AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 a real hero ; pv facteur cheval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
de la Cité Yubaba
avatar

Messages : 1260
Age : 20

Âge physique : dix-neuf ans
Âge mental : dix-neuf ans (a)
Groupe : yubaba rpz
Dons : contrôle & matérialisation des rêves

MessageSujet: a real hero ; pv facteur cheval   Lun 16 Fév - 19:40

heresy dries my veins.

Peut-être ne savais-tu juste plus où tu étais.
Tu t'étais perdue, quelque part, à un moment précis ; mais tu n'avais aucune idée d'où et de quand. Ça t'échappait, glissait entre tes doigts, filait dans les méandres de ton esprit chaque fois que tu tentais de l'attraper. Ça t'empêchait de dormir la nuit, te faisait bondir d'une humeur à l'autre le jour.
Peut-être devenais-tu simplement complètement folle, Batilda Trafalgar.
Même ton nom t'échappait. Tu avais essayé de l'attraper pourtant, tu avais essayé quand, perdue dans cette forêt sombre, tu avais demandé à Jabberwocky de t'aider à aller sauver Barthélemy. Tu avais essayé de sauver ce nom, de sauver la petite parcelle de lumière qui te rattachait à ce nom. Mais vous n'étiez jamais arrivés jusque Barthélemy. Vous aviez entendu des rumeurs dans un des minuscules villages de la vallée du vent, Erwin mort, Barthélemy en sécurité. Erwin mort. Barthélemy en sécurité. Tu aurais dû sauter de joie, tu aurais dû être la plus heureuse du monde. Mais ça n'allait pas, tu ne comprenais pas. Ça t'échappait. Ça t'échappait Batilda, ça t'échappait. On t'avait volé ton destin. Voilà, c'était ça, ce sentiment qui te rongeait l'âme jusqu'au plus profond de toi-même. Ça aurait dû être toi. Toi sauvant courageusement Barthélemy des mains d'Erwin, ce sale manipulateur terroriste – c'était lui qui avait tout gâché, tu étais persuadée que c'était lui. Mais tu n'étais pas arrivée à temps, tu n'avais pas été là au bon moment. Tu n'avais jamais su être là au bon moment.

Jabberwocky était parti.
C'était fini.
C'était ce que tu pensais.

Et puis il y avait eu Marguerite. Marguerite et ses instincts révolutionnaires, Marguerite qui te donnait l'impression, peut-être, de ne plus être obligée de rester éveillée chaque nuit, de devenir dingue chaque jour. Marguerite, cette jolie fleur, cette jolie plante te proposant une échappatoire. L'échappatoire. Celle dont tu avais besoin. Bien sûr que tu aurais voulu pouvoir devenir cette brave personne, cette gentille princesse déchue cherchant désespérément la rédemption en aidant son prochain. Mais Batilda, il y avait tant de haine en toi. Tellement de rancœur, partout, dans tes veines, ça coulait du  haut de ton crâne au bout de tes doigts. On t'avait dérobé ta vie. A présent, tu voulais te faire lady débordant de bonnes manières. A présent, tu voulais rendre la pareille.  

En entendant l'explosion ébranler ton propre palais, tu avais eu ce pincement au cœur momentané. Et puis la joie. Indescriptible, imprescriptible. Pleine, entière, débordant de toi. Enfin. Enfin, les choses allaient changer. Tu étais décidée. Cette population avait beau te montrer du doigt, corps frêle teinté de rose riant sur la place publique, tu t'en moquais, tu t'en moquais tellement. Elle pouvait bien vouloir ta mort, qu'en avais-tu à faire ? Tu reprenais le contrôle, Batilda.

Si seulement tu pouvais vivre encore un peu.




merci à lylian pour cet avatar batmanesque ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ancien Exilé
avatar

Messages : 179
Age : 22

Âge physique : 21
Âge mental : Ouhlala...
Groupe : Citoyen de Yubaba × ancien exilé
Dons : Déterre les ruines × lévitation
Chronologie : ×

MessageSujet: Re: a real hero ; pv facteur cheval   Jeu 19 Fév - 9:56






On a jamais eu besoin de moi ici. Ca m'a permit d'avoir toujours le choix quelque part. Mais à l'issue des quelques minutes qui me séparaient du Palais à tire d'aile, je me disais que pour la première fois, il m'était imposé une direction. Il me fallait partir, loin de cette cité, loin de Star. Je doutais qu'elle guérisse un jour de ses cicatrices. Ce n'était pas la honte ou le remord qui insufflaient à mes ailes leur force. Je n'aspire maintenant qu'à m'évaporer loin de tout. Le vent rugit dans mes oreilles, je ne m'entends plus penser, c'est mieux que rêver. En contrebas les foules remuent. Je n'entends rien, seulement quelques figures pas synchrones qui gesticulent. Je progresse vers le centre de la ville et les masses se densifient jusqu'à me sortir de ma torpeur. La rumeur monte. J'écoute leurs pas qui martèlent le pavé jusqu'à en faire frissonner les édifices enfouis sous les plus neufs. On n'excite pas les ruines si facilement. Non, les caveaux du temps ne s'ébranlent que pour faire place aux suivants. Et ce soir, c'était la grand fête.

Mes yeux suivent le flux d'hommes en colère qui se concentre de mal en pis. Sans surprise, le noyau de ce manège se trouve exactement sur la grand place. Je ne m'arrête pas jusqu'à apercevoir, comme dans l'oeil du cyclone, une silhouette qui se distingue par sa couleur. Un procès en place publique. Des milliers de chiens errants qui écument et aboient l'injustice pour la jeter sur une seule âme. Oui, c'est confortable de donner un nom au diable. D'extraire le fiel de tout un chacun et d'en pointer la source. Je sens comme mes dents qui baignent dans la bile. Comme s'il n'y avait déjà pas suffisamment de damnés qui arpentaient le flanc des villes, il fallait encore un peu plus de charogne à disputer et sur laquelle se faire les dents.

Alors je fonds comme un vautour, sans m'interposer. La silhouette se dessine un peu plus précisément alors que je pique et la conviction grandit. J'appelle les murailles enfouies en deçà des pierres pour faire trembler la place et m'assurer assez de temps.

"- Ta main..!"

Ma chute s'amortit au raz du sol pour assurer ma prise, puis, d'un violent coup d'aile, je reprends mon essor avec la fille tenue à bout de bras. J'attends de prendre un peu plus d'altitude avant de la hisser à mon niveau. Sans manière, je m'empare de ses bras uns à uns pour qu'ils cerclent mon cou et que je puisse garder mon équilibre. Là seulement, je peux distinguer ses traits. Ce visage mille fois affiché et offert aux molards. En dépit de l'envergure de sa réputation, elle ne pèse pas sur mes bras. Je vois ses yeux, vides de toute la hargne qu'on disait animer le personnage.

"- Vous ..? "

Je n'étais qu'à demi surprit. J'avais cru que le coup du destin m'aurait gracié de mes dettes. J'imaginais au moins que dans la situation dans laquelle je me trouvais avec cette figure déchue, elle ne chercherait pas à rendre les comptes. J'étais resté imperméable à l'effroi que son nom pouvait évoquer dans ces rues, tout autant qu'à l'engouement qu'avait soulevé la destruction du palais pour les insurgés. Ce n'était qu'une somme de hasards. Je n'étais qu'un imbroglio d'accidents. Et, un accident, ça ne prend pas parti.

code par trush, alias barthélemy sur Skies Kingdom



Mes précieuses:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://technoplasme.tumblr.com/
de la Cité Yubaba
avatar

Messages : 1260
Age : 20

Âge physique : dix-neuf ans
Âge mental : dix-neuf ans (a)
Groupe : yubaba rpz
Dons : contrôle & matérialisation des rêves

MessageSujet: Re: a real hero ; pv facteur cheval   Dim 22 Fév - 23:16

the sun goes down.

Tu pensais mourir.
Tu pensais reprendre le contrôle de ta vie et laisser ces gens qui te haïssent tous te serrer dans leurs bras malades. Tu pensais que c'était fini, que tu allais fermer les yeux, rejoindre ces parents qu'on disait disparus et qui n'étaient probablement plus que de minuscules tas de cendres – peut-être étaient-ils même mêlés à ces ossements sous ton palais, tu avais été si crédule. Tu pensais enfin avoir la paix.

Et puis il était arrivé.

Les dalles sous tes pieds glacés s'étaient mises à trembler, tu t'étais demandé si c'était cela mourir. Tu te l'étais demandé jusqu'à ce qu'il prenne ta main, jusqu'à ce qu'il te conjure de prendre sa main et que tu le fasses. Il te portait soudain, te portait loin de cette douce mort qui te tendait les bras, te portait à tire d'ailes autre part, autre part où tu ne savais pas. Il faisait bien ce qu'il voulait de toi. Tu pensais mourir, tu pensais être morte, quand bien même tu ne l'étais pas. Il te fixait de ses yeux jaunes et tu savais qui il était. Il ne ressemblait pas à Marguerite, mais il était comme elle, lui aussi, il était comme elle, c'était une fleur, tu savais, c'était une fleur éparpillée par le vent, une fleur qui avait détruit ton château et qui maintenant t'empêchait de te détruire.

Une fleur.

« Vous avez une étincelle coincée derrière l'oreille. »

Une fleur qui brûlait et trépignait, comme toi-même tu te consumais.




merci à lylian pour cet avatar batmanesque ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ancien Exilé
avatar

Messages : 179
Age : 22

Âge physique : 21
Âge mental : Ouhlala...
Groupe : Citoyen de Yubaba × ancien exilé
Dons : Déterre les ruines × lévitation
Chronologie : ×

MessageSujet: Re: a real hero ; pv facteur cheval   Mar 24 Fév - 18:14







"C'est un cadeau de ta gouvernante."

Je ne me rappelais plus l'avoir sur moi. Assimilée à chacun de mes déplacements. J'aurai peut être dû la laisser. Ça me contrariait. Non, ce serait différent cette fois. Star ne cherchera pas à me retrouver, quoi que l'étoile puisse lui révéler sur ma position

A quelques brassées d'air de là, on atteignait le campanile. Je m'engouffrais sous le toit qui abrite la cloche et lâchais mon bagage à un mètre du sol. Je posais pied à terre non loin. Je souffle et allume une cigarette.
Les lanternes sciaient des ombres sur le pavé, en bas. Et ces épais panaches de fumée noire qui s'élevaient avec mollesse dans la nuit. Donnant à cette dernière des airs de sorcellerie. J'en revenais à Batilda et la jaugeais de pied en cap. Vaine tentative de raccorder la personne que j'avais en face de moi aux portraits merveilleux qui maculent les murs du Palais. Mais la légende n'était pas là. Au lieu de ça, une silhouette fantomatique qui flottait dans sa robe. Robe qui avait perdu l'éclat de sa couleur d'origine. Elle devait avoir respiré le sable du désert, écorché ses genoux sur les plus grosses ronces qu'elle ait jamais vu de sa vie d'héritière. Au bout du compte, elle en savait aujourd'hui plus long sur les différentes vies que l'on peut avoir ici que moi. Parce qu'elle avait l'air d'un spectre séculaire, qu'on ne lui avait pas ôté de sa noblesse, je ne pouvais pas m'empêcher de me sentir petit. Je posais ma main sur la cloche et me rapprochais du bord.

"-C'est assez haut." J'expire un peu de fumée. Le vent la porte à son visage. "Tu as le choix."

Je lui jetais ma morosité d'un regard. J'étais un piètre bourreau avec ma tête de rouille.

"-Ce serait trop pathétique ici. Avec moi."

Oui, elle mérite mieux.

code par trush, alias barthélemy sur Skies Kingdom



Mes précieuses:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://technoplasme.tumblr.com/
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: a real hero ; pv facteur cheval   

Revenir en haut Aller en bas
 

a real hero ; pv facteur cheval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Débat] Les clans des differents protagonistes de Hero factory
» [Revue] Premières revues BZP des Hero Factory 2010
» [Hero Factory] Qu'es-ce qui vous a poussé à acheter les HF que vous posséder?
» [Revue] Hero Factory 2011 : Premières Reviews !
» [Multimédia] "This is sparta" remix, version Hero Factory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Centre ville-