AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Des feuilles dorées pour le thé, s'il-vous-plait.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Des feuilles dorées pour le thé, s'il-vous-plait.    Dim 24 Nov - 14:24





Des feuilles dorées

pour le thé.






Walt s'était vu passer un sacré savon.
Petit pauvre qui préférait courir les rues sans trop se soucier du reste, il avait du mal à garder une constance dans les affaires concernant le loyer. Et Madame Salisha n'aimait pas, elle était du genre à être à l'heure, elle. Et elle s'attendait à ce que les autres le soient aussi.

Walt avait débarqué sur Skies Kingdom, et avait été attribué par on ne sait quel miracle mystérieux, à un Royaume. La petite tête ne savait pas encore très bien comment ça fonctionnait ici, on lui avait juste dit "t'as qu'à aller là-bas." avec un rire moqueur.

Il avait été. Et c'était dit qu'un endroit où il y avait tant de femmes et de freluches, c'était pas un endroit où il aurait voulu être.
Après une première peur saisissante dû à un doute profond sur la nature de ce qui était exercé dans cette petite bicoque au coin d'une ruelle sombre, Walt avait vite reçu les moult moqueries des donzelles. Parce qu'en fait, ici, c'était juste le petit salon de Salisha, et dans son petit Salon, on parlait divination, on y faisait faire de grandes coiffures compliqués et beaucoup trop poudrées à son goût. On s'y maquillait, et on aimait boire de l'eau chaude avec des feuilles dedans. On regardait le corset de Miss Claudine, tout neuf, et les jupons de Dame Gertrude. Ah, et qu'il était mignon, le nouveau chapeau de Anna, vraiment, de très bon goût !

Les conversations qui suivirent, Walt essayait toujours de les oublier. Il avait horriblement rougi, et ne s'était jamais senti aussi embarrassé. Ses oreilles avaient immédiatement déclenché un système d'auto-defense, qui avaient malheureusement été assez peu efficace que pour laisser venir à son esprit des mots qui ne devraient rien à faire ensembles, incluant objets étranges et anatomie humaine.

Après était arrivée Salisha. Elle lui avait gentiment claqué sa main au milles bagues, et lui avait demandé ce qu'il cherchait le p'tiot, que c'était pas les putes ici, alors il pouvait aller jouer d'son asticot ailleurs.

Walt avait jamais pensé qu'il était possible d'être encore plus mal  à l'aise qu'il ne l'était déjà, mais ce fut le cas.
Il avait d'abord marmonné, parce que les mots lui manquaient, et que son cœur avait décidé de se faire un marathon, là comme ça. Les grands yeux aux longs cils et ourlés d'un bleu qui devrait être interdit dans le cosmétique s'étaient approchés. Il avait finalement réussi à articuler quelque chose qui semblait vaguement faire comprendre ce qu'il cherchait. Après une longue étude de la part de la patronne, et du poulailler complet qui était devenu silencieux à son arrivée, il fut accepté. Et il hérita d'une toute petite pièce, tout haut, dans le grenier.

C'était poussiéreux, bancal, mais, y'avait un vieux matelas qui y trainait, quelques planches de bois usées comme le monde. Il avait passé trois jours à taper le matelas pour en faire partir la poussière. Il avait profité du beau temps, pour le mettre sur le toit et aérer la petite pièce exiguë. Les araignées étaient restées, cohabitantes discrètes dans les recoins, mais la poussière avait disparue. Il s'était aménagé un petit cocon, au fur et à mesure. Ses masques pendaient sur les murs, trainaient sur le sol. Entrer là dedans, c'était un peu se faire examiner par des orbites vides de visages colorés aux expressions farfelues, c'était marcher sur quelques outils et copeaux de bois. Walt aimait bien, le soir, quand flamme de sa bougie leur donnait vie.

Au fur et à mesure, Walt avait vendu quelques masques, et autres gravures. Il avait même gravé le portrait de Giselle, petite sculpture en relief sur une tablette de bois, dans le plus simple appareil. Il n'avait pas donné trop de détails à la sculpture. Elle avait plu, il avait été payé, en bijoux. Revendus, ils avaient permis de payer les premiers loyers. C'était le principal.

Sauf qu'il avait la fâcheuse tendance à oublier, et Salisha lui bottait l'cul comme le garnement qu'il était.  Du coup, pour se faire pardonner, la Dame lui avait demandé d'aller trainer ses vieilles grolles dans les champs de la vallée du vent. D'aller jusqu'aux champs, et d'aller lui ramasser ces petites plantes, avec des feuilles en forme de cœur, dorées, pour le thé.

Comme il n'était pas en position de force, Walt n'avait pas discuté, et avait hoché la tête, acquiesçant bien sagement. Fallait pas non plus donner le fouet pour se faire battre.

Et Walt se retrouvait là, dans les herbes hautes. Un peu perdu. Il aurait bien voulu une indication de plus à ce qu'il avait eu. Parce qu'en fait, les champs du Manoir étaient qualifiables de grands. Voire, gigantesques.

Awakoum courait partout. C'était visiblement très amusant, et il riait très fort. Au moins, même si il n'était visible que par les hautes herbes qui s'agitaient, on pouvait le suire à son rire.

Après de une errance un peu trop longue à son goût au milieu de verdure aux allures étranges, il avait fini par trouver ce qu'il cherchait.

Il avait même trouvé beaucoup plus que ce qu'il cherchait. Un bosquet complet, touffu, des petites feuilles dorées, ornées de fleurs blanches et délicates.

"Ah, ben, il était temps."


Soupirant de satisfaction, Walt avait sorti son petit couteau, et commençait à couper les feuilles.

Au début, c'était juste un vrombissement quelconque. Il y en avait depuis le début. Puis, ça s'intensifiait, et surtout, ça commençait à drôlement lui voler dessus. Et à lui voler dessus de manière agacée. Comme si la bête tentait de faire comprendre quelque chose mais qu'elle n'avait rien d'autre pour s'exprimer qu'une paire d'ailes bruyantes. Et un dard.

En fait, c'était bien plus qu'un dard.

"Eeeeh!"

Walt s'était reculé, et gesticulait dans tous les sens, même s'il savait que c'était pas forcément en énervant encore plus les abeilles qu'elles allaient partir. Avant de trébucher sur une racine, parce que, si on trébuche pas sur une racine, alors ça ne convient pas à l'histoire. Dans un gros outch un peu lourdau, la petite tête aux cheveux cuivrés s'était affalée dans la terre sèche et les brindilles.
C'est qu'il y en avait de plus en plus.

"Au s'cour, mais, qu'est-ce qu'elles veuuulent?!"


Code by NKM.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des feuilles dorées pour le thé, s'il-vous-plait.    Dim 24 Nov - 16:09



Des feuilles dorées pour le thé, s'il-vous-plait.
Pastine & Walt

"C'était une belle journée, le soleil éclairait les champs qui recouvraient le paysage, un vent léger balayait les épis de blé, ce balançant au rythme de la brise. Parmi les reflets dorés du paysage une tête blonde apparue, deux petites couettes virevoltaient de droite à gauche, un sourire satisfait éclairant le visage. Oui c'était une belle journée pour Pastine, ses pots de miel c'étaient vendues comme des petits pains, et dans ses poches résonnait le tintement de la richesse.

Pastine aimait plus que tout ce promener à travers les champs qui bordaient le grand manoir, peu de gens savaient apprécier la beauté de ces paysages, et la tranquillité qui y régnait avait le don d’apaiser les cœurs les plus endoloris. Oui Pastine aimait vraiment cette endroit, tout en reflet mordorés.

Elle arriva au cœur du champ, le soleil allait ce coucher et tout autours d'elle prenait une teinte ambré. Elle s’allongeât de tout son poids sur les fragiles brins de blés, ferma les yeux et savoura le silence qui l'entourait, le soleil lui caressait les joues, comme ferait une mère pour endormir son enfant. Elle ferma les yeux, ralentit sa respiration, prête à s'endormir. Skies Kingdom était vraiment un paradis...


"Au s'cour, mais, qu'est-ce qu'elles veuuulent?!"


Un cri brisa le merveilleux silence des alentours, un cri aigu, un cri de détresse.

Pastine n'aimait pas voler au secours de son prochain, mais sa curiosité était bien plus forte que sa paresse. Elle ce releva d'une traite, essaya tant bien que mal de chercher la provenance du bruit.

Au sud, le bosquet dorée, ses ruches.


-"Oh merde!"


Pastine détestait que l'on touche à ses affaires, encore moins à son précieux miel! Traversant les champs qui la séparait de des ses précieuses abeilles, elle fila à toute vitesse rejoindre le bosquet.

Un jeune homme était allongé par terre, une cinquantaine d'abeilles lui tournaient autours, il gigotait tant bien que mal pour s'en débarrasser mais il ne faisait que les énerver plus. Quelques piqûres recouvraient ses maigres bras qu'il avait replié sur son visage, sa tignasse rousse balayait le sol, soulevant un petit nuage de poussière. Cette scène fit glousser Pastine. Vraiment, c'était une belle journée...

Elle s'approcha à petit pas vers le jeune homme en détresse, les abeilles la connaissait bien, elle savait qu'elle n'allait pas être piqué.


-"Chut, tout vas bien, arrête de bouger..."


Elle pausa sa paume comme le front du jeune homme, ce concentra et murmura :


-"Désolée d'avance pour tes fringues, mais c'est soit ça, soit tu reste avec tes nouvelles copines..."


Le miel commença à couler à travers sa paume, puis tout le long de son bras. Elle n'arrivait pas encore à  maîtriser son don complètement et pria intérieurement pour que ses habits à elle ne soit pas touchés.


-"La,la... Voilà du calme, ferme les yeux, bouche toi le nez et essaye de retenir ton souffle.."


Elle passa ses mains le long du corps du garçon, l'enveloppant d'une carapace gluante. Quand elle arriva au pieds elle rouvrit ses yeux.


-"Voilà, maintenant elles t'embêteront plus, t'as leurs odeur. Évite de taquiner mes bestioles coco, elles piquent! Oh et désolée pour le nappage, c'était la seule solution."


Elle ce releva et tendit sa main pour aider la malheureuse victime à ce mettre debout, un sourire narquois aux lèvres."

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des feuilles dorées pour le thé, s'il-vous-plait.    Dim 24 Nov - 18:04





Des feuilles dorées

pour le thé.






Ça piquait, et c'était pas drôle. En plus, dans ses souvenirs, Walt avait gonflé comme une petite baudruche la dernière fois qu'il avait été piqué. Il espérait que ce n'était qu'un cas isolé, et que ses bras n'allaient pas devenir de vraies bouées.

Il était un peu trop occupé avec les abeilles pour entente la petite blondinette arriver, et ce ne fut que lorsqu'une main gluante et collante vint se coller sur son front qu'il en prit conscience.

"Que...? Mais, mais!"

Il fronçait les sourcils, et avait en tête l'idée de se reculer. C'est pas qu'une inconnue qui vient lui coller sa main dégoûtante sur la tête lui soit désagréable, mais c'était tout comme.

"Mais, enfin...!"

Puis ses yeux s'était écarquillés quand à la drôle de sensation qui suivait. Encore moins agréable.
Souvent, quand on entendait un "ferme les yeux, bouche toi le nez" dans une situation inconnue, on ne demandait pas trop son reste, et on le faisait, juste par instinct de survie primordial.
Après avoir fait les gros yeux par surprise et dégoût en même temps, il s'était raidit, et avait inspiré profondément.

Ça. Le. Dégoûtait. Il ne savait même pas ce qui lui dégoulinait dessus. Mais c'était vraiment atroce.
Il n'entendait plus rien, et le truc gluant continuait à le recouvrir. Elle allait même sur ses vêtements ! Son petit moi intérieur s'était déjà jeté sur ses genoux en se tenant par les cheveux pour hurler de désespoir : comme si il avait que ça à faire, que de laver ses fringues !

Walt n'avait jamais été très doué en apnée. Et en plus, il ne supportait pas ça. Ca le brûlait de l'intérieur, et ça menaçait d'éclater sans que ce soit très beau à voir.
Alors cette fois, il ne fit pas de chichi. Rien à faire des bonnes manières, il se moquait qu'on lui ai appris d'être gentil avec les filles.
Il força très fort, et. Non en fait il força pas beaucoup, parce qu'elle s'était d'elle même reculé, ce qui fait que ses bras firent un geste brusque dans les airs de manière tout à fait inutile. Pour sa défense, il était pas en état de voir quoi que ce soit.
Une fois qu'il eu reculé, ses mains vinrent jeter ce qui lui collait au visage avec frénésie : il fallait de l'air, vite, mais sans qu'il soit pollué par cette chose collante.

"Baaaaah!"

Il avait reprit une grande goulée d'air, et ressemblait un peu à un pauvre petit animal qui était en train de se remettre de ses émotions.

"Eeeeeeeow..."

Sa respiration étant encore saccadée, et il avait du mal à ouvrir les yeux. Il sentait sur ses paupières le liquide collant qui s'y était agglutiné. Il se demandait si Salisha ressentait la même chose.
Walt regardait la main tendue vers lui, qui appartenait à un petit corps de gringalette avec de grands yeux et une tignasse de la même couleur que les blés. Son regard lui en voulait un peu. Et avait un air plutôt lessivé.
Il avait toujours du mal à retrouver sa respiration, et avait un goût très, trop sucré sur les lèvres. Ça sentait...Non ça ne sentait rien, de toute façon. Walt avait décidé que ses petits naseaux étaient définitivement condamnés, pour les préserver d'une inspiration profonde qui pourrait risquer d'être fatale, à coup de liquide gluant jusque dans les poumons.

"Mais c'est quoi ça ?!"

Ses petits sourcils arrivaient même pas à se froncer.

"Et, et, et t'es qui toi en plus ?"


Bon, il ne faisait plus attention aux abeilles. Il se sentait juste, un peu nauséeux, a alourdi de 3L.

"Du...Du...Du miel...?"

Il avait vaguement collé ses lèvres, et goûté, bravant les risques. Et avait un peu de mal à y croire.


Code by NKM.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des feuilles dorées pour le thé, s'il-vous-plait.    Dim 24 Nov - 21:58



Des feuilles dorées pour le thé, s'il-vous-plait.
Pastine & Walt

"-"C'est quoi cet air dégoûté... Je viens de te sauver la peau abrutie! Ça va je sais que c'est pas super agréable mais un peu de reconnaissance ! ..."

C'est ce qu'elle aurait du lui dire, directement, pour l'avertir qu'il ne fallait pas ce moquer de son don, mais elle ne fit rien. Elle préféra observer l'inconnu qui continuait à geindre en frottant ses vêtements enduis de miel.

Il était petit, mais semblait plus âgé qu'elle , du moins physiquement, assez menue ses gestes étaient vifs et précis.


-"Il doit faire un métier manuel..." Ce dit elle.


Elle avait pu distinguer la couleur de ses cheveux avant qu'elle ne les enduise de miel, ils étaient brillants comme le cuivre de ses vieilles casseroles qui traînaient au fond de sa cuisine. Il fallait qu'elle les jettes aussi tiens...

Il essuya le reste de miel qui recouvrait son visage et ouvrit grand ses yeux, c'était de jolies yeux noisette, on pouvait facilement y déceler un éclat de malice, mais aussi de naïveté touchante... Elle avait déjà vue un regard comme celui-ci... Mais où...

Elle s'accroupis pour réfléchir, de tenant même plus compte du jeune homme en face d'elle...


-"Hum, hum, hum... De grands yeux noisette... Noisette..."


D'un coup son regard s'éclairas, un sourire de triomphant vient éclairer son visage, elle ce redressa à toute vitesse et ce dirigeât d'un pas vif vers le garçon.


-"Hey toi !!!"


Elle l'agrippa brusquement par le col de sa chemise pour faire descendre son visage à hauteur du sien, quelque centimètres les séparaient à peine lorsque celle-ci éclata d'un rire cristallin.


-"Héhéhéhéhéhé, oh c'est parfaitement ça! J'ai jamais vue une ressemblance aussi frappante!!! Un ÉCUREUIL! T'es un écureuil à échelle humaine!!!"


Le garçon n'avait pas l'air de comprendre, il restait là, à la regarder avec ses yeux ronds.

Elle repris son souffle, encore prise de spasme dû à son fou rire, après quelque secondes elle essuya les larmes qui bordait ses cils, un sourire coquin au lèvres elle tendis sa main vers le jeune homme.


-"Moi c'est Pastine, et toi tu es un écureuil, enchantée de te connaitre! Ici t'es sur mon territoire, enfin façon de dire car aucune terre de m'appartient, donc si t'as besoins de miel la prochaine fois tu me demande, ça t'éviteras de te faire piquer et j'te ferais un prix d'amis!!!"


Elle parlait vite, très vite.


-"Ho et si j'étais toi je toucherais pas à ces arbres, ils appartiennent à la reine et il faut un accord signé de son sceau pour pouvoir y cueillir quelques feuilles, mais t'en a pas je présume! Personne n'en a jamais ! Hahaha! Ben sois discret quand même, une petite bêtise peut très vite t'amener au cachot !!!"


Elle ce retourna à toute vitesse, faisans dos à garçon qui n'avais piper mot. Après quelque secondes de silences elle pivota de nouveau vers lui, elle avait l'air plus calme, plus mature.


-"... Tiens un mouchoir, je sais pas c'est pas super facile à enlever excuse moi..."

...

"... Hum... Et si jamais l'idée venais de me piquer un peu de mon miel, vue que maintenant tu sais où son mes ruches, je t'assure que ce ne sera pas mes abeilles qui te réglerons ton compte, mais quelqu'un de beaucoup plus adéquat pour te laisser de belles cicatrices.""

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Des feuilles dorées pour le thé, s'il-vous-plait.    Mar 26 Nov - 23:08





Des feuilles dorées

pour le thé.






Walt continuait à jeter par terre les gros pâtés de miel dégoulinant qu'il arrivait à prendre au creux de sa main. C'était pas possible un truc pareil. Il se rendait bien compte que ce qu'il faisait été inutile, mais c'était l'essence même de toute réaction humaine.
Il soupirait, et son souffle restait collé sur ses lèvres. Alors il soupirait encore.
Puis, il se figea, en regardant la petite blondinette gigoter dans tous les sens et débiter ses histoires comme un moulin à paroles, poussé par un vent un peu trop violent à son avis.

Grands yeux ouverts, il la fixait en train de faire chuter tous ces mots de sa petite bouche, sans qu'elle n'ai besoin de reprendre son souffle.

Un écureuil...Mais...Mais quel âge avait-elle ? Et puis, ce nom...Bon. Il en avait vu d'autres, pourquoi pas. La réflexion fut balayée. Pas la peine de s'attarder sur cette étrangeté là, elle était tout à fait normal comparé au reste.

Ah. Alors comme ça, c'était pas légal, ein ? Walt se disait qu'il avait cher payé son loyer en retard. Walt se disait que, vraiment, on l'avait un peu pris pour un pigeon. Avec un regard plutôt blasé, et qui promettait une petite vengeance, Walt avait compris que, c'était pas pour le thé, ces petites plantes là. Il avait idée que, ça servait plutôt à remplir la longue pipe en os de Salisha.

Walt regardait le mouchoir tendu. Puis il reporta son regard sur le visage un peu trop joyeux de la demoiselle. Sérieusement ? Un mouchoir ?

Elle avait l'air sérieuse. Du coup, il le prit, et se le colla sur la face, côté droit, et évidemment, il tenait tout seul. Voilà. Comme ça, elle verrait la stupidité de cette proposition.

"Ton miel ? Je n'en veux pas de ton miel, j'en ai déjà eu bien assez, t'inquiètes pas va."


Bon. Ca servait à rien de s'énerver. Valait mieux être sympa. Surtout avec cette petite chose qui pétillait dans tous les coins, et qui avait surtout visiblement, un Don plutôt foireux. Il ne voulait pas finir en grosse abeille, ou noyé dans son miel collant.

"Hum. Je m'appelle Walt, au fait. Merci quand même."

Il retira son t-shirt collant, en braillant d'un air dégoûté, parce que, c'était vraiment horrible. C'était limite si il ne voulait pas se défaire de son corps.

Il regarda la boule faite avec son t-shirt d'un air dépité. Puis le jeta dans les herbes. C'était même pas la peine de penser à le récupérer.
Sur lui se collait les plantes, les herbes, la terre. C'était vraiment répugnant.

"Em. Un endroit où je pourrais, me, nettoyer ? Une rivière, un lac, quelque chose ?"


Il essayait de ne rien toucher d'autre, surtout pas son corps.


Code by NKM.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Des feuilles dorées pour le thé, s'il-vous-plait.    

Revenir en haut Aller en bas
 

Des feuilles dorées pour le thé, s'il-vous-plait.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Feuilles genre fougères pour socles figu
» RESUME DES FEUILLES D'EQUIPE POUR LA LIGUE ARDENTE BOWL
» Idées pour de Nouveaux Personnages
» As-siter, un panda qui vous veux du bien !
» DEs outils pour faire des feuilles d'arbre pour diorama

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Grand manoir :: Champs-