AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Libre ; un petit poisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
de la Vallée du Vent


Messages : 870
Age : 18

Dons : →Insérer la guérison dans des objets
→Faire parler des poupées/peluches/jouets etc...

MessageSujet: Libre ; un petit poisson   Lun 11 Mai - 23:35




Ton rire résonne sur le lac.
Personne ne t'entends.
Personne n'est là pour rire avec toi.
Tu ignores le petit pincement au cœur.
Ce n'est pas grave.
Tu gardes ton sourire.
Tu gardes ton innocence.
Et encore, tu ris.

Tu trempes ton gros orteil dans l'eau ; ouh, c'est froid. Mais est-ce que tu as déjà eu peur du froid un jour ? Non, jamais. Tu aimes trop l'eau pour renoncer à ce plaisir uniquement parce que la température est trop basse. Ton sourire s'élargit, parce que tu repenses à papa, à papa qui lui disait toujours qu'un bon bain froid dans l'étang, ça revigorait, ça rajeunissait ! À l'époque, t'étais qu'une gamine, t'avais pas vraiment besoin de rajeunir. Mais papa t'autorisait à nager avec lui, parce que tu nages tellement bien ma chérie, on dirait un petit poisson ! Alors papa, ce jour-là, quand maman avait préparé du poisson pour le repas du soir, il avait refusé d'en manger, parce que ce serait comme manger sa fille, et ensemble, Aspirine et papa, vous aviez rigolé.
Comment il s'appelait papa ?
Tu ne te souviens pas. Juste papa. Papa le marin.
Et toi, à cette époque, ce n'était pas Aspirine.
Magdalena.
Ce nom sonne doux sur ta langue, sur tes lèvres.
Il te rappelle les douceurs passées de ton enfance, celles qui sonnent aigre-douces, mais qui sont quand même si bonnes dans ta bouche.
Magdalena, c'était le nom de sa grand-mère.
C'était papa qui l'avait dit.
Le nom de sa maman. Elle ne l'avait jamais connue.

Mais ressaisis-toi Aspirine, tu as 28 ans maintenant, tu n'es plus une gamine, tu n'es plus Magdalena, et surtout, tu n'as plus papa, et tu n'as plus maman. Et ça se trouve, tu ne sais même plus nager comme un petit poisson tiens. Il faut essayer n'est-ce pas ? Tu plonges dans l'eau. Comme ça, sans prévenir, tu t'enfonces dans le liquide. L'air ne vient plus, tu bloques tes poumons, tu fermes ta bouche. T'as les yeux grands ouverts, tu vois flous, tu vois les petits poissons qui nagent autour de toi. Sensation familière. Pourtant t'as perdu tes repères depuis la dernière fois, ton corps est trop lourd, ou au contraire, trop maigre, tu sais plus trop. Tu t'enfonces dans l'eau, t'es immobile. Même si tu bouges pas, même si au bout d'un moment ton corps se met à crier alerte, t'as besoin d'oxygène ma poule, tu ne paniques pas, parce que tu te sens à l'aise là, dans l'eau, et tu te demandes pourquoi ton don c'est pas d'avoir des branchies, comme ça t'aurait pu vivre à l'aise dans l'eau et t'aurais pu éviter la guerre un peu près toute ta vie. Tu serais remontée uniquement pour aller voir Hermès tiens.
Est-ce qu'il aurait voulu d'une fille qui vivait sous l'eau ?
Qu'importe, il ne veut plus de toi maintenant.

Et puis au final ton corps reprend le contrôle, tu remontes à l'air libre, t'ouvres la bouche, t'avales l'oxygène à grande goulée. Et puis, quand ça va mieux, tu replonges, tu remontes, et tu recommences, sans t'arrêter. T'as besoinde ça. Tu le sens. Et puis au final, t'as plus de souffle, alors tu remontes sur la rive, tu t'allonges sur les fleurs, sur l'herbe, et tu regardes le ciel. Bleu. Lui non plus il a pas changé depuis la dernière fois. Il est toujours aussi joli.
Toujours aussi bleu.
Et ta voix, toute faible, toute enfantine.

Tu nages tellement bien ma chérie, on dirait un poisson !






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de la Cité Yubaba


Messages : 2559
Age : 21

Âge physique : Dix neuf ans
Âge mental : Bien plus...
Groupe : La nouvelle Cité Yubaba !
Dons : Immenses ailes ~
Séduction ♥
Chronologie : Chronos

MessageSujet: Re: Libre ; un petit poisson   Ven 9 Oct - 21:24

Un petit poisson
Feat Aspirine

Inutile de relater les mois passés.

Errance.

Cela suffit à s'en faire une idée.
Plus rien n'a d'importance.

Messager de Skies Kingdom ?
Aucun intérêt.

Phèdre ?
Pâle reflet de moi-même; écho insipide d'un amour narcissique.

Le ciel ?
Il est l'Oubli qui me garde dans cet état de vie sans couleur, mon garde-chiourme, mon "salut" temporaire.
Oui, tout ça est temporaire. Je touche à ma fin, je le sens, je le souhaite.
Seule une pensée m'obnubile, me hante, me transcende.

Aspirine.

Et aujourd'hui je la cherche, je la cherche pour la première et ultime fois depuis... Depuis ce jour où elle en choisit un autre.

Ça s'est révélé à moi, comme une explosion solaire, comme le big bang de mon cœur.
J'aime Aspirine. Elle est celle que j'ai toujours aimé, celle que j'aimerais toujours, jusqu'à la fin.

La trouver dans l'immensité qu'est Skies Kingdom ne me pose pas problème : mon cœur est ma boussole.
C'est ainsi que j'atterris sur la berge de l'étang fleuri où des vêtements gisent et où une tête rousse émerge de temps à autre avant de sombrer à nouveau.
J'ai l'impression d'avoir des ailes, mais dans la poitrine cette fois. Ce sourire à ses lèvres, celui qu'elle avait perdu : je pourrais voler jusque chez les Pompokos avec ce sourire comme carburant.
Je me pose non loin, je l'observe, avide, rattrapant le temps que je n'ai pas passé avec elle ; si longtemps...
Lorsqu'Aspirine décide de quitter l'eau, je me dissimule précipitamment derrière un bosquet d'arbres.
J'ai peur oui. J'ai peur de ce qu'elle va dire, j'ai peur que son sourire se fane en m'apercevant, j'ai peur aussi qu'elle me sourit. Je l'ai abandonné, je lui avais juré de toujours rester près d'elle et je l'ai abandonné. Je ne mérite pas qu'elle me sourit et me pardonne...

Elle s'allonge, contemple le ciel ; mon royaume.
Puis sa voix, sa voix me perce de toute part. Une larme coule et je m'avance doucement.

"Un poisson si beau et lumineux que l'on raconte qu'il apporte le soleil." je murmure, la gorge serrée par l'émotion.




codage par Junnie sur apple-spring






Compte principal de Loûn & Geoffroy


Dernière édition par Hermès le Dim 18 Oct - 17:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
de la Vallée du Vent


Messages : 870
Age : 18

Dons : →Insérer la guérison dans des objets
→Faire parler des poupées/peluches/jouets etc...

MessageSujet: Re: Libre ; un petit poisson   Dim 11 Oct - 18:41




Tu as la gorge serrée
Des larmes brûlantes menaçant de tomber.
Les souvenirs t'étourdissent
Les mémoires te maudissent.

Tu aurais presque le sentiment d'étouffer ici, allongée sur ce lit de fleurs. Pourtant l'air passe très bien dans tes poumons. Tu n'es pas un petit poisson après tout. Hélas. Tu aurais aimé.
Un poisson ça ne devient pas fou.
On n'abandonne pas un poisson.
Un poisson, ça ne pouvait pas avoir le cœur brisé, comme le tient l'était.
Aspirine.
Aspirine.
Aspirine.
Ta tête et ton cœur et tes poumons te brûlent Aspirine. C'est douloureux. Tu te demandes ce qui se serait passé s'il n'y avait pas eu cette guerre. Si Erwin n'avait  pas fait exploser ce château.
C'est la faute d'Erwin après tout.
Sa faute, sa faute, sa faute.
Et d'un coup, tu le détestais pour avoir fichu ta vie en l'air.
Tu le détestes Erwin.
Tu le détestes.

Non, non, c'est même pas vrai en plus. Tu peux pas détester Erwin, tu l'adores. Erwin c'est ton grand frère. Il l'a fait parce qu'il le fallait, tu le savais.
La seule personne que tu détestes, en réalité, c'est toi.
Tu es trop faible. Tu ne peux protéger personne. Tout le monde meurt, et toi tu restes en vie sans pouvoir les sauver. Tu n'as pu sauver ni Envy ni Arya ni Erwin ni Badaboom. T'es qu'une égoïste de survivre.
T'es qu'une égoïste de tomber amoureuse de Faker, d'oublier la tristesse, mais d'abandonner aussi Hermès. T'es qu'une égoïste de larguer Faker pour retrouver Hermès, parce qu'il te manque tant.
T'es qu'une lâche.
T'aurais du mourir, comme tout le monde.

Un poisson si beau et lumineux que l'on raconte qu'il apporte le soleil.

Tu n'y crois pas au début. Tu ne crois pas qu'il s'agit bel et bien de cette voix. De savoix. Tu refuses de te retourner. Tu ne veux pas qu'il s'agisse d'une autre de tes illusions. Mais il le faut bien. Il le faut bien. Tu te retournes.
Il est bien là, devant toi. C'était bien lui, qui t'avait retrouvée. Tu n'oses pas y croire. Lui qui avait refusé de te voir.
Hermès.
Les larmes coulent sur tes joues. Tu ne sais pas s'il s'agit de tristesse ou de joie. Mais il est là, juste devant toi.
Juste devant toi.
Hermès, Hermès, Hermès !
Hermès !, tu hurles.

Tu veux qu'il vienne te prendre dans ses bras. Tu veux le sentir tout contre toi. Vite.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de la Cité Yubaba


Messages : 2559
Age : 21

Âge physique : Dix neuf ans
Âge mental : Bien plus...
Groupe : La nouvelle Cité Yubaba !
Dons : Immenses ailes ~
Séduction ♥
Chronologie : Chronos

MessageSujet: Re: Libre ; un petit poisson   Dim 18 Oct - 18:02

Un petit poisson
Feat Aspirine

Son cri me déchire autant que ses larmes.
Moi aussi je pleure, et moi aussi je cris son nom, comme si je n'y croyais pas encore assez, à ces retrouvailles.
Je m'agenouille à côté d'elle, mes ailes balayant le sol et mes plumes venant effleurer sa peau.
Ma main court le long de son visage, traçant chaque courbe, j'effleure son cou et finis par me pencher pour l'embrasser. D'une tendre passion.
Mes mains glissent sous sa taille et je la fais rouler au-dessus de moi, l'étreignant avec la force du désespoir, comme si elle allait disparaître.

"Je suis désolé." je répète tout en l'embrassant, encore et encore.


codage par Junnie sur apple-spring






Compte principal de Loûn & Geoffroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
de la Vallée du Vent


Messages : 870
Age : 18

Dons : →Insérer la guérison dans des objets
→Faire parler des poupées/peluches/jouets etc...

MessageSujet: Re: Libre ; un petit poisson   Sam 2 Avr - 17:21




Tu t'accroches à lui comme si jamais plus tu ne le lâcheras.
Tu t'accroches à lui comme un accro s'accroche à sa dose.
Tu t'accroches à lui comme un mourant s'accroche à la vie.
Tes larmes t'empêchent de respirer, tu hoquettes, enfonces tes ongles dans sa chair, plonge ton visage dans son cou.
Je pensais... ne plus jamais te revoir... Je suis désolée... je suis tellement désolée...
Ton cœur qui était si vide depuis tant de mois se remplissait par sa simple présence, te soulageant de toute cette détresse que tu ressentais en son absence. Tu semblais avoir atteint le but ultime de ta vie, un accomplissement, comme si tu retrouvais ce que tu avais cherché toute ta vie; le bonheur.
Tes lèvres cherchent les siennes et se mélangent à tes larmes, alors que tu sens tes tourments s'éloigner de toi, comme Hermès l'avait fait auparavant. Ton corps s'accroche à lui, et tu te promets de ne plus jamais t'éloigner de lui. Tu baisses la tête, ton corps secoué par des sanglots.
Ne me quitte pas... je t'en supplie...








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de la Cité Yubaba


Messages : 2559
Age : 21

Âge physique : Dix neuf ans
Âge mental : Bien plus...
Groupe : La nouvelle Cité Yubaba !
Dons : Immenses ailes ~
Séduction ♥
Chronologie : Chronos

MessageSujet: Re: Libre ; un petit poisson   Dim 3 Avr - 17:55

Un petit poisson
Feat Aspirine

Moi non plus je pensais ne pas la revoir. Je nourrissais une telle rancœur à son égard. Puis la lumière s'est faite, au même instant que l'idée de la fin m'est apparu l'amour que je lui porte.
Je ne lui en veux plus désormais, elle n'a pas à s'excuser. Elle n'a pas à s'excuser d'avoir été amoureuse d'un autre. J'avais Phèdre, elle avait Faker. Je n'avais pas le droit de lui en vouloir.

"Chut, chut." je murmure en lui caressant les cheveux.

Nos lèvres se rencontrent de nouveau. Je savoure comme si c'était la dernière fois.
Car c'est la dernière fois.
Mais sa supplique me poignarde. Je ne peux pas lui mentir, je n'y arrive pas. Mais je ne peux pas lui dire que je vole à ma fin. Elle ne me laissera jamais partir. Je vais lui faire tant de mal, elle va souffrir, encore. Ce sera à cause de moi, encore.
Je me hais de toute mon âme.
Jamais je n'aurais du venir la voir, j'aurais du la laisser continuer sa vie sans moi.
Je suis un tel égoïste.

"Je t'aime." un souffle.

Je l'embrasse comme jamais je ne l'ai embrassé. Avec le désespoir de la dernière fois.
Mes mains parcourent son corps parfait.
Mes ailes se referment autour de nous.
Je lui fais l'amour comme jamais je n'ai fais l'amour. Pour la dernière fois.



Ses yeux sont fermés, sa respiration apaisée. Je la contemple, je me gorge de son image, je veux qu'elle me suive jusque...
Je l'embrasse tendrement. Mes doigts rattrapent une larme avant qu'elle ne souille son merveilleux visage.
Je m'éloigne doucement, douloureusement et je murmure une dernière fois :

"Je t'aime Aspirine, ne l'oublis jamais."

Je m'envole vers ma fin.
Une pluie salée tombe dans mon sillage.

codage par Junnie sur apple-spring






Compte principal de Loûn & Geoffroy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
de la Vallée du Vent


Messages : 870
Age : 18

Dons : →Insérer la guérison dans des objets
→Faire parler des poupées/peluches/jouets etc...

MessageSujet: Re: Libre ; un petit poisson   Mar 25 Oct - 0:22




Il est là
là là là à tes côtés.
À t'embrasser, à te caresser, à t'aimer à nouveau.
Il est là
là là là
et tu espères que plus jamais le temps ne va s'arrêter.
Je t'aime... je t'aime je t'aime je t'aime, tu réponds en retour sans pouvoir t'arrêter, tes murmures se mêlant à tes larmes.
C'est vrai. Tu l'aimes tant. Tu l'aimes de tout ton cœur, tout ton corps, toute ton âme. S'en est même obsédant tant tu l'aimes. Sa présence à tes côtés te remplie, complète une partie de ton âme manquante. Il était à nouveau avec toi et chacune de ses caresses brûlait ton corps jusqu'ici si froid.
Vous faites l'amour et tu as l'impression de ne l'avoir jamais fait, tu as l'impression de redécouvrir l'homme avec qui pourtant tu as si souvent couché. Couché oui, mais vous n'aviez jamais fait l'amour. Aujourd'hui tu réalises que tout ce que tu as besoin pour survivre ici, c'est lui. Il est la seule bouée qui peut te permettre de tenir après tous les événements traumatisants que tu as vécu. Ses plumes t'avaient manqué. Son corps t'avait manqué. Ses yeux, son sourire, ses cheveux t'avaient manqué. Tout te semblait si naturel.
Et naturellement, apaisée, tu plonges dans un sommeil profond, que nul cauchemar ne dérangera cette fois.
Pourtant, à ton réveil, il n'est pas là. Ce n'est qu'une vaste blague. Ça ne peut être que ça. Il ne peut pas t'avoir abandonnée. Il ne peut pas être parti. Il ne peut pas te laisser seule à nouveau. Non non non non non non non. Il était là. Tout près. Tu hurles son nom à t'en déchirer les cordes vocales, tu hurles sans fin, tu fouilles les bosquets, tu poursuis ce qui te sembles être des kilomètres sans pouvoir croire qu'il était parti.
Et puis tu comprends.
Il est parti.
À nouveau.
Quelque chose se brise définitivement en toi. Tu entends le son de ton cœur se décomposer, se détruire petit à petit. Tu sens qu'une chose se brise dans ton esprit aussi.
Alors quand tu réalises, tu t'effondres sur l'herbe qui te semble un peu trop verte face à ton malheur et tu ne peux même pas hurler tant tu es détruite; tu ne peux pas hurler tant tu es vide de tout; tu ne peux pas penser car ta seule raison de vivre était partie.
Et un seul mot hante ton esprit brisé.
Pourquoi.








Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Libre ; un petit poisson   Aujourd'hui à 17:17

Revenir en haut Aller en bas
 

Libre ; un petit poisson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» petit kezhu et poisson d'or
» les meilleures doubles épées du jeu
» Un nouveau animal de compagnie -> la crevette !
» [RESOLU]Quête 1* : Poissons d'or
» Un petit poisson qui arrive ~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Lac :: Etang fleuri-