AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 ••• to neverland ▬ ft. supine ; ☆

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: ••• to neverland ▬ ft. supine ; ☆   Dim 23 Fév - 18:55

supine & mary
454 mots
©PAINDORE

she smiles a lot, that's true, it's cute
but did you know that she cuts herself at night ?
L'air caresse ton visage, doux, froid, il te prend à la gorge, t'étreint trop fort. Tu craques. Ton corps tremblote, tu fermes la fenêtre t'avançant dans la petite cabane en bois où il n'y a pas âme qui vive. Tes larmes coulent frénétiquement sur tes joues, tu ne prends même plus la peine de les essuyer. Tu t'assois et tu restes ainsi. Sans rien faire. Le regard vidé de tout signe de vie. Tu es morte, de toute façon, Mary, depuis bien longtemps. Depuis trop longtemps. Tu ne voulais pas l'avouer, alors tu continuais de sourire. Menteuse. De pleurer. Menteuse. Tu es morte, Mary, brisée, détruite. Par cette voix, par ceux qui t'entourent, te massacrent un peu plus. Et tu t'amoches, déjà, depuis quelques temps, complétant les marges encore vierges de ta peau par d'autres cicatrices que tu confectionnes toi même. J'ai mal. Et elle aussi, elle souffre. Elle aussi tu l'entends crier. Ça te fait rire, en un sens. Jusque là, elle était toujours en train de rire, contre toi, de ronchonner, de t'abîmer et là, elle était une de celles qui souffraient, une des actrices de cette macabre pièce. Tu sais quoi, Mary, en fait ? Oui, voilà ce qui t'arrive, tout simplement.

Tu deviens folle.

Et tu ris. Toute seule, assise sur une chaise, les perles d'eaux roulant sur tes joues, tu ris, lasse de ta vie, de la vie. De vivre, tout simplement. Tu perds ton sourire, pose ta joue sur la minuscule table en face de toi, y posant tes bras. Et tes pupilles rougeâtres se posent sur l'objet qui s'y trouve. Tu le saisis, le rapporte vers toi, relevant la tête. Clic. Clic. Et tu souris. Clic. Clic. Et si, aujourd'hui, tout était fini ? Le rire, les sourires, les pleures, les peurs, l'angoisse et la douleur. Tout. Absolument tout. Tout allait disparaître, oui. Tu allais disparaître. Qui te pleurerait ? Personne. Même pas ton père ? Menteur. Menteur. Il est parti. Sans moi. A qui tu manquerais ? Personne. Même pas ceux que tu as rencontré ? Personne, te dis-je. Personne ? Personne. Et tu apportes ces lames vers ta peau, les y déposant délicatement. Et tu laisses le sang couler doucement. Avant d'appuyer. Plus.

Toujours plus. Trop, peut-être.

Au bout d'un moment, tu lâches la paire de ciseaux qui tombe sur le sol dans un bruit métallique. Tu laisses ta tête retomber en arrière, tandis que ton corps glisse et s'écroule à son tour sur le sol à côté de l'objet écarlate. Quel bruit sourd cela fait, si quelqu'un est en dessous, pour sûr qu'il t'entendrait ! Mais personne n'est là, Mary, personne n'a jamais été là pour toi.

Alors ce n'est pas aujourd'hui que l'on viendra te sauver.
Pas vrai ?




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ••• to neverland ▬ ft. supine ; ☆   Dim 2 Mar - 12:44



to neverland;
he's smiling like a monster;



Un soupir t'échappe, alors que tu écoutes, savoures, le bruit des pas précipités et désordonnés qui s'éloignent de toi. Tu sais Supine, ce sourire ignoblement dégueulasse s'étire de nouveau sur tes fines et horribles lèvres. Tu te calmes doucement, mais sûrement. Tu sens lentement l'adrénaline redescendre, tes lèvres se détendre, ton dos se courber. Tu redeviens calme, et passif. L'ennui te cherche, te trouve. L'ennui va progressivement te ramollir l'esprit, te bousiller le cerveau. Tu sais que tu n'aurais pas dû rester dans les terres exilées, sous peine de crever, de tourner en rond. Il est évident que à Yubaba, Calcifer ou même la Vallée, tu aurais facilement trouvé de quoi t'occuper. Mais là. Maintenant, tu te retrouves dans le parc enfantin, désert, comme le royaume. Comme toi, comme ton cœur.

Et pourtant tu te retournes.

Est-ce ta folie qui te joue des tours ? Ou bien peut-être deviendrais-tu pire que ce que tu es aujourd'hui ? Tes yeux sont posés sur la silhouette d'une gamine, au sol. Certainement le bruit mat de son corps rencontrant le sol qui t'a attiré. Et puis, tu vois les ciseaux, le sang, ses poignets. Immédiatement, tes lèvres s'étirent, sans que tu l'ais voulu ou non. Un rire monte en toi, essayant de passer la barrière de tes lèvres. Mais tu tentes de retenir tout ça, pour la première fois. Ca ne te ressemble pas, mais tu la fixes, essayant de comprendre ce qui a bien pu arriver pour qu'elle décide d'en finir. Regarde toi, Supine. Tu en as eu des milliers de raisons de mettre fin à toute cette mascarade, et pourtant tu es toujours là, traînant ta pourriture de carcasse un peu partout.

Tes dents se serrent violemment sur ta lèvre inférieure.

Seulement la tenir en vie pour savoir. Pour se délecter de sa souffrance, en rire. Y cracher dessus, et même s'en moquer. Tu es comme ça, Supine. Et rien ne te fera changer, c'est ce que tu crois. Tu t'enfonces toi même dans ta noirceur, espérant qu'elle te protégera de toute perte, et qu'elle te permettra aussi de vivre aussi bien que possible. Combien sont ceux qui vivent heureux d'être bon ? Pour toi, aucun ne l'est. Alors oui, si tu déchires deux morceaux de tissu de ta cape, si tu les serres sur les poignets de la gamine pour arrêter l'écoulement du sang, ce n'est pas parce que tu es bon. Oh non, Supine. Tu es mauvais, même pour toi.

Patient, tu t'assois à côté de cette fille.

- Eh, gamine. C'pas le moment de crever.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ••• to neverland ▬ ft. supine ; ☆   Mer 5 Mar - 23:31

supine & mary
486 mots
©PAINDORE

why don't you let her sleep
she doesn't want to be wake up by anybody
J'ai mal. Tu sens ton souffle se hachurer, tes plaies te brûler d'une douleur lancinante insoutenable qui fait monter des larmes à tes yeux, et ta conscience s'en aller, pourtant, tu es bel et bien encore en vie pour le moment. Pour combien de temps ? J'ai mal. Tu pensais que, comme dans les romans, la peur allait te tordre l'estomac, et un désir de vivre violent viendrait t'ébranler. J'ai mal.

C'est tout.

Tu n'as pas envie de vivre. Pourquoi ? Parce que t'as compris que t'étais seule, Mary. Terriblement seule et que ça te bouffait de l'intérieur. Mais t'as aussi compris que t'étais folle et bizarrement tu souriais, avec une étrange envie de rire. L'autre ne disait rien, comme si elle s'était envolée. Tap. Tap. Tap. Qui est là ? C'est lointain, mais tu entends des pas. Tu sens des doigts sur ta peau qui t'arrachent un frisson à cause de la différence de température : tu as toujours été froide de nature, maintenant encore plus.

▬ Eh, gamine. C'pas le moment de crever.

Non, ne bande pas sa plaie, ne la laisse pas vivre, achève la. Tes pupilles rouges sang s'ouvrent délicatement, aveuglées par le soleil malgré le fait qu'il soit caché derrière les nuages. Doucement, tu tournes la tête vers celui qui t'a « sauvée », avant de te relever doucement, plissant les yeux quand tu t'appuies sur ton bras droit, là où la plaie laisse voir un peu plus de sang couler. Tes yeux se tournent vers lui, et pour la première fois tu oses regarder quelqu'un. Parce qu'elle n'est pas là, tu ne l'entends pas, ou plus pour le moment du moins, alors tu en profites. Une chevelure noire, des yeux rouges sangs, tu clignes des yeux à la vue de cette couleur si particulière. Ta voix est un peu cassée, mais tu dis doucement, comme tu as l'habitude de le faire ;

▬ Pourquoi... Vous m'avez empêchée de mourir ?

Il ne t'a pas aidée. Tu sens dans son regard quelque chose de louche, de perturbant, ce que tu as vu dans le reflet en te regardant : il y a chez lui quelque chose qui cloche, de dérangeant. Et puis à nouveau tu fixes ses prunelles rubis qui t'intriguent tellement, et instinctivement, après t'être redressée sur tes genoux pour être un peu plus haute que lui - déjà que tu n'es pas grande, en plus du fait qu'il semble plus âgé que toi - tu saisis son visage délicatement, laissant sur sa peau quelques gouttes de sang qui coulaient sur la tienne, ton regard proche du sien.

▬ C'est la première fois que je vois quelqu'un avec des yeux comme les miens. Est-ce que toi aussi on t'a lancé un sort ?

Tu passes déjà au tutoiement, Mary ? C'est un peu familier, voyons. Naïve que tu es, tu vas probablement vivement désenchanter en voyant sa réaction. Ce type t'intrigue, tu ne sais pas pourquoi.

Autant qu'il t'effraie.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ••• to neverland ▬ ft. supine ; ☆   Lun 10 Mar - 2:27



to neverland;
he's smiling like a monster;



Tu la regardes se relever lentement, légèrement aveuglée par la lumière du jour qui reste assez couvert tout de même. Ses pupilles rouge écarlates se posent sur toi. Ca ne te fait rien, tu soutiens son regard alors que le tient reste vide, froid. Tu ne fais rien. Pas un geste. Pas un mot. Tu restes immobile, telle une statue, en face d'elle. Fragile, bien trop fragile. Presque innocente. Trop innocente. Tes mains se serrent imperceptiblement lorsque tu entends sa voix. Lorsque tu entends sa question. Mais elle n'a pas tord de poser cette question. Supine, pourquoi l'as-tu sauvé, réellement ? Chercher la vérité ne te ressemble pas. Vraiment pas.

Tu échappes un soupir.

Tu la fixes toujours alors qu'elle semble te sonder de son regard écarlate. Tu ne réagis même pas lorsque ses mains se posent sur ton visage alors qu'elle plante ses iris dans les tiens. Mais sans que tu le veuilles, tes horribles lèvres s'étirent. Tu souris, Supine. C'est plus fort que toi. Ton esprit se focalise immédiatement sur le sang qu'elle colle sur ta peau. Tu essaies de te souvenir de la sensation physique du sang qui coule. Cette chose liquide, qui tire sur le compact. Mais tu n'as que l'odeur. Cette odeur dégueulasse qui pourtant te fait sourire encore plus. Tes doigts se ferment sur ses poignets, certainement trop fortement, et tu les éloignes de ton visage, ne détachant pas ton regard de ses yeux sanglants.

- Non. Ce n'est pas un sort.

Tu sens ta voix froide, et vide. C'est horrible. Presque malsain. Tu as cette irrémédiable envie de l'attirer vers toi, de la faire souffrir plus que ce qu'elle ne souffre déjà. Mais de l'autre côté, tu refuses de la briser plus que ça. Elle est déjà tellement brisée, ça serait trop facile. Elle est comme toi, au détail près qu'elle est faible. Faible, sans aucune volonté. Elle sombre trop rapidement. Du moins, c'est ce qu'elle dégage. C'est que tu peux lire d'elle. Parce que pour une fois, Supine. Pour une fois, tu n'es certain de rien. Tu as beau l'observer, elle te semble plus complexe que cette faiblesse, que cet abandon de la vie.

Tu gardes ses poignets prisonniers de tes mains, tu te rapproches d'elle. T'es lèvres sont proches de son oreille. Tu souris alors que ton souffles glisse sur sa peau.

- Je te hais.

Supine, tu es stupide. Tu es con. Tu l'as sauvée pour te délecter de sa souffrance ? Pour qu'elle souffre encore de sa vie dont elle ne veut plus ? En faire ton jouet ? Mensonge, mensonge, mensonge. La haïr est encore un mensonge. Tu ne sais même pas pour quoi, ou bien pour qui tu mens.

Ce qu'elle provoque dans ton esprit, tu trouves ça juste ignoble.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ••• to neverland ▬ ft. supine ; ☆   Ven 14 Mar - 17:56

supine & mary
527 mots
©PAINDORE

you're the worst you want to break her
but this is useless she's already in pieces
Son regard te donne des frissons le long de l'échine, alors que les gouttes rouges se répandent sur sa peau. Son sourire te surprend, t'obligeant à reculer un peu, mais déjà tes poignets sont prisonniers de ses mains alors que tu plisses les yeux sous la fermeté de la prise trop dure pour toi, serrant doucement les dents. Tu ne comprends pas. Qu'est-ce qu'il lui prend ? Pourquoi agit-il ainsi ? As-tu fait quelque chose de mal ? Non, Mary, rien du tout, le seul problème est que tu es simplement tombée sur un fou. Peut-être même arriverait-il à te surpasser dans ce domaine ? Ah ah, non, il ne faut pas rêver. Néanmoins, malgré ce sourire plus qu'inquiétant, tu ne peux détourner les yeux des siens. Il est trop semblable au tien tout en étant si différent que ça te perturbe.

▬ Non. Ce n'est pas un sort.

Alors c'est quoi ? Tu aimerais tant en apprendre davantage sur lui. Pourtant la manière dont il l'a dit t'a arraché un frisson de peur : l'intonation trop froide, trop monotone, sans sentiment, c'était inhumain. Inhumainement macabre. Tu sursautes, le voyant s'approcher de toi, trop près, beaucoup trop près alors que tes joues prennent une teinte pivoine et que tu fermes les yeux, te recroquevillant comme tu peux étant donné qu'il maintient toujours aussi fermement tes poignets. J'ai peur. Cet homme est effrayant, et son souffle sur ton oreille t'arrache un frisson, tu es beaucoup trop sensible ici.

▬ Je te hais.

Tes yeux s'ouvrent en grand alors que ton corps se crispe sans que tu ne t'en rendes compte. Pourtant, en quelques secondes à peine, un rire de ta part se fait entendre. Sans vie, fade, lasse et fatigué.

▬ J'ai l'impression que vous ne savez dire que ça, tous autant que vous êtes...

Tu renverses ta tête en arrière, riant toujours. Doucement malsain, légèrement tordu, une larme roule sur ta joue alors que tu finis par soupirer.

▬ Je commence à être fatiguée d'entendre le même registre.

Tu ne t'en es même pas rendue compte mais tu ne parles plus à la troisième personne, depuis que l'autre est partie, s'est enterrée. Elle ne ressortira plus pour le moment, tu le sais, tu le sens. Tes mains saisissent à son tour ses poignets alors que tes ongles rentrent dans sa peau, ton front se posant contre son épaule.

▬ Je peux te rassurer : je te hais aussi. Comme les autres. Vous êtes tous les mêmes, de toutes façons.

Tes lèvres se fendent en un sourire malsain, alors que tu ris à nouveau. Elle est partie, la petite fille innocente, douce, apeurée. En fait, non, tu es morte de trouille, au fond, totalement écroulée, ton cœur est en miettes et on ne cesse de le piétiner. Alors tu te caches derrière ce que tu n'es pas, au final tu essais simplement de te protéger.

▬ Ah... Au lieu de m'effacer, pourquoi tout le monde ne disparaîtrait pas pour moi, en voilà une bonne idée...déclares-tu alors que tes ongles s'enfoncent encore plus dans sa chair.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ••• to neverland ▬ ft. supine ; ☆   Lun 28 Avr - 21:46


to neverland;


he's smiling like a monster;
•• Son corps semble se crisper sous tes mains. Tu savoures son rire qui sonne comme une douce mélodie dans tes oreilles. Mais tu ne te joins pas à elle, tu sens au fond de toi que ce ne serait pas une bonne idée de l'accompagner. Tu l'écoutes parler, exprimant comme une haine envers le monde entier. Tu regardes ses mains entourer tes poignets, et ses ongles s'enfoncer sans que le moindre signal de douleur de ne manifeste.

•• Ton sourire n'étire en même temps que le sien. Malsain, dégageant comme une aura inhumaine. Tu as mal joué, oh oui. Mais ce que tu as découvert te comble. Cette petite demoiselle semble bien cacher son jeu. Tu bascules soudainement, allongeant la petite blonde sur le sol, te positionnant au dessus d'elle, la dominant.

- Je ne te permet pas de me mettre dans le même sac que "tout que le monde", compris ?

•• Ton sourire est toujours étiré sur tes horribles lèvres. Tu masques du mieux que tu peux le trouble qu'elle provoque peut-être sans le savoir dans ton esprit. Tu la trouves si fragile, bien trop fragile. Mais si violente. Une violence que tu connais seulement grâce à la folie qui te ronge chaque parcelle de ta conscience, de ton intelligence.

- C'est bien lâche de vouloir que tous disparaissent pour toi. Pourquoi tu ne les détruirais pas ?

•• Tu ne sais pas ce que tu es en train de faire, et c'est ce qui te grise le plus en ce moment. Agir, tel un évènement aléatoire. Ne pas savoir où est-ce que tu vas. Tu te lèves finalement, a libérant de ton poids, puis lui tend une main d'aide pour qu'elle se relève. Tu sembles doux, après lui avoir dit que tu la haïssais. Mais tu ne sais pas sur quel pied danser face à elle.

- Je peux t'aider à les envoyer plus bas que terre. Il te suffit de tendre la main.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: ••• to neverland ▬ ft. supine ; ☆   

Revenir en haut Aller en bas
 

••• to neverland ▬ ft. supine ; ☆

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Michael jackson (Thriller Mix)
» Neverland - 16 & 17 février 2013 (37)
» NEVERLAND 10 équipes de 4 joueurs avec 1200 2 vs 2
» 25/04 PPTQ en Modern à Verbrugghe Neverland Assebroek
» Pirates

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Parc enfantin :: La maison dans l'arbre-