AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 The circle of stupidity is complete ✖ Virginie, Heis & Nath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 403
Age : 21

Âge physique : 20 ans
Âge mental : 20 ans
Groupe : La vallée du vent
Dons : • Fonte des métaux
• Rangement immédiat
Chronologie : ★★

MessageSujet: The circle of stupidity is complete ✖ Virginie, Heis & Nath   Lun 11 Nov - 13:38


    Comme c'était bon d'avoir des amis, se disait Virginie sur le chemin des Landes. Même quand il s'agissait d'une amitié à sens unique alimentée par le harcèlement, et occasionnellement, les insultes. Virginie était pleinement consciente d'à quel point elle agaçait Heisenberg, et qu'à ce moment précis, il devait la détester, mais ça lui était aussi égal que la couleur des premières chaussettes qu'elle avait porté. Après tout, la seule chose qui comptait, c'est qu'il avait accepté de l'accompagner voir le père de son futur gosse, pour des motivations que lui seul connaissait. Tant qu'elle avait ce qu'elle voulait, Virginie se fichait du reste.
    Elle ne savait pas très bien pourquoi elle tenait tant à ce que le flic l'accompagne. Peut-être parce qu'elle voulait qu'il soit témoin de ce moment si magique, quand elle allait annoncer au peut-être-papa ou sûrement-papa la bonne nouvelle. Après tout, ils étaient amis ! (Heisenberg détestait autant Nath qu'il pouvait détester Virginie)

    La jeune fille était stupide, mais pas au point de croire à 100 % que Nath était le père. C'est juste qu'elle essayait de s'en convaincre depuis le matin. Ça l'arrangerait grandement que ce soit lui, pour des raisons pratiques : déjà, elle savait qui c'était, et ensuite, elle l'aimait bien. Et puis Nath farfouillait dans des toilettes quotidiennement, ça ne le dérangerait pas de changer des couches, si ?
    Elle allait donc se persuader qu'il était le père, et le seul, unique candidat à ce poste. Voilà.

    Sur le chemin, elle se posait des tas de questions. Comment elle allait annoncer ça à Nath ? En mode sérieux ? Avec une blague ? Une devinette ? En citant Star Wars ? Message subliminal ? Langage des signes ? Ou en laissant Heisenberg le dire à sa place. C'était une bonne idée ça. Et puis un autre problème se posait. Virginie et Nath, ils habitaient pas tout près. Et puis ils pouvaient pas vraiment emménager ensemble. Elle aurait bien gardé le gamin chez elle, mais elle ne voulait pas du tout changer de couches, pas moyen.
    Pour bien énerver son cher flic, son monologue intérieur se fit à haute voix. Accrochée au bras d'Heisenberg, elle ne ferma pas sa gueule de tout le voyage. Elle le prenait parfois à témoin sans même écouter sa réponse.

    … enfin bref t'en pense quoi toi ? Tu sais changer une couche ? Moi une fois j'ai tenu dans mes bras la nièce d'une amie de ma mère et j'ai failli la cogner contre le plafond, alors changer une couche … Peut-être que Luigi sait faire. Je suis sûre qu'il adore les bébés. Je sais ! Je peux lui laisser de zéro à deux ans, et je le récupère quand il commence à devenir intéressant. Comme ça pas de risque ! Tiens, c'est par là chez Nath, je sais où c'est.

    On se demande pourquoi. Ils étaient arrivés dans le village, et marchaient un peu au hasard. Les résidences, dans les Landes, étaient vraiment trop jolies, avec toutes leurs couleurs. Arrivée devant chez Nath, elle frappa à la porte, attendit 0,0007 secondes avant de dire :

    Il répond pas, bouge pas.

    Elle envisagea de défoncer la porte mais dans son état c'était pas raisonnable. Alors à la place, elle vida ses poches (des bouts de ferrailles, un porte feuille volé, tombèrent à ses pieds) et sortit un bout de fil de fer avec lequel elle s'appliqua à crocheter la serrure. Non, ça ne la dérangeait pas de faire ça devant un flic, avec la dextérité de quelqu'un qui faisait ça quotidiennement. Le pire, c'est qu'elle avait un double des clés de Nath, qu'elle avait fabriquées sans son autorisation. C'était quand même beaucoup plus drôle comme ça.

    Ça y est ! On entre. S'il te plaît Carlos, essaie de ne pas frapper Nath avant que j'ai annoncé ma bonne nouvelle.

    Elle le traîna à l'intérieur. Il n'y avait personne, et pas trace d'une grande perche blonde en salopette (Virginie vérifia même s'il n'était pas accroché au plafond.)
    S'affalant sur la première chaise comme si elle était chez elle, Virginie gueula :

    LUUUUUUUUIIIIIIIIIIIIGIIIIIIIIIIIIII.

    Il serait peut-être temps qu'elle assimile le vrai nom du futur père de son gosse.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: The circle of stupidity is complete ✖ Virginie, Heis & Nath   Ven 22 Nov - 22:05

Le géant blond (et non vert, hahaha) contemplait fièrement son œuvre, un sourire niais collé aux lèvres. Ce matin, c'était jour de ménage et Nath avait décidé de commencer par nettoyer sa salle de bain. Il s'était tellement appliqué qu'il n'avait pas vu le temps passer, et maintenant tout était super propre. Le plus propre, évidemment, c'étaient les toilettes. Les toilettes, pour un plombier, c'est super important. Vous pouvez pas savoir à quel point on apprécie la propreté des sanitaires quand on pratique un métier comme celui-là. Bah oui, quand on débouche des WC toute la journée, il vaut mieux avoir le cœur bien accroché. Et même lorsqu'ils sont propres, les WC des clients, on ne sait jamais ce qu'on peut y trouver...

Bref, tout ça pour dire que ceux de Nathou étaient particulièrement étincelants. Le jeune homme devait limite se cacher les yeux tellement ils étaient resplendissants, on se voyait littéralement dedans. Après avoir contemplé d'un air exalté le fruit de son dur labeur de femme de ménage en string, l'imbécile (♥) se traina péniblement jusqu'à son salon et s'affala sur son canapé. Évidemment, ses jambes de 3 mètres dépassaient allègrement à l'autre bout. Contrairement à sa salle de bain, le salon de Nathou était, comment dire...assez mal rangé. Voir pas du tout rangé. Les visiteurs éventuels étaient accueillis de manière assez charmante avec une ventouse assez douteuse collée contre un mur, et tout un tas d'outils jonchant le sol. Il y avait des petits tas de croquettes vers la cuisine, des fois que le chat qu'il n'avait pas aie faim (on sait jamais). Sur la télé trônait un magnifique bout de pizza poussiéreux. Bref, Nath vivait au milieu de ses ordures de mec qui n'a pas de petite femme à la maison. Et ça n'avait pas l'air de le gêner plus que ça...

(Woooh zut, il est censé y avoir personne dans la pièce où les deux zozos arrivent...bon bah tant pis, Vivi est aveugle ok? ♥)

Le jeune homme, insensible à la poésie de son bordel, avait même fini par s'endormir. Tant et si bien que ni le bruit de sa serrure crochetée ni celui de la porte ouverte à la volée ne le sortirent de son hibernation. Le bruit de baleine échouée que fit Vivi en s'affalant sur une chaise ne le réveilla pas non plus. En revanche...

LUUUUUUUUIIIIIIIIIIIIGIIIIIIIIIIIIII.

...oui alors ça par contre ça aurait réveillé un mort. Et comme Nathou était un peu mieux que mort, le réveil fut plutôt instantané. La chute aussi. S'ensuivit un gémissement qui s'étira plusieurs secondes. Et le géant sembla peu à peu reprendre vie. Tout d'abord, il s'assit sur les fesses en regardant autour de lui avec des yeux ronds. Punaise, cet appartement avait l'air encore plus dégueulasse vu d'en bas. Et pourquoi y avait-il des gens chez lui? Mystère...

Maaais...que...q...VIVIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!!!!! ♥♥♥♥♥


Oh, Carlos.


Nath s'était instinctivement jeté sur sa lapine reproductrice, écrasant légèrement le fruit de leur...amour au passage. Bon, évidemment, il y avait aussi l'autre. Pourquoi évidemment? Il n'en savait rien, mais Nathou avait l'impression que ces deux là étaient toujours fourrés ensemble. Il leur aurait bien demandé l'objet de cette visite matinale, mais le bidon légèrement bombé de Virginie l'avait immédiatement alerté. Évidemment, elle avait encore abusé sur la junk food. Ceci est évident. Et Carlos enquêtait sur la disparition suspecte de chips dans le voisinage, alors quand il avait découvert cette soudaine prise de poids il avait fait le lien. Et maintenant il avait accordé une dernière visite à Virginie avant de la jeter en prison. Nath se sentit soudain très fier d'avoir été choisi par sa Vivi. Après tout, c'est pas tous les jours qu'on est la dernière visite d'une criminelle en surpoids.

(Ouais, 11 jours pour parler de chips. Je vous ♥)
Revenir en haut Aller en bas
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 600
Age : 22

Âge physique : 25 ans
Âge mental : 30 ans
Groupe : La vallée.
Dons : Connaître le passé des gens en un simple contact || Pare-balles
Chronologie : ♦️Knife twists

MessageSujet: Re: The circle of stupidity is complete ✖ Virginie, Heis & Nath   Mar 24 Déc - 2:31

    HRP:
     

    Belle idée de merde, Heisen, bravo. Cette phrase avait dû se répéter à l’infini dans son crâne durant le voyage, qui avait d’ailleurs semblé durer des années. Et passer autant de temps en compagnie de cette chère Virginie était un véritable cauchemar, du moins pour quelqu’un dont la patience s’avérait être extrêmement limitée. Malgré ses efforts pour rendre le trajet le moins insupportable possible, c’était un Heisenberg mentalement claqué qui se tenait maintenant devant chez Nath.

    Le flic fixait -non sans une certaine animosité dans le regard- la future maman qui s’appliquait en cet instant à crocheter la serrure de la maison du futur père de son enfant. Si seulement Virginie n’avait été qu’une débile de plus dans la Vallée, si seulement elle n’avait pas eu cette manie presque passionnelle d’enfreindre la loi et de s’introduire chez les gens...il aurait pu n’avoir jamais croisé son regard, et sa vie serait tellement plus tranquille aujourd’hui. Et tellement plus ennuyante, aussi. Mais à l’heure actuelle, il était de bien trop mauvaise humeur pour l’admettre.

    Finalement, la porte s’ouvrit et Virginie le tira à l’intérieur. Les yeux du brun ne purent s’empêcher de scruter la pièce dans laquelle il venait d’entrer, et purée ce que c’était dégueulasse. Bon sang, mais que foutait là cette ventouse collée au mur ? Planté dans l’entrée, Heisenberg observa les retrouvailles avec une mine de dégoût dessinée sur son visage, sans même daigner saluer Nath. Devant cette scène, il ne put s’empêcher l’espace d’un instant, aussi court fut-il, de ressentir une profonde pitié pour ce futur gosse. On ne choisissait évidemment pas sa famille, mais dans ce cas précis, la vie allait être bien cruelle avec lui.

    Soupirant, le flic quitta son statut de spectateur et s’avança vers les futurs parents. Il songea un instant à décoller cette ventouse du mur et tenter de l’enfoncer sur la tête du géant blond, mais ça ne marcherait sans doute pas. À la place, sa main impatiente vint empoigner le col du tee-shirt de Nath qui lui tournait le dos et sans la moindre délicatesse, il le poussa sur le côté, l’envoyant valser contre le sol, le tout bien trop rapidement pour qu’il ait le temps d’apercevoir des bribes du passé de Nath via son don. Fort heureusement. Ses poings le démangeaient toujours affreusement, mais il avait pratiquement respecté la demande de Virginie de ne pas le frapper avant que la nouvelle ne soit annoncée, au moins. Si c’est pas super cool, ça. Il adressa d’ailleurs un regard impatient à cette dernière, et sortit enfin du mutisme dans lequel il s’était défensivement plongé durant le voyage.

    « Abrège, Virginie. » dit-il d’une voix relativement calme, un peu fatiguée, tandis que son regard se portait de nouveau sur la pièce.

    Il tira une autre chaise à une distance tolérable de Virginie pour s’asseoir. Il se trouvait être plutôt curieux de voir le visage de Nath à l’annonce de la nouvelle, même si celui-ci allait sûrement réagir comme l’imbécile heureux qu’il était. Et si, par un quelconque miracle, il demandait à Virginie de venir s’installer avec lui pour s’occuper du môme ? Plus de Virginie dans la Vallée. Le rêve.

    Du coup, Heisen jugea que ses poings et autres envies de meurtre pouvaient largement attendre encore un peu. Le policier tira son paquet de clopes de sa poche et en coinça une dans le coin dans sa bouche, le temps de chercher son briquet. L’idée que, peut-être, Nath n’apprécierait pas qu’on fume chez lui ne lui traversa même pas l’esprit, de même que fumer à côté d’une femme enceinte, d'ailleurs.


In a coat of gold or a coat of red, a lion still has claws.
And mine are long and sharp, my Lord, as long and sharp as yours.

▶️ Heis en string léopard ◀️

ヽ༼ຈل͜ຈ༽ノ ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 403
Age : 21

Âge physique : 20 ans
Âge mental : 20 ans
Groupe : La vallée du vent
Dons : • Fonte des métaux
• Rangement immédiat
Chronologie : ★★

MessageSujet: Re: The circle of stupidity is complete ✖ Virginie, Heis & Nath   Jeu 26 Déc - 13:53

    Apparemment, ce que Virginie avait pris pour un tas de vêtements et autres tissus douteux était en fait Nath, le seul, l'unique, l'amour de sa vie, le géniteur numéro un, affalé sur le canapé comme la grande loque qu'il était. Et dire qu'elle s'était éclaté les cordes vocales pour rien. En même temps, les jambes poilues qui dépassaient des coussins auraient dû lui mettre la puce à l'oreille. Fallait pas trop lui en demander. C'était une femme enceinte après tout.

    C'est donc avec le sourire qu'elle se laissa écraser, elle et sa progéniture, par l’enthousiasme du futur papa. Et avec un non-moins grand sourire qu'elle regarda le-dit futur papa se faire emplâtrer amoureusement par le flic. Elle avait failli l'oublier, celui-là. C'est fou ce que les deux garçons s'entendaient bien. Ils étaient très taquins entre eux, pensa-t-elle pendant que Nath disait bonjour à sa moquette. C'était peut-être un peu violent, surtout en prenant compte du fait que Nath ne faisait pas du tout le poids face à Heisenberg, avec ses muscles en spaghettis. Mais bon. C'est comme ça que ça se dit bonjour, un mec. C'est viril et affectueux. C'est l'amour fraternel. Ils faisaient vraiment un beau trio. Pour un peu, Virginie essuierait une larme d'émotion. Peut-être que ça n'avait rien avoir remarque, c'était juste les hormones.

    Pendant qu'ils se disaient bonjour, Virginie observa la déco. C'était mieux rangé que dans ses souvenirs. La dernière fois qu'elle était venue, il y avait deux ventouses. Et si elle se souvenait bien il y avait aussi un cochon nain en liberté dans la pièce, mais c'était un détail dont elle n'était plus très sûre. Contente de voir que Nath était devenu un mec responsable et ordonné, elle se leva, décidée à faire son annonce. Et pressée par Heisenberg, qui s'alluma une clope. Elle lui avait pourtant dit maintes et maintes fois que fumer tuait. A croire qu'il n'écoutait pas du tout ses conseils !

    Elle essaya d'y aller en douceur, comme elle avait appris. Ménager le jeune papa.

    Bon Nath, j'ai une grande nouvelle. Tu te rappelles quand on parlait de fleurs et de lait, et de produire du lait, et tout ça ? … Enfin bref, je sais plus où je voulais en venir, mais en gros, si c'est une fille on l'appelle Bambi.

    Et voilà, elle avait tout raté. C'était la faute de Carlos bien sûr, il n'avait qu'à pas lui dire d’abréger. On comprenait plus rien maintenant. Nath n'était pas un surdoué, il aurait du mal avec ces simples informations. Elle allait rajouter quelques précisions, mais elle se sentit tout à coup très mal.

    C'est toujours de ce côté les toilettes ?

    Sans attendre de réponse, elle traversa la pièce en chancelant, ouvrit une porte au hasard, et se retrouva comme par un miracle dans la bonne pièce. Après quoi elle entreprit de vomir ses tripes dans les toilettes scintillantes de Nath.


Spoiler:
 



Moi dans ma tête, y aussi Pi • • •  
les cadeaux des gens:
 

*whispers* dragons:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: The circle of stupidity is complete ✖ Virginie, Heis & Nath   

Revenir en haut Aller en bas
 

The circle of stupidity is complete ✖ Virginie, Heis & Nath

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Château en pierre :: Résidences-