AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Voleurs des Noiraudes. [Le pire de ce monde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Voleurs des Noiraudes. [Le pire de ce monde]   Sam 1 Fév - 21:02



Voleurs des Noiraudes
Le pire de ce monde



Tu aspires lentement une bouffée d'air goudronné qui s'accroche à ta gorge lors de son passage. Vous êtes enfin arrivés à destination. A dire vrai, tu as trouver le voyage horriblement long. Même le "protecteur" n'était pas assez distrayant à ton gout. Tu poses ton regard autour de toi, prenant le temps d'enregistrer le moindre détail qui te semble intéressant. Le centre-ville est immense. Tellement que tu n'as aucune chance de croiser l'autre groupe pour kidnapper ta petite victime. Tu lâches un soupir, et ne portes toujours pas ton attention sur les trois qui t'accompagnent. Finalement, tu t'assois à même le sol, dans un coin de rue, et lève ton regard vers le ciel et son soleil éblouissant.

- Vous pouvez y aller. Défonçage de porte, ramassage d'objets de valeur. N'hésitez pas à faire crier les femmes et les enfants. Lâchez-vous, pour une fois que vous y êtes autorisé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voleurs des Noiraudes. [Le pire de ce monde]   Dim 2 Fév - 20:54

《-Vous pouvez y aller. Défonçage de porte, ramassage d'objet de valeur. N'hésitez pas à faire crier les femmes et les enfants. Lachez-vous, pour une fois que vous y êtes autorisé.》

À cette phrase, je ne pus m'empêcher de penser à des choses malsaines. Mas pour moi, hors de question de fare du mal aux enfants. Si un du groupe fait du mal à un enfant je pense que je risque de m'énerver.

《-Faire crier les femmes, je veux bien mais touchez pas aux enfants s' il vous plaît. Ils y sont pour rien dans ce que l'on subit.》

Quant au vol, les seules choses de valeur qui m'intéressent sont les fournitures de cuisine que l'on ne trouve pas dans les Noireaudes. Le reste m'importe peu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voleurs des Noiraudes. [Le pire de ce monde]   Dim 2 Fév - 21:09

Le pire de ce monde

des gens & Lilithium

Cela faisait longtemps... Trop longtemps. Ce royaume m'avait manqué. Se dire que j'allais piller le royaume qui avait bercé mon enfance dans ses rues et magasins, c'était comme me dire que j'allais frapper ma propre sœur. Mais il le fallait. Cette vile m'avait fait mal.
Alors que le petit groupe avançait dans les rues, et son meneur émettait des nuages blancs tout droit sortis de ses poumons, je m'appliquais à observer la ville. À croire que rien n'avait changé. Je pouvais facilement retrouver mon chemin ici. Comme une amie de longue dates, fraichement retrouvée. Que j'allais saccager pour mon propre bonheur.

Le bruit de mes rangers que le bitume, n'était pas le même que celui étouffé par le sable noir. De la civilisation. Et moi, fidèle artiste, j'avais pris des bombes de peinture, les 3 dernières, pour marquer le saignement de la ville avec une fleur argentée à corne. Et une nouvelle batte aussi. Pour assommer les gens. Au cas où.

Je voyais s'asseoir notre meneur au sol et regarder le ciel, une mine paresseuse au visage, alors que le petit groupe... De personnes que je connaissais à peine s'attroupait autours. On était quatre. Quatre personnes prêtes à se venger.

"Vous pouvez y aller. Défonçage de porte, ramassage d'objets de valeur. N'hésitez pas à faire crier les femmes et les enfants. Lâchez-vous, pour une fois que vous y êtes autorisé."

Il avait l'air de se moquer de nous. On allait se faire chier à briser des verrous, alors qu'il restait là, à rêvasser ? Il en était hors de question, mais je n'allais pas faire la remarque, je voulais aller droit au but, pour une fois. "L'homme aux cheveux du soleil", comme je l’appelait, fit une remarque sur les enfants. J'haussais nonchalamment les épaules pour apporter mon pot de fleurs.

"Le bijouteries, boutiques, banques s'étendent à peu près partout dans la ville. Mais celles des petites rues sont les meilleures. On devrait éviter celles pleine à craquer de monde. On pourrait nous attraper plus facilement. Sinon, on devrait se mêler à la foule, c'est plus facile de semer des gens qui nous courent après. "

Je devais l'avouer, j'avais peur. Mon simple don d'illusion n'allait pas être utile... Mis à part pour faire diversion. Mes bras quant à eux, combien même se soient-ils musclés les derniers mois, j'avais peur d'être faible.


(c) Madouce sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voleurs des Noiraudes. [Le pire de ce monde]   Lun 3 Fév - 20:32


VOUS êtes les pires de ce monde.


Ace n'aurait jamais accepté de suivre Supine. Pour rien dans ce monde il n'aurait pu suivre une telle ordure. Mais … Il ne pouvait se résoudre à laisser Lilithium seule avec ce monstre. D'ailleurs il n'aurait pas la conscience tranquille s'il le savait à Yubaba, l'impression que son ennemi passerait à l'attaque dès que possible lui prenait la gorge. En tout cas, même s'il les avait suivi, bien qu'à contre-cœur, il était hors de question pour lui d'obéir un instant à Supine. Non il ne lui offrirait pas ce plaisir. Il n'avait fait un pas en avant que pour Lilithium.

Il n'avait rien dit de tout le trajet, fixant ses pieds nus, sales. Sans reprendre le contrôle sur son pouvoir, ses pieds laissaient des traces de peintures de différentes couleurs à chaque pas.
Il ne vit pas le temps passer, parce qu'il avait été ailleurs, parce qu'il essayait de ne pas voir Supine devant eux.
Quand ce dernier leur dit de se lâcher et de défoncer tout ce qui bouge, Ace reprit conscience des événements. Sa voix naturellement grave sonnait comme une menace.

« Si je vois l'un de vous agresser un innocent je lui couperai l'envie même de rentrer dans le désert pour pleurer. »

Oui, il était venu, mais évidemment qu'il n'avait pas changé d'avis. On n'attaque pas des innocents. Naoki semblait le plus excité à l'idée de déranger la routine des passants, plutôt des passantes. Le charpentier plongea son regard bleu dans celui du blond l'air de dire « Tu touches à une seule femme et je te détruis. »

Et Lilithium proposa une tactique. Ace garda son calme extérieurement, comme de rares fois, mais à l'intérieur il tombait de haut. De très haut même. Il ne penserait pas que son amie peintre pense de cette manière. Il ne dit rien, mais quand il posa ses yeux sur elle, on aurait pu y lire toute la tristesse qui résidait dans ses prunelles.




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voleurs des Noiraudes. [Le pire de ce monde]   Jeu 13 Fév - 11:34



Voleurs des Noiraudes
Le pire de ce monde



Tu lâches un soupir, désabusé. Entre le blond qui refuse de toucher aux enfants, la demoiselle qui s'efforce de vouloir rester dans les coins vides de monde, et l'autre qui menace vainement refusant qu'un innocent soit mis sur le tapis. Mais a quoi pensait-il, hein ? Evidemment que des innocents seront foutu sur le tapis, et tu en prendras toi même la responsabilité de les attraper. Tu te lèves, les voyant rester sur place. Tu allumes de nouveau une cigarette. Aucun sourire n'est visible sur tes horribles lèvres. Aucun rire ne semble vouloir pointer le bout de son nez.

- On est pas là pour blablater. Faites comme vous voulez, mais dépêchez-vous de bouger putain !

Ton bras se pose nonchalamment sur les épaules du brun que tu es loin d'apprécier comme tu apprécies ta petite favorite. Un sourire dégueulasse s'étire finalement sur tes fines lèvres répugnantes. Tu es ignoble, Supine.

- Toi, tu vas rester avec moi.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voleurs des Noiraudes. [Le pire de ce monde]   Jeu 20 Fév - 20:38



♣ Le pire de ce monde ♦
♠ Supine & Naoki & Lilithium & Ace vs La Cité Yubaba

Décidément, ils étaient très mal partis. Ces valets de piques ne faisaient pas le poids. Ils sont comme des brebis égarées. Sans Joker pour les guider, les exilés étaient incapable d'aller de l'avant, d'agir. Ils bégayaient, ne sachant plus quoi faire face à l'ennemi. Ils étaient des êtres incapables, des moins que rien. Sans Erwin, sans Miles, ils ne pouvaient agir. Survolant la ville depuis son nuage de feuilles, accompagné de Jack et du petit prince, le magicien se posait discrètement derrière l'un des habitats se trouvant non loin du troupeau des exilés. The Game avait soif de meurtre, cela faisait un petit moment qu'il n'avait pas entendu le sang se déverser sur le sol. L'art de la tuerie lui manquait. A peine les pieds au sol, il se dirigeait seul vers ses compatriotes. L'as des as les regardait tous, les dévisageait de haut en bas avant d'esquisser un sourire sadique. Par la suite, le ténébreux ouvrait son livre aux pages vierges. Le papier se trouvant à l'intérieur se mit soudainement à voler comme par magie. Des origamis de toutes sortes se créaient : des oiseaux, des shurikens, des couteaux, des lances. En temps normal, ses créations étaient de la magie. Mais cette fois, c'était ses armes. A peine ses créations faites, celles-ci se mirent à attaquer les citoyens.

Eux qui jusqu'à présent étaient subjugués par ses créations qui semblaient être suspendus dans les airs, se firent à fuir. L'un des origamis avaient transpercés l'épaule d'une femme. La petite fille qui courrait à ses côtés, munit de ses petits souliers rouges, taché par le sang de la femme qui semblait être sa mère avait cessé de fuir. The Game ne se donnait même pas la peine de courir, il jetait l'une de ses cartes au niveau de son genou et la petite fille perdit l'équilibre. Arrivé à sa hauteur, le magicien des ténèbres lui perçait son bras droit, puis son épaule gauche à l'aide de ses origamis, sous les yeux du troupeau d'exilés. Avant de réaliser le pire, celui-ci prit le temps de jeter un petit coup d'oeil à ses semblables. Par la suite, L'as solitaire fit avaler de forces une carte à l'enfant. Avant qu'elle ne put le recracher, l'homme plaquait sa main contre les lèvres de la petite fille. Pas moins de 3 secondes plus tard, le ventre de la petite fille explosait laissant une vingtaine de cartes jaillir de son estomac, sous les yeux de la mère. C'était son feu d'artifice, son momentum. L'odeur du sang l'avait manqué. Avant même que la mère ne put hurler, il lui tranchait l’œsophage munit de son as qui se trouvait coincé entre son index et son majeur.

Le manipulateur de cartes n'était pas là pour attirer Batilda ou même pour Miles. Il était venu pour tuer et rien d'autres. Au diable les règles, The Game va créer un nouveau monde à sa façon. Le véritable but, c'était d'opter le plus de vie... Avant de perdre la sienne. Déjà deux petites minutes qu'il était présent et déjà deux meurtres. Il était temps pour les exilés de voir son véritable visage. Aujourd'hui, la mort était venue frapper en plein coeur sur la cité de Yubaba. A l'heure actuelle, le sang coule à flot, tandis que la reine somnole dans la plus haute salle de la plus haute tour de son château.


Le temps passe, la mort frappe et le sang coule.


... Tic tac tic tac...



Code © Keira M. sur epicode





Code ©
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Voleurs des Noiraudes. [Le pire de ce monde]   Jeu 20 Fév - 21:41

[j'estime avoir le droit de poster maintenant. ♥]

Quelle folie. Oui, folie. Folie folle. Il y a à peine deux minutes, c'était dans une ambiance à la fois calme et agité que la vie monotone de la grande cité de Yubaba demeurait comme à son habitude. Des marchands criant pour leur affaire, des enfants riant ici et, là, quelques passants qui s'amusaient devant des vitrines. La banalité, quelle banalité. Et Médor qui s'accommodait à ravie de ce tableau, jouant aux billes, en tailleur avec quelques gamins qui passaient par là. Il n'avait pas vu, que quelque chose allait mal. Pourtant, Skies Kingdom entier se portait au plus mal, la situation instable des exilés révoltés, la trahison de la reine rose, l'assassinat d'Erwin. Et puis, les cris. Les cris alors qu'une pluie de papier transperçait les uns, écorchaient les autres. Dans un réflexe, le demi-homme attrapa les plus jeunes pour les tirer vers l'avant. La monotonie de la Cité de Yubaba était brisée.

Et il vit. Lilithium, cette douce demoiselle. Ace, ce jeune homme sympathique. Les exilés semblaient s'être réunit pour se donner en spectacle. Quel spectacle. Il vit, horrifié, une petite fille s'éteindre dans un bain de sang, une mère égorgée. Il ne fallut que deux minutes pour des dizaines de blessés et deux morts. Deux morts. Son regard plein d'effroi vient se poser sur le l'origine de ce carnage. Il en eut des sueurs froides dans le dos car ses proies avaient été choisies avec choix. Femme, homme, enfant. Pas de pitié. Tuer. S'en fut assez pour lui qui décida d'attraper les trois enfants qu'il gardait sous ses bras, sur ses épaules. Et de courir vite, très vite. Un massacre, l'odeur de la mort, l'odeur de la peur. Skies Kingdom se muerait. A quoi jouait la petite reine ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Voleurs des Noiraudes. [Le pire de ce monde]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Voleurs des Noiraudes. [Le pire de ce monde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Centre ville-