AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 { LIBRE } onirisme cauchemardesque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 871
Age : 19

Dons : →Insérer la guérison dans des objets
→Faire parler des poupées/peluches/jouets etc...

MessageSujet: { LIBRE } onirisme cauchemardesque    Sam 19 Avr - 16:11

Tu vas mourir. Tu vas mourir. C'est ce que tu ne cesses pas de te répéter. Tu as peur. Tu trembles de peur. Tu trembles de peur depuis le moment où tu as vu la morte, là, par terre. Ayame. Ils l'avaient tuée. Son sang avait giclé. Comme celui d'Envy, comme celui d'Arya. Comme le tien, bientôt. Tu trembles de peur. Tu veux qu'on vienne te sauver. Tu serres Blanche-De-Neige contre toi, mais ça ne fait rien. Elle doit saturer. Trop de peur. Elle a cessé de parler depuis un moment. Badaboom tourne autour de toi, bardant sa petite épée en bois que tu lui as offert, pour te protéger s'ils te trouvent. Tu t'es réfugiée dans les montagnes, parce que c'est grand. Tu as peur qu'ils te trouvent. Tu as trouvé une mine, il y a pas longtemps. Une vieille mine abandonnée où tu t'es posée. Tu es toute habillée : il fait froid dans les montagnes.

Tes jambes sont serrées contre toi, ta tête est posée dessus pendant que tu pleures doucement. Tu trembles, de peur et de froid. Tu ne sais pas depuis combien de temps tu es là.
Un craquement. Tu te tends. Ils sont déjà là ? Ils t'ont trouvés ? Tu t'enfonces au fond de la grotte. Tu as peur de ce qui t'attends.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 403
Age : 21

Âge physique : 20 ans
Âge mental : 20 ans
Groupe : La vallée du vent
Dons : • Fonte des métaux
• Rangement immédiat
Chronologie : ★★

MessageSujet: Re: { LIBRE } onirisme cauchemardesque    Jeu 24 Avr - 14:40

    Virginie se sentait bien. Un peu trop bien en fait, assise sur un rocher, avec le vent qui venait lui fouetter le visage et lui emmêler les cheveux devant les yeux, si bien qu'elle devait systématiquement les remettre en place pour voir quelque chose. Bon, en vrai, il n'y avait rien à voir. Que du blanc, des cailloux, et du blanc. Ça reposait les yeux, et c'était un peu ennuyant aussi.

    Virginie agita ses orteils engourdis dans ses bottes fourrées (pas à elle. Elle les avait « trouvées » devant une porte dans la vallée), et remit en place son manteau chaud (pas elle non plus, elle l'avait « emprunté » à Heisenberg). Elle était partie de chez elle quelques jours plus tôt. Pas un mot, sans prévenir personne, Isidore déposé devant chez Heisenberg, comme d’habitude. Il ne devait même pas s'être posé de question.
    C'était de sa faute d'ailleurs, si elle était partie. Elle voulait agir, elle, sauver la vallée, faire des trucs héroïques, alors elle proposait des plans d'attaque au nouveau dirigeant, des plans assez géniaux d'ailleurs. Qui consistaient quasi tous à massacrer les exilés de manière moyenâgeuse et traîner leurs corps sur la place publique (elle avait vu ça dans une série, ça marchait du tonnerre). Sauf qu'il n'écoutait pas, voulait se contenter de méthodes conventionnelles. Mettre les gens en sécurité et garder les frontières. Blabla. Virginie ne savait même pas prononcer le mot « conventionnelles ».

    Nouvelle agitation de doigts de pied. Elle commençait à s'ennuyer, et à avoir froid aux fesses. Elle se leva et marcha dans la neige sans aucun but. A la base, elle voulait aller chez les exilés se venger, mais toute seule, c’était vraiment pas marrant. Et difficile. Elle ne savait même pas quoi faire comme vengeance. Elle se sentit nulle.
    Soupir. Nouvelle vague de vent, elle se retrouve à manger ses cheveux, et c'est pas super bon. Elle décide de rentrer dans une espèce d'ouverture dans la montagne, à l'abri du vent. A l'intérieur, plein de pierres précieuses allument des étincelles d'avidité dans ses yeux. Mais avant qu'elle puisse réfléchir au prix des joyaux sur le marché, elle entendit quelqu'un pleurer.

    Elle finit par la trouver, roulée en boule, tremblante. Au début, elle est perplexe, elle ne la reconnaît pas. C'est le surplus de vetements qui la perturbe. Mais les cheveux roux et les poupées finissent par la convaincre. Elle sourit et lance joyeusement :

    Asp... Ap... COPINE !

    Oui, elle a réussi à oublier le prénom de la fille, qu'elle côtoie pourtant depuis pas mal de temps. Faut pas lui en vouloir. Le froid engourdit ses rares neurones.

    Pourquoi tu pleures ?



Moi dans ma tête, y aussi Pi • • •  
les cadeaux des gens:
 

*whispers* dragons:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: { LIBRE } onirisme cauchemardesque    Lun 28 Avr - 11:52


En ces temps troublés il était temps…Grand temps même… En tant qu’éleveuse il était de mon devoir de dresser des bêtes… je n’étais pas une éleveuse comme les autres, je n’étais pas la petite éleveuse qui avait ses vaches pour du lait, ses chèvres pour le fromage, mais j’étais plutôt celle qui avait des bêtes pour les dresser dans un but plus « utile » surtout dans les temps troublés. Mes bœufs étaient apprêtés et musclés pour guider les chariots de matériels de guerre principalement, mes chevaux étaient dressés pour être les plus rapides et les plus puissants, pour supporter des armures qui ne pouvaient être traversées, mes chiens étaient dressés pour chercher les vivants parmi les morts, chercher les disparus, et pour attaquer bien entendu.  J’avais aussi quelques bêtes plus exotiques, comme des félins dressés pour l’attaque par surprise, et des oiseaux de proies.
Aujourd’hui c’était pour mes chiens que je me retrouvais là ! Deux grands chiens que je dressais pour l’attaque et pour la recherche, des chiens très proche des loups, mais plus massifs, plus imposants, et avec une mâchoire ayant une puisse plus forte encore. Agressif et en même temps disciplinés, ils étaient noirs comme la nuit et quand je vins les chercher, ils étaient excités comme jamais. Deux chiens, les deux chefs de la meute, que je dressais en premier, pour que les autres apprennent plus vite…  Je les prenais en laisse, d’une seule main les tenant en respect alors qu’ils restaient près de moi pendant qu’on allait sur les lieux de notre entrainement, prévoyant une grande peau avec encore de la fourrure pour me tenir chaud, au vu de notre destination.

Les canyons enneigés, aujourd’hui ils chercheraient des bêtes dans la neige, pas toujours évident, le froid engourdissais leurs sens, la neige limitait leurs mouvement, et pourtant … ils étaient aux aguets, à l’affut du moindre bruit, de la moindre odeur. Et d’un coup, sans comprendre vraiment, alors que la femelle avait l’air d’être sur une bonne piste, le mâle s’excita, s’énerva, et j’eus du mal alors à le garder sous contrôle. Il avait reniflé quelque chose, mais quoi ? il entraina la femelle dans sa folie, et je dus en lâcher un des deux pour ensuite le suivre avec le second qui le gardait à la trace, la femelle plus disciplinée resterait avec moi.


-Où m’emmenez-vous…


Tel était la question… et ce fut après plusieurs minutes de courses que je vis ma bête arrêté, dressé et aboyant devant l’entrée d’une grotte. Une caresse en récompense, et je le repris en laisse pour entrer dans cette grotte, prudemment. Je n’espérais qu’une chose, qu’ils ne m’aient pas amenée vers un ours ou pire encore… j’avançais prudemment alors que mes deux bêtes restaient en retraits, derrière moi, comme surveillant derrière ? Ou pour se sentir sous ma protection… Eux qui n’en avaient pas besoin…

-Il y a quelqu’un ?


J’attendis d’entendre une réponse, continuant à marcher alors que j’avais cru entendre des chuchotements au loin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: { LIBRE } onirisme cauchemardesque    

Revenir en haut Aller en bas
 

{ LIBRE } onirisme cauchemardesque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ville Libre de Mévry
» [Blabla] Presse Libre - Ecrivez votre commentaire!
» OU SE TROUVE LE BOUTON LIBRE CREDIT SUR JEUTEL?
» Houston ? Nous avons un problème (pv libre)
» le québec libre!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Canyons enneigés :: Mines-