AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Partageons nos souffrances. [Pv Mary]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Partageons nos souffrances. [Pv Mary]   Jeu 20 Fév - 18:58


Partageons nos souffrances.
Mary & Miles


« Mon avenir se dessine à travers des souffrances. Chaque jour est plus douloureux que la veille. Sur mes épaules se trouvent le poids de ce monde. Cette terre est malsaine, tel un miroir reflétant la naissance d'une nouvelle vie : L'enfer. Je ne peux exprimer ma solitude. Et si mes mots ne parviennent pas à décrire ce que j'endure jour après jour, c'est probablement parce que qu'ils sont bien trop faibles pour décrire ma peine. Comparable à un schizophrène...
¤ Je mène une vie n'est pas la mienne, mais celle d'un autre. ¤
»


Le soleil avait beau éblouir la terre des Noiraudes, le blondinet ne profiterait pas de son éclat. Se trouvant au fin fond des souterrains, le jeune homme voulait s'isoler un instant. Les derniers événements avaient été assez éprouvant pour lui, le gardien de la paix avait bien mérité une pause. Couper de ce monde, nulles ne pouvaient l'atteindre psychologiquement. Ce domaine était pour lui un refuge. En ce lieu obscur et à l'écart de ce vaste désert sombre, aride et infini que représentait la terre des exilés, ce domaine était au contraire humide. On pouvait y sentir de l'air frai. C'était un endroit paisible et silencieux. Seule quelques gouttes d'eau qui chutaient au rythme d'une seconde se faisaient entendre. C'était son coin de paradis, un domaine qui dans le fond, lui allaient comme un gant. Jusqu'à présent, personne n'avait eu l'audace de s'immiscer jusqu'à chez lui. Rares étaient les personnes assez folles pour faire face à une bête féroce...

La seule personne qui avait eu jusqu'à présent la malchance de mettre les pieds dans ce qui semblait être son repère privée, c'était une certaine Berry. Une femme séduisante et au potentiel peu négligeable. Mais depuis cette rencontre, l'intrépide n'avait cessait de faire parler de lui. A tel point que celui-ci était devenu l'un des piliers majeurs de cette terre... Si ce n'était LE pilier des Noiraudes. Le justicier était au dessus des lois. Miles était celui qui faisait régner l'ordre et la justice. Face à lui, les trois chefs faisaient pâle figure. Quant à cette créature qui avait eu le courage de lui faire face... Cette Berry avait disparu depuis belle lurette. Il était dangereux pour quiconque de venir jusqu'ici. Il était encore plus dangereux d'ici rester et il fallait être suicidaire ou redoubler de bravoure pour osé défier celui qu'on appelait la voix des sans voix. Assit sur une pierre sculptait à la main qui faisait office de trône, l'officier de police fermait les yeux.

Songeant à son palmarès et à ses exploits réalisés jusqu'à présent, l'officier sentait qu'il lui manquait quelque chose. Comme si son succès n'était pas encore abouti. Au fin fond de sa mémoire, l'homme le plus électrisant de ce monde avait déjà oublié les membres de sa famille et leur visage. Cela faisait combien de temps qu'il avait mis les pieds sur Skies Kingdom ? Combien de vies avait-il opté depuis sa présence ? Combien d'hommes avaient-il humiliés ? Le blond ne saurait répondre à toutes ces questions. Plus celui-ci gagnait et plus l'ennuie prenait place. La monotonie se faisait de plus en plus pesante. Cela était une souffrance indescriptible. La solitude était une chose qui pouvait rendre un homme fou. Depuis le jour de sa venue en ce monde, la solitude était son atout. Never trust anyone, c'était sa devise. Et comme pour le faire sortir de ses pensées, Miles entendit en bruit de fond un cailloux rouler non loin de là.

« Qui ose venir jusqu'ici ?  »

Sa voix était froide et sèche. Il en fallait peu pour le mettre en rogne. L'individu semblait être dissimulé sous l'obscurité de ces souterrains. Qui pouvait être cette âme perdue qui s'apprêtait à découvrir ce qu'était la mort ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Partageons nos souffrances. [Pv Mary]   Jeu 20 Fév - 21:31

miles & mary
656 mots
©PAINDORE

she's ok, just tired
torn apart, insecure, really faking smile, extremely sad, drowning in tears.

J'ai peur. Tu marches, encore, toujours. Tu marches sans savoir où aller, qui voir, pourquoi et ces mots tournent dans ta tête dans ramdam, un brouhaha continuel qui te prend la gorge et les tripes pour mieux éviscérer ton cœur déjà si meurtri. Cette voix si désagréable, ce feu trop dangereux qui te brûle sans retenue. J'ai peur. Tais-toi. Tes larmes brouillent ta vue, tes pas s'emmêlent dans ce territoire trop lumineux pour tes yeux habitués à l'obscurité des grottes et des cavernes où tu dors. Le ton monte, tes oreilles sifflent, ton rythme cardiaque s'accélère, ton souffle se saccade et tes foulées se font plus grandes, tandis que tu t'enfonces dans un souterrain, sans savoir où tes pieds vont, sans savoir pourquoi ils s'emmêlent avant que tu ne tombes dans une ribambelle de galipettes, t'écorchant, t’amochant, mais c'est pas grave, t'en as l'habitude, t'en as toujours eu des blessures, physiques, mentales, depuis ce jour où ces lèvres t'ont dit qu'il reviendrait te chercher. T'aurais préféré la solitude, l'isolement, un cœur brisé sans faux espoirs donnés. Mais non, elle était là, tout le temps, auprès de toi, et sa voix criait. T'es seule Mary, toute seule, tu fais pitié. Pourquoi tu cours ? Pourquoi tu fuis ? Tu vas où comme ça ? Tu ne peux pas m'échapper, tu le sais, pourtant, pas vrai ? T'entends ce rire qui te file des frissons, la chair de poule, tes larmes coulent sur tes joues, tandis que tu te relèves. Et tu cours. Tu cours. Encore. Toujours. Parce qu'il y a que ça que tu peux faire, au fond. Pourquoi tu cours ? Elle fuit, Mary, elle fuit. Pourquoi tu fuis, Mary ? Elle fuit parce qu'elle a peur de toi, parce qu'elle voudrait que tu ne sois pas là. Tu vas où, comme ça ? Là où tu n'es pas, là où elle ira, là où ses pieds l'emmèneront, un monde sans fin, sans fond, juste sans toi, sans ta voix. Mais au final, Mary le sait, Mary le sent, Mary l'entend : tu seras toujours où elle est, aujourd'hui et dans dix ans.

▬ ▬ ▬

Où es-tu ? Où vas-tu ? Pourquoi tu ne cours plus ? Pourquoi tu trembles ? Tu saignes, tu sais, tu es blessée à force de tomber, pourtant c'est comme si tout ça n'avait pas d'importance, comme si le monde entier aurait pu s'écrouler, s'affaissait, tu t'en fichais, tu l'écoutais, elle et ses moqueries, elle et ses menaces doucereuses glissées dans ta tête qui résonnait et culbutait contre les parois pour mieux résonner. Ton pied s'égare et frappe dans un caillou qui rebondit et roule plus loin, dans un bruit désagréable. Où es-tu ?

▬ Qui ose venir jusqu'ici ?

Ton corps se fige, se crispe, tu te retournes au ralenti, tremblante, sentant la panique monter en toi, la peur te secouer de tremblements pathétiques et de nouveaux tes mirettes rougeoyantes sont embrumées par des larmes. Tu poses tes yeux dans les siens, tandis qu'elle continu. Souffre ! Souffre ! Aie-mal ! Aie-mal jusqu'à en pleurer ah ah ! Tu ne le veux pas, toi, pourtant tu le sais déjà, ton pouvoir fait effet tu te caches le regard, mais c'est trop tard. Alors tu te laisses tomber à terre, attendant les représailles suite au mal provoqué à l'inconnu. Et ta voix se casse, tremble, chevrote pitoyablement comme un animal blessé sur le point de crever.

▬ Désolée ! Désolée ! Elle voulait pas, Mary voulait pas, Mary le jure, s'il vous plaît, faites pas de mal à Mary, elle est désolée, tellement désolée, p-pardonnez- la... Pitié...

Et tu te confonds en excuses, en demandes de clémence à ton égard, tandis que les larmes affluent sur ton si beau visage, tu espères qu'il n'a pas trop souffert, mais tu le sais, elle ne rigolait pas, cette voix, et il a du être correctement blessé, à l'intérieur, sans plaie apparente.

Comme s'il n'avait fait que tout rêver.



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Partageons nos souffrances. [Pv Mary]   Ven 21 Fév - 2:16


Partageons nos souffrances.
Mary & Miles


Une jeune femme, assez jolie aux premiers abords et au corps quelque peu chétif venait de faire son apparition. Miles la regardait de son oeil sournois et ténébreux. Aux premiers abords, cette inconnue paraissait frêle et timide. Dans son regard humidifié par ses quelques larmes qui étaient encore visibles sur sa joue, on pouvait y sentir de la peur. Au-delà de cela, elle avait autre chose, une chose en commun avec le regard du blondinet. Ce sentiment étrange que très peu de personnes pouvaient discerner dans les yeux, c'était la solitude. C'était quelque chose que le jeune homme connaissait bien. La solitude, c'était là l'histoire de toute sa chienne de vie. Il l'embrassait jour après jour, c'était devenu redondant. Encore une âme perdue au milieu de ce monde cruel et malsain. A la vue de son regard, le blond ressentait de la compassion pour la jeune femme. Pour ce regard qui lui semblait si familier, le policier avait baissé sa garde. Après tout, elle avait l'air d'être une personne totalement inoffensif.

Avec lenteur, le justicier se redressait. Se mettant debout, le gardien de la paix s'apprêtait à se diriger vers la jeune inconnue. A la seconde qui suivait, à peine debout, une douleur effroyable s'était emparé de lui. Celui-ci avait encore jamais ressenti ça. L'homme avait mal partout, tous ses sens étaient en alerte. Il n'osait même plus bouger tellement cette douleur avait pris possession de son corps. La douleur l'avait envahi jusqu'aux bouts des doigts et même jusqu'aux ongles. Lui qui pourtant était entraîné comme un marine à supporter les pire tortures, avait du mal à garder ses esprits. L'intrépide était à deux doigts de perdre connaissance, tellement la douleur était intense. Alors pour lutter contre cette douleur, il fit exploser son pouvoir. Hurlant de douleur, the perfect storm serrait son poing, contractant chaque muscle de son corps, il fit jaillir des éclairs du sol. Les parois se fissuraient, le sol se déchirer à la puissant de son don. Les éclairs retournaient la terre.

Désolée ! Désolée ! Elle voulait pas, Mary voulait pas, Mary le jure, s'il vous plaît, faites pas de mal à Mary, elle est désolée, tellement désolée, p-pardonnez- la... Pitié...
Lorsque la douleur s'était estompé, la voix des sans voix fléchissait sa jambe gauche et essayait tant bien que mal de reprendre son souffle. Le blondinet n'aurait jamais dû baisser sa garde. C'était à peine s'il l'avait entendu, tellement son hurlement et cette douleur insoutenable bourdonner dans ses oreilles. Qu'était cette sensation désagréable ? Cela n'avait duré qu'une poignée de seconde, mais la douleur fut si intense que cela lui avait paru comme une heure. L'officier de police peinait à respirer. Cela dit, il mit un certain temps avant de comprendre que c'était cette créature qui lui paraissait si chétive aux premiers abords qui l'avait mis dans cet état. La colère commençait à monter, Miles voyait rouge. Se levant brusquement, le blond avait déjà dégainé en direction de l'inconnue. Avec hargne, son doigt était positionné sur la gâchette. L'envie d'appuyer sur la gâchette était forte, mais le jeune homme voulait des réponses. Il ne pouvait pas la tuer ainsi, sans savoir le pourquoi et le comment.

« Bordel de merde, t'es qui toi ? Et qui est Mary ? »

La jeune femme semblait terrifier et complètement inoffensive. Pourtant, c'était bien celle-ci qui avait bien failli le tuer la seconde qui précédée. Elle ne l'aurait pas deux fois, il ne se laisserait pas surprendre. Le justicier était prêt à bondir. Cette femme avait l'effet de surprise de son côté lors de son attaque invisible. Cette fois-ci, la voix des cent voix était prêt à lui prendre la vie. Le silence pensant commençait à le rendre nerveux. L'officier se hâtait en direction de l'inconnue et péniblement, le jeune homme allait à sa rencontre. Pointant son revolver en direction de sa poitrine, le blondinet usa de sa main gauche pour la saisir par le col. La faisant décoller du sol de quelques centimètres, celui-ci affichait un regard digne d'un haineux. C'était le visage d'un homme prêt à tuer. Le gardien de la paix avait opté des tas de vie. Cette inconnue ne serait certainement ni la première, ni la dernière. A l'évidence, cette femme se jouait de lui. Il lui fallait de réponses. La grondant de plus belle, il redoubla d'agressivité.

« Putain tu vas me répondre salope ?! Parles. »

Froid, impulsif et direct. Tel était Miles.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Partageons nos souffrances. [Pv Mary]   Ven 21 Fév - 19:42

miles & mary
581 mots
©PAINDORE

it seems like i have a talent
of not being liked by everyone
J'ai peur. Oh oui, tu as peur Mary, tu as fait une connerie, elle a fait une connerie. Tu as peur que le jeune homme aux cheveux cendrés ne s'en prenne à toi, car quand bien même fusses-tu habituée à recevoir coups et insultes ça en restait toujours un moment fort désagréable. Ton corps tremblait, agité de petits spasmes sous la peur. C'est de sa faute si tu lui avais fait mal, à cette voix dans ta tête, toi, tu n'avais rien demandé, tu ne voulais pas le blesser, tu ne voulais faire du mal à personne. C'est de sa faute si tu lui avais fait mal, à cet inconnu trop vaillant, froid, prétentieux. C'est de sa faute pour t'avoir fait peur, pour avoir formé en toi une boule de stress qui ne voulait plus disparaître. Foutaises. Assume, Mary, assume tes conneries. Assume que tu es la seule et unique responsable de tes actes, que si tout le monde te hait c'est bel et bien de ta propre faute. Le cliquetis d'une arme te fait vivement relever la tête tandis que ton teint tourne fortement au pâle et que tes mots s'étranglent dans ta gorge, la peur te paralysant des pieds à la tête.

▬ Bordel de merde, t'es qui toi ? Et qui est Mary ?

Tu ne réponds pas, tu ne peux pas, tu ne peux plus. Tes larmes commencent à remonter sans discuter tandis qu'il s'approche, finissant par te soulever. Et tu peux sentir le canon sur ta poitrine. Tu vas mourir ? C'est vraiment comme ça que tout va finir ? Mais tu veux pas, toi, tu veux vivre putain, juste vivre, toute seule s'il le faut, dans un monde à l'écart, mais tu veux juste vivre pour le revoir un jour, tu veux revoir ton père entendre sa voix te réconforter comme elle l'a toujours fait mais non, tu vas mourir ici et maintenant, tuée par un inconnu impétueux et impulsif. Tes larmes augmentent et sans que tu ne t'en rendes compte tu éclates en sanglots, parce que t'es qu'une enfant, parce que c'en est trop, trop pour toi. Les larmes inondent ton visage tandis que tu te frottes les yeux comme tu peux, t'agitant un peu, essayant de ne plus sentir contre toi l'objet qui pourrait t'ôter la vie.

▬ Putain tu vas me répondre salope ?! Parle.

Tu tressailles et tes sanglots ne font que redoubler tandis que la voix dans ta tête se tait enfin, pour le moment. Tu renifles et monte vers lui un regard hésitant, puant la peur à en faire tomber les anges du ciel, la voix cassée, faible, mais toujours douce, parce que tu n'es jamais agressive, tu es l'agneau qui se fait manger par le loup, trop innocente et insouciante pour vouloir faire du mal à quelqu'un.

▬ P-Pardon Mary voulait pas... J-Je jure... Laissez-moi descendre... hic... ! Mary veut juste... juste être en paix, pas faire du mal, elle voulait pas, vraiment... v-vous lui faites peur, arrêtez... !

Au final, tu ne répondais pas à sa question, mais tu avais trop peur de lui pour ça. Un léger filet de sang vient doucement glisser sur ta tempe, tes mains égratignées laissant passer quelques gouttes elles aussi, et tes chevilles te font mal, à force de tomber, marcher, courir. Tu veux juste être en paix, dans un coin sombre, là où tout le monde t'oublierait, t'effacerait, te foutrait la paix. Juste... Un autre monde.

Un autre monde où tu ne serais pas née.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Partageons nos souffrances. [Pv Mary]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Partageons nos souffrances. [Pv Mary]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bloody Mary acte II : Ladoce de Lorso
» Mary et filou se marie pour le meilleur
» [Bloody Mary Acte X] Jessilarose, ...
» [Les dangers de Mary Sue] Mais qu'est-ce qu'une Mary Sue?
» Les flux RSS... partageons!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Souterrains :: Refuges-