ses petits yeux ? Ils lâchèrent des larmes, beaucoup, comme ça, d'un coup. Pourtant c'est si rare de voir Scrap pleurer, ça déforme son joli visage en plus. La gorge serrée, les joues mouillées, le nez qui coule, la jeune femme n'avance plus, elle est restée debout au milieu du champ de fleurs et se souvient, de son frère. Quand ils allaient ensemble, rien qu'eux deux, en camping au bord des lacs d’Écosse, la première fois qu'elle a fait découvrir l'alcool à son petit frère, sa première cuite, ses rires, ses pleurs. Pff, elle se trouvait stupide à pleurer comme ça debout dans un pré, mais elle ne contrôlait pas son cerveau, le petit con qui commande là, quel troll ce truc. Tiens, un coup de cheveux dans ta face aussi, histoire qu'ils se collent aux larmes. Les vent était agréable, comme la journée d'hier, mais si il faisait voler ses cheveux sans sa tête, c'était moins cool. Rusted refit surface, il bougea pour changer d'épaule, pourquoi ? Bonne question, mais cette petite action fit sourire la brunette qui reprit le reptile dans ses mains, à plat. Il avait, comme tous les caméléons, les yeux dans tous les sens, et même si un de ses yeux regardait l'humaine en face de lui, l'autre regardait totalement derrière lui, comme pour voir le lac, ou autre chose, qu'est-ce qu'on en sait. Scrap s'assit, les genoux repliés vers elle pour poser sa bestiole dessus, la regardant toujours de face. D'un rapide coup d’œil, pas très efficace, elle s'assura que personne ne la regardait parler à son caméléon.

« Dis, tu penses que je rejoindrais mon frère après la mort ? Ou que ça sera le noir total, comme tellement de gens le pensent ? »
« ... »
« Je vois, tu t'en fous... Est-ce que tu crois que je suis un peu tarée ? »
« ... »
« Ouais, t'es pas du type bavard toi hein ... »

Elle rit, toute seule, des fois elle se faisait rire pour les conneries qu'elle pouvait sortir, et retombait en enfance, quand elle aimait encore tout le monde, voulait absolument aider les abeilles et dessinait les gens qui se trouvaient moche avec des crayons arc-en-ciel. En y repensant, c'était une personne bien, enfant, maintenant ce côté restait peu présent dans sa vie et elle regrettait la facilité de l'enfance parfois.
Les yeux rouges, gonflés et humides, Scrap soupira, puis s'allongea sur le dos histoire de décompresser. Les trois dernières larmes glissèrent sur ses joues jusqu'au sol, c'était fini. Ce que Jack pouvait lui manquer parfois. Il se foutrait de sa gueule là si il était avec elle. De loin, on devait sûrement simplement voir deux gambettes dépasser des herbes, et la vague silhouette d'un chapeau pour signaler où se trouvait la tête par rapport aux jambes. Le ciel bleu apaisait la jeune femme, qui sourit encore une fois avant de fermer les yeux, pour calmer ses sanglots. Elle était quand même contente d'être venue ici.

HRP: J'espère que ça ira pour ton inspi ! Si tu veux de l'aide minime, Scrap est voyante au loin, avec sa robe presque blanche ! Elle attire l’œil disons :D

© Code by Prudence



Dernière édition par Scrap le Jeu 18 Juil - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dream, just a little ♫ Scrap   Dim 14 Juil - 14:47

Dream, just a little ♫

Une main irrésistiblement attirée vers le plus grand mystère de tous les temps. Vers là haut. Certains venant de l'autre monde ont bien essayé de m'expliquer pourquoi cette couleur, le bleu, et qu'est ce que c'était en me citant des noms scientifiques, des exemples avec aucun rapport et pleins de choses compliquées, je persiste à croire qu'il y a quelque chose de magique là dedans. « Mais non, il n'y a rien de magique, c'est logique, c'est scientifique ! » me disait-on. Ah oui ? Alors tu sais, toi, tu le sais, si après la mort, il y a quelque chose, si on va au ciel, hein ? Et évidemment toujours la même réponse « Mais c'est différent, ça, on ne peut pas le savoir ... » Bien sûr ouais. Tu peux me décrire exactement la composition du ciel, mais tu peux pas me dire si les morts y habitent ? C'est stupide. Ma mère me disait souvent que dans le vrai monde, il y a deux points de vues. Celui du scientifique, et celui du rêveur. Parfois, l'un a raison, parfois c'est l'autre. Et quelques fois, il est bon de mêler le rêve et la science.  Pourtant, dans le vrai monde, ces deux là ne veulent que très rarement s'associer. J'aimerai bien les rencontrer, ces rêveurs. Et les scientifiques aussi d'ailleurs.

De toutes façons c'est même pas dit qu'un jour je puisse y aller, dans cet autre monde. Et puis là, pour l'instant, je suis bien, allongé dans l'herbe. Je regarde autour de moi. C'est vrai, à force de penser à des trucs débiles comme l'autre monde, je n'fait même plus attention à ce qui m'entoure. Il y a d'ailleurs une jeune femme en robe couleur crème, là bas. De longs cheveux noirs dépassent de son chapeau. Elle marche, tout simplement. Au milieu de l'herbe verte, du lac et du ciel bleu, on ne voit qu'elle. Et j'ai que ça à regarder. C'pour ça, que mes yeux sont fixés sur elle. J'espère qu'elle va pas remarquer mon indiscrétion, parce que là, j'avoue, je dois paraître un peu con. J'imagine qu'elle va continuer à se promener, qu'elle va faire le tour du lac, comme tous ceux qui se promènent par là. Ou peut-être qu'elle va s'arrêter vers l'étang pour ramasser des fleurs. Je ne pense pas qu'elle va aller  dans la cabane ; vu ses habits, je ne la vois pas pêcher. Donc elle continue de marcher comme prévu et je la regarde toujours. C'est fou comme un truc qui n'a aucune importance peu attirer notre regard et notre curiosité.

Elle s'arrête net, à ma grande surprise. Je m'en fous. Je retourne à mes brindilles que j'arrache un peu plus. Mais j'arrive plus à penser. En fait, il y a un grand vide en moi, comme si j'avais fait ce que j'avais à faire ici. Je m'ennuie. Je m'asseye en tailleur et regarde mes pieds. Aujourd'hui j'ai des chaussures bleus à lacets et … On s'en fiche en fait. J'enlève mes chaussures pour me sentir plus à l'aise. Puis je regarde à nouveau la jeune fille, toujours immobile. Ses cheveux semblent livrer bataille contre le vent. Elle regarde autour d'elle, et heureusement que je suis loin et qu'à ce moment je fais genre de fixer l'horizon, parce que je crois qu'elle ne m'a pas remarqué. Je l'observe à nouveau. Ses mains sont en coupe devant elle, et il y a quelque chose à l'intérieur. Sa bouche s'ouvre, et elle articule des mots qu'évidemment je n'entend pas car je suis pas assez près. En fait, je n'entend rien du tout d'ici, même pas un son qui sort de sa bouche.

Ça ne m'intéresse plus. J'ai pas envie de savoir à quoi joue cette fille qui parle à ses mains ou à la chose dans ses mains, ça ne me regarde pas, et après tout, ça n'a aucune importance. Je vais rentrer je crois. Je ne suis plus d'humeur à penser. Je me lève donc, mes chaussures en main ; je n'ai pas envie de les remettre, je suis bien en chaussettes. Je suis libre. Je profite une dernière fois du vent, m'imaginant que je vole en même temps que mes cheveux qui virevoltent. J'aurais bien aimé avoir ce don là, celui de voler. Ça m'aurait bien plus.
Je vais vers la sortie. D'ailleurs, je vais probablement passer devant cette fille. Elle s'est allongée dans l'herbe comme je l'étais tout à l'heure. Elle ne peut pas encore me voir, parce que je suis toujours derrière elle.
Ça m'amuse de voir à quel point je suis curieux. On me l'a souvent dit « Toi t'es trop curieux. Fais gaffe, un jour ça se retournera contre toi » et ce genre de menaces, je les ai toujours prises à la légère, mais je me rend compte parfois que je suis vraiment très très curieux. C'est un peu chiant, en même temps. Au lieu de m'occuper de mes oignons, je suis obligé de savoir ce que fait cette fille là bas, sinon je dormirai mal cette nuit – bon, j'exagère, évidemment, cp'as ça qui va m'empêcher de bien dormir. Il y a des gens qui s'en foutent totalement des autres, et eux au moins, ils n'oublient pas leur but. Mais moi, j'ai tendance à m'éloigner de mes motivations de départ, juste par curiosité. C'est juste moi, quoi.

La jeune fille est à présent à un mètre de moi. Elle n'a pas encore perçu ma présence, du moins j'crois pas. Je ne peux pas m'empêcher de regarder son visage à moitié caché par son chapeau. Elle a les yeux rouges, et humides. C'est vraiment cruel. Maintenant je vais être obligé de m'arrêter. Et puis, elle me fait un peu de peine. Je m'approche encore plus et m’accroupis derrière sa tête. Tout naturellement, je pose mes mains sur ses yeux, mais délicatement pour ne pas l'effrayer.

« J'étais demain et je serai hier. Qui-est-ce ? »


© Code by Prudence



Dernière édition par Call le Lun 15 Juil - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dream, just a little ♫ Scrap   Dim 14 Juil - 20:44

« Aujourd'hui. »


Tout s'était passé assez vite. Scrap fermait les yeux qu'elle les rouvrait déjà, surprise par deux choses plates se posant autour de ceux-ci. Elle leva ses mains pour toucher celles couvrant ses paupières, et ouais, des mains. Problème, elle n'a pas quatre bras, donc ses mains sont à qui ? Ah, ce qui dit quelque chose.

« J'étais demain et je serai hier. Qui-est-ce ? »

Un garçon, et une énigme ! Ça faisait longtemps. Dans sa période de pré-adolescence, Scrap et ses amis aimaient beaucoup les énigmes et autres devinettes, maintenant elle n'en invente plus, n'en lit plus, mais elle s'en souviens de quelques-unes, d'ailleurs en voilà une toute vieille, avec la même réponse. La jeune femme sourit en s'adressant à la personne derrière elle, ses mains toujours posées sur les siennes.

« Eh bien inconnu, je vais te répondre avec une autre question.
A peine fini,
Il se perd dans le passé d’où nul ne revient.
Demain ce ne sera plus qu’hier ;
Hier c’était simplement demain.
Qui est-ce ?
Aller un indice, c'est le même que le tiens. »


Sans attendre, la mécanicienne roula sur le côté gauche pour voir celui caché derrière son grand chapeau. Rusted sauta dans l'herbe, histoire de ne pas être écrasé, mais Scrap l'avait un peu oublié sur le coup. Donc, qui était-ce ? Aller, on observe un peu la scène. Un garçon donc, heureusement vu la voix, un blond même ! Les cheveux fins, moyennement court, il avait la classe. Deux grands yeux bleus, clairs, pas comme ceux de Scrap qui étaient plutôt bleu grisaille. Il avait l'air jeune, mais bon, ici, tout le monde est jeune de toute façon. Bref, il avait l'air chouette, et en plus, il avait remonté le sourire le Scrap au maximum, elle qui était nostalgique et tristounette quelques minutes plus tôt. Quelque chose toucha la main de la jeune femme, qui tourna la tête par réflexe. Ah, c'était le caméléon qui revenait vers sa propriétaire. Il était tout gris, la couleur de la peur pour lui. Notre protagoniste le savait, elle avait lu un graaand bouquin pleins de trucs sur les caméléons. C'était un reptile sympa pour elle. Tranquille, posé, et coloré ! Elle les aimait bien. Oubliant son poseur d'énigmes pour son petit animal un instant, elle le prit dans ses deux mains afin de le poser délicatement sur le haut de son chapeau, il serait bien là-haut, ça lui ferait voir du pays. Elle était d'une étonnante bonne humeur, comme rarement son enfance reprenait le dessus, plutôt que de la voir calme et blasée, son inconnu pourrait la voir enjouée et curieuse, et ça faisait longtemps que ça n'était pas arrivé. C'était peut-être parce qu'elle portait une robe, à cause du pré rempli de fleurs qui entourait le lac, ou encore à cause de ces foutues énigmes, mais elle se sentait mieux que quelques minutes auparavant.
Une petite bourrasque souffla en plein dans sa face, faisant voler ses cheveux en arrière et lui rappelant qu'elle avait encore des larmes sur la tronche.

« Oups ! »

Elle enleva tout ce bordel de gouttes du revers de ses mains et plongea dans son grand sac en toile pour en ressortir deux cupcakes qu'elle avait fait la veille. Elle releva la tête, pour sourire à son inconnu, et lui tendit une pâtisserie en mordant dans la sienne.

« Alors, t'es qui ? »

Elle avait envie de penser à autre chose maintenant, et pourquoi ne pas commencer par faire connaissance ?

© Code by Prudence



Dernière édition par Scrap le Jeu 18 Juil - 12:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dream, just a little ♫ Scrap   Lun 15 Juil - 14:43

Dream, just a little ♫

L'énigme m'est venue que ça. Je trouve qu'elle correspond le mieux à la situation. Parce que, quand un chagrin s'empare de nous, quand on pleure, la principale raison appartient au passé. Or, le passé est derrière soit, et il ne faut pas se retourner. Il faut vivre dans le présent, et se concentrer sur un seul jour : aujourd'hui. Peut-être que je me trompe, si ça se trouve, mon aujourd'hui est mal placé, mais j'ai pris le risque. Que serait la vie si l'on ne prenait pas de risque ? Quoi qu'il en soit j'ai envie de redonner le sourire à cette petite demoiselle, je n'aime pas voir les gens malheureux. Lorsque j'étais petit, ma mère me disait que le plus important, c'était que tout le monde soit heureux et que la meilleure chose à faire était de transmettre son sourire. Je ne comprenais pas trop à l'époque, mais maintenant je sais de quoi elle parlait. Alors, même si poser ses mains sur les yeux d'une étrangère, lui proposer une énigme et dire « Qui c'est ? » est peu commun, je m'en moque. C'est comme ça que je fonctionne, c'est tout, et tant pis si ça paraît bizarre et si ça plaît pas.
Je la sens sourire sous mes mains.

« Eh bien inconnu, je vais te répondre avec une autre question.
A peine fini,
Il se perd dans le passé d’où nul ne revient.
Demain ce ne sera plus qu’hier ;
Hier c’était simplement demain.
Qui est-ce ?
Aller un indice, c'est le même que le tiens.
 »

Mon sourire s'étire encore plus. J'avais peur qu'elle essaye d'enlever mes mains, de crier au pédophile ou au voleur, qu'elle se défense et se méprenne sur mes intentions. Ou alors qu'elle se retourne juste pour voir qui ose la toucher; je vois bien la scène, un sourcil relevé puis un regard outré devant l'inconnu qui l'aborde « Mais mais, qui est-vous, monsieur? ». Beaucoup de ceux qui vienne du vrai monde réagissent comme ça, je sais pas pourquoi. Mais pas elle. Elle est restée immobile, elle se laisse faire. Peut-être qu'elle est née ici. Non. Je l'aurais croisée depuis le temps. Je sais que le royaume est grand, mais au point de ne pas croiser quelqu'un en 17 ans d'existence … Impossible. Elle est juste très réceptive à mon énigme. Je sens que je vais bien l'aimer cette fille.
Elle enlève mes mains sur ses yeux et se retourne pour me détailler. J'crois pas que je lui ai fait mauvaise impression. Parce que quelques fois, en entendant la voix de quelqu'un, on s'imagine la tête qu'il a et au final en le découvrant, on est déçu. Elle, a toujours son grand sourire. Il paraît sincère. J'ai réussi à lui remonter un peu le moral.

« Profitons du présent, d'aujourd'hui. Ça ne sert à rien de se tracasser pour hier ou demain. En plus,
le sourire te va mieux.
 »

Et c'est vrai. Son sourire remonte des petites joues bien rondes encore humides, et plisse de grands yeux bleus-gris. Dans ces mêmes yeux, une petite flamme de joie y brille. Je crois qu'elle est à présent de bonne humeur. Au dessous de son œil droit, une petite cicatrice marque sa joue.
Je l'observe, lorsque son attention change totalement d'objectif. Ses yeux se fixent sur la petite bestiole grise à côté d'elle. C'est … Un caméléon ? Assez étonnant. Ici, on ne trouve pas de caméléon, et vu le regard plein de tendresse que lui porte la jeune fille, j'pense que ça doit être son animal de compagnie. Curieux choix. Elle le prend joyeusement dans ses mains et et le pose sur la rebord de son chapeau toute contente et pensive. Jusqu'au moment où le vent revient ébouriffer ses cheveux qui se collent un peu à son visage humide.  Elle reprend conscience de ma présence, d'ailleurs il me semble qu'elle a totalement oublié ce qui la chagrinait, parce qu'elle paraît même honteuse quand elle découvre qui lui reste quelques traces de ses larmes. Elle balaye le tout d'un revers main et me sourit à nouveau. Puis, elle fouille dans son sac, et me tend un cupcake. Miam, j'adore ça. Je croque alors à belle dents dedans et me régale.

« Alors t'es qui ? »

J'avale ma bouchée, d'ailleurs j'ai déjà presque fini ma pâtisserie – oui, il faut savoir que je suis assez goinfre et gourmand -  puis je pose mes chaussures et m’assoit à côté d'elle. Je plonge alors mes yeux dans les siens tout en lui souriant.

« Oh moi, c'est juste Call. Et toi, c'est quoi ton p'tit nom ? »

© Code by Prudence



Dernière édition par Call le Lun 15 Juil - 21:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dream, just a little ♫ Scrap   Lun 15 Juil - 20:33

« Merci ! »


Haha ! Il a chopé le cupcake ! Quoi ça fait pédophile ? Mais non Scrap est juste contente qu'on accepte ce qu'elle offre, roh vous alors. Son poseur d'énigmes y mordit à pleines dents, l'air de se régaler, puis il s'assit à côté d'elle, posant ses chaussures sur le côté, pour la regarder dans les yeux et répondre à sa question.

« Oh moi, c'est juste Call. Et toi, c'est quoi ton p'tit nom ? »

Il avait un très joli sourire tiens. Avant de se présenter, elle mordait justement dans son propre cupcake, elle prit donc le temps d'avaler pour pas lui envoyer une multitude de miettes dans la tronche et répondit.

« Er... euh, juste Scrap ! Faut encore que je prenne l'habitude d'utiliser mon pseudo. »

Eh ouais poulette, t'es encore toute nouvelle ici, mais tu vas t'y faire rapidement, tu t'adaptes toujours.

Elle se posait d'un coup plein de questions. Est-ce que ce garçon était né ici ? Si non, d'où venait-il ? Comment, pourquoi, est-ce qu'il aimait les fraises ou la couleur bleue et surtout, pourquoi il s'était arrêté derrière une parfaite inconnue pour lui raconter une énigme sur le présent ? Car la réponse aux deux questions était bien « Aujourd'hui ». Peut-être qu'il l'avait vu pleurer et c'était dit qu'il aiderait une fille en détresse. Enfin bon, fille en détresse, c'est pas vraiment ce qui qualifie le mieux la mécano, ça se voit tout de suite en regardant dans ses yeux. En parlant d'aujourd'hui, il avait sûrement voulu dire qu'il ne fallait pas se soucier du passé ou du futur et s'occuper du présent. Il avait bien raison, mieux valait ne pas se tracasser pour ça, mais bon, son frère, elle ne pouvait pas l'oublier quand même. Il ne se passe pas un jour sans qu'elle ne pense à lui, mais des fois, sous les émotions, la fatigue ou les souvenirs, elle craque, et ça arrive à tout le monde.
Elle a deux regrets de son ancienne planète bleue. La tombe de son frère, et Buster. Buster c'était son bro, son pote, depuis la première année de primaire. Ils se sont toujours bien entendu et s'entraidaient dans les moments difficiles, c'est la première personne à l'avoir aidé pour le deuil de Jack et elle n'aurait sûrement pas pu traverser cette épreuve aussi vite sans lui. Elle regrette donc de l'avoir laissé sur Terre sans un au revoir et parfois, se sent coupable. Mais ça c'est seulement à quatre heure du matin dans son lit quand elle essaye de fermer la grande gueule de son cerveau insomniaque.

Mais enfin, tout ça ce n'était pas maintenant que ça se passait. Scrap venait de faire une rencontre cool et ne voulait pas qu'un blanc s'installe dès les premières minutes, quand même. Elle sourit, puis s'adressa à Call avant de mettre le reste de sa pâtisserie en bouche comme une goinfre. C'est un vrai porc je vous dit cette fille, pas une once de gène.

« J'ai une autre phrase cool sur aujourd'hui tiens. Hier est derrière, demain est un mystère, mais aujourd'hui est un cadeau, c'est pourquoi on l'appelle le présent. C'est quelqu'un sur Terre qui disait ça, pas mal hein ? Au fait, j'me sens mieux maintenant, merci Call.»

Elle accompagna la fin de sa phrase par un geste, elle tendit la main vers lui, pour le remercier. C'est vrai quoi il méritait bien ça, sortir Scrap de sa nostalgie, c'pas vraiment facile.
© Code by Prudence

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dream, just a little ♫ Scrap   Mar 16 Juil - 18:38

Dream, just a little ♫

« Er... euh, juste Scrap ! Faut encore que je prenne l'habitude d'utiliser mon pseudo. »

Ah oui, c'est vrai. J'oublie souvent que dans le vrai monde ils ont deux pseudos, dont un qu'ils partagent avec toute leur famille. Curieux d'ailleurs. Ma mère me disait que c'était pour se donner une identité. Pour solidifier le sentiment de famille. Cependant, même maintenant je ne comprend pas trop … Une famille, c'est les personnes avec qui ont vit. Oui, d'accord, mais si on vit avec beaucoup de gens en même temps qui n'ont rien à voir les uns des autres ? On m'a aussi dit, qu'une famille c'était des gens qui étaient du même sang. Alors quand on est adopté, on a pas de famille ? J'ai jamais rien compris à ça. Parfois, j'trouve que ceux de l'autre monde ont une logique bizarre. Mais j'aimerai bien qu'ils m'expliquent.

En tous cas, cette fille n'est pas habituée à utiliser son nouveau et seul nom. Ça, je peux le comprendre. Jamais je pourrais changer mon pseudo moi. Impossible. Je suis né Call, je mourrai Call, c'est comme ça. Mon corps se nomme Call, mon esprit est Call. Moi = Call c'est tout. Et hors de question de changer. C'est à moi. D'ailleurs, ma mère m'a aussi dit un jour, qu'il est possible dans l'autre monde que quelqu'un ait le même nom que vous. Alors ça, c'est vraiment incompréhensible ! À quoi ça sert de donner des noms, si pleins de personnes ont le même ? Je suis bien content qu'ici, à Skies Kingdom, c'est chacun son pseudo. Parce que ça, je ne le supporterai pas, que quelqu'un s'appelle aussi Call. C'est comme avoir un clone. Ce serait affreux. Mais bon, le vrai monde reste quand même mystérieux. Et j'aimerai comprendre tout ça. Si seulement tu avais accouché là bas, maman. Je serais comme toi à présent. Une personne qui vient de l'enfer, et qui recommence une toute nouvelle vie au paradis.
Quoiqu'il en soit, ce que je ne regrette pas, c'est bien d'avoir accepté ce délicieux cupcake. Et d'avoir redonné le sourire à cette jeune fille … Scrap.

« J'ai une autre phrase cool sur aujourd'hui tiens. Hier est derrière, demain est un mystère, mais aujourd'hui est un cadeau, c'est pourquoi on l'appelle le présent. C'est quelqu'un sur Terre qui disait ça, pas mal hein ? Au fait, j'me sens mieux maintenant, merci Call. »

En même temps, elle tend sa main vers moi. Ça me fait vraiment plaisir d'avoir pu lui faire du bien, et quand elle prononce mon nom, je sens une chaleur réchauffer mon cœur. Oui, ça peut p't'être paraître narcissique, mais j'aime quand on prononce mon pseudo. Ce n'est pas quand on parle de moi à quelqu'un d'autre ou quelque chose comme ça – je ne suis pas le genre de personnes qui aiment qu'on parle d'elles ou qui aiment se faire remarquer - c'est juste, prononcer mon nom. C'est comme si on me voyait en temps que tel, Call. C'est d'ailleurs le cas, j'pense, mais c'est un sentiment difficile à exprimer. J'aime quand on m'appelle c'est tout, c'est bizarre mais c'est comme ça.  Tout comme j'aime faire du bien aux gens.

D'ailleurs, elle me souris et me tend la main en même temps. Je suis content, mais j'avoue que je ne sais pas quoi faire. Je pose juste ma main sur la sienne, pour ne pas laisser transparaître une hésitation. Dans l'autre monde, ils ont des gestes de politesses assez curieux, mais qui ont déteint sur Skies Kingdom. C'normal après tout, puisque la moitié de la population vient du vrai monde. Pourtant, il y a toujours certains gestes qui m’étonnent encore. Comme celui pour dire « bonjour » à quelqu'un d'important. Serrer la main de l'autre et la secouer de haut en bas. Je m'y suis bien habitué, mais ça me fait toujours sourire les rares fois où je le fais – parce qu'ici, à par peut-être Black et sa conseillère, personne n'est plus important que tout le monde. Mais ce geste là, celui de tendre la main pour remercier, il me semble pas qu'on me l'ait un jour fait. Peut-être j'aurais dû serrer sa main et la secouer, comme pour dire bonjour. Mais j'ai juste poser ma main sur la sienne. Je vais probablement passer pour un idiot, mais bon tant pis. Ça m'fait bien rire en même temps. Je lui souris à nouveau, mon regard toujours dans le sien.

«  Il me semblait bien que tu n'étais pas d'ici. D'ailleurs, c'est une très belle phrase, j'aurais aimé rencontrer le rêveur qui l'a dit sur Terre. En tous cas, si tu te sens mieux, alors ça va bien aussi pour moi. »

C'est vrai. Cette petite phrase est bien arrangée, toute jolie, et elle reflète bien la réalité. Si seulement tout le monde pouvait la garder à l'esprit. J'essaye d'enregistrer la citation en tête mais je ne suis pas du genre à tout oublier, j'ai une plutôt bonne mémoire, donc je ne m'inquiète pas.

© Code by Prudence

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dream, just a little ♫ Scrap   Jeu 18 Juil - 17:47

« Come here you ♥ »

Tout d'abord, Scrap est un peu étonnée, puis elle sourit. Call venait de poser sa main sur la sienne, quel étrange façon de serrer la main de quelqu'un. En fait, la jeune femme aurait vraiment préféré qu'il lui serre la main, comme ça elle aurait pu le tirer vers elle et lui faire un câlin, là ça changeait un peu la spontanéité du truc, il allait falloir un temps de réaction jusqu'à ce qu'elle attrape sa main, écoute ce qu'il dise et puisse le tirer vers elle. Ralala, tous son plan réduit en fumée ! Tout en attrapant sa main, elle écouta donc ce qu'il lui racontait, un léger sourire moqueur s'affichant d'avance sur son visage.

« Il me semblait bien que tu n'étais pas d'ici. D'ailleurs, c'est une très belle phrase, j'aurais aimé rencontrer le rêveur qui l'a dit sur Terre. En tous cas, si tu te sens mieux, alors ça va bien aussi pour moi. »

Oups, stupide cerveau, il a réagit un peu vite, encore une fois. Et voilà Scrap qui tire Call vers elle alors qu'elle aurait d'abord voulu répondre. Oh, rien de violent, elle l'a prit dans ses bras c'tout. Sans le lâcher et un peu surprise par elle-même, elle dit.

« Oups, je voulais d'abord dire un truc avant de faire ça. Bon, tant pis. En tout cas j'ai trouvé la réponse à une des questions que je me posais dans ma tête, t'es né ici toi ! Cool ! Alors, envie que je te raconte tout sur ma planète ? J'pourrais te dire comment on sert une main aussi. »

Haha, voilà, elle l'avait dit. Elle riait en plus, cette débile, mais elle était contente alors bon, on va la laisser dans son délire. Doucement, elle lâcha le garçon, et se rassit normalement, en cherchant un truc dans son sac de sa main droite. Elle en sortit un thermos de thé, qu'elle avait fais la veille. Elle faisait toujours un thermos le soir, pour la journée d'après, pis là elle voulait du thé. Elle en aurait bien offert à son pote blondie mais elle n'avait pour tasse que le bouchon du thermos, donc elle ne pu pas lui en offrir, dommage, elle aime donner.
Elle se versait une tasse justement, et pouf, qu'est-ce qui tombe du ciel ? Un caméléon tout gris ! Rusted avait peur, sûrement parce que Call était un inconnu, et qu'il venait de tomber d'un chapeau géant.

« Tiens, coucou l'rouillé. » avait lâché Scrap en voyant son petit lézard tomber dans l'herbe. Ce dernier se hissa sur sa jambe et ne bougea plus, il avait l'air légèrement stressé, zut, elle qui croyait pouvoir lui faire voir autre chose qu'un vivarium en verre. Mis vu sa couleur presque noire, il avait bel et bien peur. Elle décida de ne plus le toucher, histoire qu'il se calme tout seul, il finirait par retrouver sa couleur de rouille tranquillement.

Bref, elle a sa tasse dans la main gauche, assise en tailleur avec un caméléon sur le genoux, son autre bras en arrière pour la retenir de tomber. Elle rit en se souvenant que Call aurait aimé rencontrer le « rêveur » sur Terre et lui dit, le sourire aux lèvres.

« En fait le « rêveur » était plutôt une rêveuse, enfin, c'est ce que j'ai trouvé sur internet en cherchant quand j'étais là bas, c'était une chanteuse de jazz cool. Et la phrase a aussi été dite dans un film d'animation plutôt cool. Je sais pas si je peux te le montrer ici, ni si internet existe d'ailleurs … Euh, mouais, bref, les films d'animation c'est cool. Fiou, chui entrain de me rendre compte que je connais encore rien de cet endroit, j'aurais bien besoin d'un truc pour me guider. Je sais même pas si ya des voitures ou des trucs du genre que je puisse les réparer au final. »

En disant cette phrase elle n'insinuait pas du tout qu'elle aimerait que Call l'aide, absolument pas, enfin, elle n'y pensait pas voilà, après ça lui ferrait plaisir je pense, puisqu'elle avait l'impression qu'elle s'entendrait bien avec cette nouvelle personne. En fait à ce moment-là elle souhaitait juste quelque chose pour l'aider. Un guide, un livre, un dessin même ! Ralala, arriver dans un nouveau monde c'pas si facile finalement. Bon, on lui avait donné un logement très cool et elle en était contente, d'ailleurs elle n'avait même pas besoin de payer les deux premiers mois, quelle joie ! L'argent qu'elle se ferait avec les premiers clients serait utile pour lui faire une petite réputation et qu'elle puisse être indépendante rapidement. Ça c'était cool. Et au moins elle ne faisait pas un boulot qu'elle ne connaissait pas, comme … fleuriste. Elle est trop bordélique pour faire un truc de ce genre, faut que la boutique soit rangée, qu'elle ait des fleurs, berk, trop chiant. Non, le bordel dans un atelier qui sent l'essence et la bouffe, ça lui va.

© Code by Prudence

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dream, just a little ♫ Scrap   Ven 19 Juil - 20:20

Dream, just a little ♫

Je dois avouer qu'il est dur de me retenir de lui poser pleins de questions sur le vrai monde. J'fais comme si je m'en moquais, mais mon cerveau est tout retourné, et j'ai que ça en tête. Le vrai monde. Comment est-ce exactement ? Lorsque j'étais petit, ma mère me racontait pas mal de choses sur ce monde mystérieux. Elle m'en parlait comme si c'était chez elle, d'ailleurs, ça l'était. Après tout, c'est là bas qu'elle est née, qu'elle a grandi. Et elle n'a vécu que douze ans dans les Landes de Cacifer. Mais je ne sais encore presque que rien, il y a encore une multitude de choses que je ne comprend pas. Alors, dès que j'ai l'occasion de croiser quelqu'un qui est né là bas – et l'occasion se présente souvent – j'en profite, et je lui pose pleins de questions. Cependant, c'est énervant, au bout d'un moment ils en ont marre. Ben pourquoi ? Ça ne les passionne pas à eux ? C'est pourquoi, maintenant, j'ai appris à me retenir … Un peu. J'essaye de ne pas y penser, de me concentrer sur la personne elle même mais … Hein ? Je me retrouve tout d'un coup tiré vers Scrap. C'est elle qui vient de me prendre dans ses bras. J'comprend pas trop, mais je ne manifeste pas de gestes de recule. En effet, en général je suis plutôt tactile, donc ça me dérange pas, même si je trouve ça curieux.

« Oups, je voulais d'abord dire un truc avant de faire ça. Bon, tant pis. En tout cas j'ai trouvé la réponse à une des questions que je me posais dans ma tête, t'es né ici toi ! Cool ! Alors, envie que je te raconte tout sur ma planète ? J'pourrais te dire comment on sert une main aussi. »

Son excuse est illogique, je vois pas trop comment on peut se tromper en inversant un geste et une parole … Et puis, qu'est ce qu'elle devait me dire, pour me serrer dans ses bras par la suite ? Peu importe. Elle me propose de me raconter tout sur le vrai monde. Elle me le propose ! Je ne fais même pas attention à son petit rire moqueur à la fin, qui me fait bien savoir que je me suis trompé de geste. J'm'en fous. Elle va me raconter des histoire du vrai monde ♪ J'imagine bien qu'un grand sourire s'affiche sur mon visage. Je me sens comme un gosse à qui on aurait offert un jouet. Elle, elle rigole je sais pas pourquoi. Elle me lâche, et se sert dans un bouchon du thé. Je n'ose pas répondre, je ne veux pas la brusquer. J'ai pas envie qu'elle s'en aille en me disant que je l'énerve avec ces histoires d'autre monde. Sa bestiole tombe de son chapeau. Il est toujours gris et tendu. Un caméléon, c'est pas vert de nature normalement ? Il m'a l'air un peu bizarre, à l’affût, et il me regarde d'un œil pas très gentil. Il grimpe sur la jambe de Scrap, qui elle ne paraît pas s'attarder dessus.. Elle continue de le tenir cependant.
Elle soulève le bouchon qui lui fait office de tasse et le porte à sa bouche. Ses ongles sont abîmés. Elle ne doit pas faire un travail très délicat à mon avis. Elle commence à rire doucement en me regardant, je ne sais pas pourquoi.

« En fait le « rêveur » était plutôt une rêveuse, enfin, c'est ce que j'ai trouvé sur internet en cherchant quand j'étais là bas, c'était une chanteuse de jazz cool. Et la phrase a aussi été dite dans un film d'animation plutôt cool. Je sais pas si je peux te le montrer ici, ni si internet existe d'ailleurs … Euh, mouais, bref, les films d'animation c'est cool. Fiou, chui entrain de me rendre compte que je connais encore rien de cet endroit, j'aurais bien besoin d'un truc pour me guider. Je sais même pas si ya des voitures ou des trucs du genre que je puisse les réparer au final. »

Enfin, elle commence à parler, à me raconter ! L'attente a été longue, mais ça a valu le coup. Elle me parle de la rêveuse qui a inventé la joli phrase. Et Internet. On m'a déjà expliqué ce que c'était, même si j'ai pas tout compris. C'est encore une de leurs inventions super sophistiquée. J'me demande comment ils font pour inventer toutes chez choses. J'aimerai bien tester leurs inventions, en créer une, vivre dans un monde rempli de gadgets. Je suis un peu perdue lorsque l'on me parle de cet autre monde. Mais là, c'est elle qui paraît un peu perdue. Ça ne me fait pas bizarre qu'elle soit perdue dans ce monde bien plus simple que celui dans lequel elle a vécu, après tout, j'ai l'habitude. Ils se sont tellement compliqués la vie lors de leur précédente existence, qu'ils sont perdus dans la simplicité. Elle semblaient cependant sous-entendre qu'elle me veut moi pour guide. Ou peut-être pas. Mais c'est quand même curieux qu'elle se plaigne d'être perdue devant quelqu'un qui est né au royaume, non ?

« Eh bien! On fait un marché. Je te servirai de guide, si tu me promets de tout me raconter sur ton monde, et sur vos rêveurs ainsi que vos scientifiques ! Marché conclu ?»

Celui-ci, ce geste du « marché conclu », j'le connais bien. C'est le genre de geste qu'on utilise souvent quand on est petit comme le « pouce ! » qui veut dire pause. Je tend donc ma main, le sourire aux lèvres, et je lui fais un clin d’œil pour lui montrer que je ne suis pas non plus inculte sur leurs habitudes et que je sais comme serrer une main – parce qu'apparemment, tout à l'heure, j'aurais dû lui serrer la main et la secouer comme pour dire bonjour je pense.

« Sinon, à Skies Kingdom, j'ai vu des voitures que quelques fois, elles sont très peu utilisées. »

© Code by Prudence

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dream, just a little ♫ Scrap   Jeu 8 Aoû - 14:29

« Okay ! »

« Eh bien! On fait un marché. Je te servirai de guide, si tu me promets de tout me raconter sur ton monde, et sur vos rêveurs ainsi que vos scientifiques ! Marché conclu ? »

Call accompagna ses paroles par un geste, et Scrap lui répondit avec enthousiasme.

« Marché conclu coco ! »

Elle était contente, d'ailleurs ça se voyait, arborant un large sourire, toute trace de tristesse avait disparu et elle était tout simplement rayonnante. Elle venait de trouver un guide sans en demander un, chouette ! Elle pourrait alors tout savoir de ce monde et de ses étrange habitants, bien qu'elle en faisait maintenant partie aussi. Ça lui réchauffait le cœur, ici, personne n'était vraiment traité différemment des autres, puisque tout le monde avait un pouvoir différent, généralement du moins. Et il venait des personnes de toute la surface de la Terre, d'autres étaient nées ici-même. Cette nouvelle vie, bien que Scrap était privée de son meilleur ami, la jeune femme en était très heureuse.
Elle se vida le reste de sa tasse dans le gosier et se redressa un peu. Call dit qu'il avait vu quelques rares voitures mais elle ne dit rien, soupira juste. C'était dommage, les moteur de voiture, elle aimait ça la mécano. Bon, ça sera comme une pute de luxe alors, rare mais appréciable. Mais le sourire revint vite sur son visage. Elle lui demanda d'une voix plus calme, mais toujours enthousiaste.

« Alors, qui commence ? Et tu veux que je te raconte quoi ? Personnellement je saurais pas par où commencer … Je vais pas te raconter ma vie quand même. »

C'est vrai ça, elle commencerait par quoi si il ne lui donnait pas d'indications ? Sûrement par un truc stupide, du style internet ou les films d'animations. Des trucs sans importance en fait. Alors qu'elle pourrait aborder tout un tas de trucs plus intelligents ! Les premiers pas sur la Lune, les robots sur Mars, les satellites, le nucléaire, enfin, le nucléaire c'est la merde plutôt. Mais tiens c'était une idée ça, lui expliquer que c'était pas non plus tout rose sur Terre, la guerre, les cons, les dictateurs, la pollution. Sur le coup elle pensait vachement vite la poulette et n'écoutait même pas ce qui l'entourait. C'est Rusted qui la sortit de ses réflexions super intenses en tentant de monter sur son épaule. Elle le souleva légèrement et le déposa sur son épaule droite avant de se replonger dans le flux de ses pensées. Et Call lui, qu'est-ce qu'elle allait lui demander. Sûrement si tel ou tel truc existait, comment ça marchait en gros ici, mmh, non, pas d'idées vraiment. Elle se sentait un peu bête tout à coup, elle aime vraiment pas les blancs Scrap alors si c'est elle la cause de vide elle va pas se sentir super à l'aise. Bon, hein, pour le moment elle avait rien dis, elle attendait juste la réponse de son nouvel ami.


putain c'est nul et tout petit par rapport à ce que j'ai l'habitude d'écrire D: pardonne-moi ;-;.


© Code by Prudence

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dream, just a little ♫ Scrap   Lun 19 Aoû - 17:38

Dream, just a little ♫

Scrap a l’air contente. Il n’y a plus aucune trace de la tristesse de toute à l’heure sur son visage. Mais des deux, je crois que c’est moi le plus heureux. Une seule chose m’obnubile : l’Autre monde. Le vrai. À côté de ça, servir de guide n’est rien. C’est vrai, il suffira juste de lui faire visiter rapidement le royaume, de lui donner quelques infos sur le mode de vie des gens et de l’informer sur la situation actuelle de Skies Kingdom – parce qu’il se passe quand même pas mal de choses. J’essaye de voir toutes les choses importantes que je devrais lui dire. Il y a pas mal de choses à raconter sur les Landes de Cacifer, mais comparé à tout ce qu’elle a à me dire sur l’Autre monde, ce n’est rien. J’crois qu’elle ne s’est pas rendue compte de l’ampleur de notre marché. Peut-être que ça va très vite la lasser de parler de son ancienne façon de vivre. Tant pis, je ne peux m’empêcher de me balancer doucement de droite à gauche, sous l’excitation. J’aimerais courir dans l’herbe, faire des galipettes autour du lac, pour pouvoir extérioriser ma joie. Je me retiens cependant ; si elle me voit comme ça, elle va me prendre pour un fou. Je reste donc accroupi à l’observer.

Elle se met à soupirer, quand je lui dis que les voitures sont très rares dans l’coin. Pourquoi ? Peut-être qu’elle aime les voitures. Je connais ça, j’ai déjà rencontré un homme qui venait du Vrai monde et qui était collectionneur de voiture. Lorsqu’il est arrivé ici, il était finalement dépité. Mais je sais aussi qu’être collectionneur de voiture, c’est un loisir plutôt masculin. Et non féminin. Je me demande alors qu’elle genre de fille j’ai devant moi, et si elle collectionne réellement les voitures. Ou peut-être que ça a un rapport avec le boulot qu’elle exerce.

« Pourquoi, ça te gêne ? »

Ma curiosité me titille, pourtant le sourire revient sur son visage. Elle me demande de qui des deux, commencera. Elle a l’air pensive, et me dit qu’elle ne me racontera pas sa vie. Elle dit ça comme si ça vie allait m’ennuyer, et que ça n’avait aucune importance dans ce qu’elle doit me dire sur l’Autre monde. Mais si justement. C’est bien ça que je veux, qu’elle me raconte ça vie ! Sa vie, ses habitudes, comment elle voit son monde, et le mien, ce qu’elle faisait là bas, ce qu’il se passait … Je veux tout savoir.  Mais je me retiens, j’n’ai pas envie de la faire fuir. Et puis, il faut que je remplisse ma part du contrat moi aussi.

« Si ! Je veux que tu me racontes ta vie. Ta vie là bas. Et que tu m’expliques pleins de choses sur le Vrai monde. Mais ça va être long … Tout comme ce sera long de te présenter le royaume. »

J’ai bien conscience qu’on ne fera pas tout en une seule fois. Même en une après midi, c’est impossible. Puis, je n’ai pas envie qu’elle me dévoile l’histoire tout d’un coup. J’en veux un peu tous les jours. Comme un gamin à qui on raconterait une histoire. Et j’aime quand on me raconte des histoires. Ma mère n’a jamais cessé de le faire, jusqu’à sa mort.
Cette pensée devrait me chagriner, mais non. Comme si elle était là, au dessus de moi, à me regarder. Quoiqu’il en soit, j’ai affreusement soif d’aventures, d’aventures que Scrap va me raconter. Parce que, c’est vrai, ici il ne se passe pas grand choses. À part cette petite histoire de frontières, mais je suis sûre que ce sera très vite réglé. Je l’espère du moins, pour mes affaires. Cela me ramène à mon pouvoir. D’ailleurs, il va falloir que je le montre à Scrap, elle va être étonnée. Parce que oui, j’aime bien faire mon p’tit numéro comme ça devant les nouveaux, ils sont toujours étonnés. C’est sûr que devant quelqu’un qui a toujours vécu ici, c’est anodin. J’me demande d’ailleurs, quels sont les dons de la jeune fille. De toute façon, elle va bientôt tout me raconter.

« Sinon … Tant qu’on est là, tu peux commencer. Parce que pour tout te présenter, va falloir aussi qu’on se déplace. »

J'accompagne cette phrase d'un grand sourire innocent, d'ange. Parce que je suis conscient que ça doit un peu l'embêter, mais si elle le fait, elle me fera vraiment plaisir.

© Code by Prudence

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dream, just a little ♫ Scrap   Sam 19 Oct - 14:50

« Go ? »

« Pourquoi, ça te gêne ? »
« Ah, oui une peu, je suis mécanicienne, et la réparation de voiture était la plus courante, je me demande bien ce que je vais pouvoir réparer de banal maintenant... Mais ce n'est pas grave, je verrai ça plus tard ! »

Call était vraiment intéressant, Scrap avait hâte de faire plus ample connaissance au fil de leurs discussions futures. Si c'était possible, pourquoi pas autour d'un thé et d'une part de gâteau au yaourt ? On verra. Le blondinet reprit la parole, il voulait qu'elle lui raconte sa vie, ce qu'elle avait vécut du moins. Et oui, ça allait être long.

« Sinon … Tant qu’on est là, tu peux commencer. Parce que pour tout te présenter, va falloir aussi qu’on se déplace. »


L'anglaise lui sourit en retour, mais elle aurait bien aimé bouger, aller se poser quelque part pour discuter tranquillement.

« Justement je me disais, on pourrait bouger nos fesses et aller se poser quelque part non ? Genre un salon de thé si ça te branche ou un truc du genre. Je commencerai à te raconter sur la route si tu veux. »

Ne sachant que dire de plus, elle n'ajouta rien, l'air toujours rayonnante. Cette rencontre qu'elle avait faite aujourd'hui était déjà plus appréciable que celle d'hier, chez les noiraudes. Elle se mit à penser à Buster. S'il savait où elle était, essayerait-il de la chercher ? Est-ce qu'il serait jaloux si elle se faisait d'autres amis en l'oubliant ? Non, elle ne l'oublierai jamais. Peut-être qu'elle ne pouavit plus du tout communiquer avec lui, mais un jour peut-être, peut-être qu'il viendrait dans cet étrange endroit lui aussi. C'était vrai ça, pourquoi juste Scrap ? Pleins d'autres gens pouvaient être choisis, alors pourquoi pas Buster ? Ça serait génial s'il pouvait venir jusqu'ici. Même si Scrap savait définitivement qu'il aurait u mal à abandonner son restaurant chéri. Mais voilà, avec un peu d'espoir, de patience et de chance, son ami d'enfance serait là dans quelques années. Le jeune femme sourit à cette idée, l'idée de le revoir, de le prendre dans ses bras, et de recommencer à parler toute la nuit ou bien faire les cons dehors. Sur ces pensées, elle se releva, faisant attention à Rusted, elle le plaça sur son épaule délicatement, il retrouvait de ses couleurs. Elle passa son sac en bandoulière derrière son dos et tendit sa main droite à Call, pour l'aider à se relever.

« On y va tout de suite ? »

bon, j'ai mis du temps, deux mois pour être exacte. mais il est là ! je ne sais pas trop ce qu'on pourrait rajouter, je te propose ceci : tu réponds en terminant le rp et on peut continuer par lettres ! c'est chouette les lettres c:


© Code by Prudence

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Dream, just a little ♫ Scrap   Sam 2 Nov - 15:06

Dream, just a little ♫

Scrap est donc mécanicienne. Cela explique ses mains abîmées, mais je n’aurais pas deviné qu’une fille comme elle en robe très féminine fasse ce métier. Et puis, ses petites manières délicates avec sa bestiole, ça ne correspond pas trop à une fille mécanicienne. Mais peu importe. Tant qu’elle me raconte sa vie dans l’Autre monde, cela me va. Je comprendrai d’ailleurs bien vite comment cette fille en est arrivée à faire ce boulot, qui à l’air de bien lui plaire.

« Justement je me disais, on pourrait bouger nos fesses et aller se poser quelque part non ? Genre un salon de thé si ça te branche ou un truc du genre. Je commencerai à te raconter sur la route si tu veux. »

Cela me rappelle mes jambes qui commencent à s’engourdir. Si elle m’avait raconté son histoire, j’aurais pu rester des heures sans bouger ici. Après tout, j’suis habitué, dès mon plus jeune âge j’écoutais ma mère parler de ce monde plein de mystères pendant de longs moments. J’étais bien trop passionné pour pouvoir bouger d’un poil. Et là, je ressens une pointe de déception que je ne laisse pas transparaître. Oui, je crois que j’aurais préféré qu’elle me raconte tout ici et maintenant, que je sache immédiatement. Je suis impatient. Ce n’est plus moi qui doit aider Scrap, qui doit faire partir sa peine, mais elle qui doit m’aider à assouvir mon éternelle curiosité. C’est donnant-donnant. Oui, je veux savoir. Je veux en savoir encore plus de ce monde mystérieux. Je veux tout savoir. Ce n’est pas une obsession, c’est juste une curiosité. On est tous curieux, à propos d’un sujet spécifique, non ? Chacun à sa passion, à son centre d’intérêt, le petit truc dont il adore en apprendre plus. Et moi c’est le Vrai monde, normal, je suis né ici. Ce serait vraiment ethnocentrique, de ne pas s’intéresser à ça.
La jeune fille me tend la main, et je l’accepte avec un sourire, puis me lève. J’enfile mes chaussures.

« Yep, on y va tout de suite ! J’connais un endroit bien où l’on pourra parler devant une bonne tasse de thé. »

Je ne veux pas montrer mon impatience, pourtant, je ne peux m’empêcher de me dépêcher ; rien que mon ton montre que je suis pressé. J’ai juste glissé mes pieds dans mes chaussures, sans même faire les lacés que j’ai glissés à l’intérieur. Et je me suis levé un peu précipitamment. Il faut que je me calme. Que j’arrête, je ne voudrais pas faire fuir Scrap, lui faire peur. Sinon, elle va me prendre pour un fou, un taré ou même un gros dragueur qui veut tout savoir sur sa vie. Ce n'est pas sa vie que je veux savoir exactement, c'est la vie là bas, et je n'ai pas envie qu'elle se trompe sur mes intentions. Je ne veux pas tout gâcher maintenant. Même s’il me tarde de l’écouter parler, de boire ses paroles, j’ai tout mon temps. C’est ce que j’essaye de me mettre dans le crâne, pendant que j'indique la direction à la jeune fille.

HRP: Okay! Va pour les lettres alors (;

© Code by Prudence

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dream, just a little ♫ Scrap   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dream, just a little ♫ Scrap

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dream, just a little ♫ Scrap
» One Dream One Soul One Prize One Goal One CocoTapioca
» [News] GOLDORAK O.V. Terre Alcor (High Dream) 2008.
» I dream of becoming a carrot ! :D
» Perceptive Dream II Par Vandz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Lac-