AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Fire ! Fire everywhere ! [PV Trash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Fire ! Fire everywhere ! [PV Trash]   Mar 29 Oct - 21:49

C'est une journée tout ce qu'il y a de plus lambda. Enfin si une journée avec seulement deux entrées dans la boutique, et des personnes déprimés qui passent dans la rue est une journée lambda au Royaumes des Riches, à la Cité Yubaba. Il est vrai que depuis l’exécution publique d'y lui a une semaine. Tout est morne comme gris. Tu le sens au fond de toi. La guerre n'est plus si loin.
Tu soupires. Le pire va venir, et tu as peur. Accoudée au comptoir de ta boutique tu jette un regard rapide sur ton horloge. Il est l'heure de fermer. Tu te redresses et t'étires. Puis d'un pas léger tu te diriges vers ton rideau que tu vas baisser, ne laissant plus ouvert que la porte menant au bar et à la boîte derrière la boutique.
Le rideau baisser, tu te diriges vers la petite pièce ou tu va te changer. Tu as à peine le temps de revêtir, ta légère robe de danse, que tu entends un bruit sourd, comme une chute. Tu jettes un coup d’œil dans la boutique mais tu ne voix rien, tu fais alors demi-tour et tu ouvres l'entrée de la boîte. Tu entres, et tu ne bouges plus, tu sens une présence, et une légère odeur de brûler, ainsi qu'une vague de chaleur qui vient lécher la peau nue de tes bras.
Tu te retournes. Et un sourire illumine ton visage. Trash. Ca faisait longtemps que tu ne l'avais pas vu ! Il faut dire qu'avec la fermeture des frontières, voir quelqu'un d'un autre royaume et illégal, et pas franchement simple.
Je vis que son corps brulait partiellement, il avait du venir ici discrètement en utilisant son don d'ombre. Et éprouvé par l'effort, il ne maitrisait pas trop son don de feu. Je me retiens de lui faire un câlin, sa présence me manquait, c'était une chose qui ne changerait jamais et c'était rassurant.
Je lui souris et lui dis d'un ton espiègle.

- Hello Trash ! Tu es venu pour cramer quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 164
Age : 25

Âge physique : 21 ou 22 ans.
Âge mental : 24 ans.
Groupe : La Vallée du Vent, les pauvres quoi.
Dons : Corps Ardent.
Zones Obscures.

MessageSujet: Re: Fire ! Fire everywhere ! [PV Trash]   Lun 16 Déc - 4:12




Fire ! Fire everywhere !

« M'allumes pas ou j'te crâme comme un poulet rôti ma poule. »
Trash & Perséphone

Dans un moment comme celui-ci, logiquement, on est censé faire attention à ce que l'on fait ou ce que l'on dit. Il faut particulièrement faire attention à nos actions, nos déplacements ou même tout bêtement nos paroles. En effet, ce n'est pas du tout comme s'il y avait la possibilité d'être mis derrière les barreaux, voir, de mourir simplement parce qu'on avait voulu rendre visite à des amis d'un autre royaume que le notre. Votre identité découverte et hop, votre vie de gâchée. C'est simple n'est ce pas ? Comment les dirigeants d'un royaume peuvent avoir cette facilité de détruire ce qui vous rend vivant en seulement une loi ou un arrêté de plus en plus débile au fil du temps.

Après tout pourquoi pas, mh ? Pourquoi ne pas tenter le Diable de temps en temps ? Trash est un abruti et il était apparemment capable de mettre en danger le peu de liberté qui lui restait encore par simple défis ou une banal curiosité mal placée. Ce n'était pas nouveau que son intérêt pour tout et n'importe quoi l'avait fourré dans des situations pire que la prison. De la mort, non, pas encore. Il aurait bien voulu remarquez, parce que, parfois, son "don" avait... Le don de lui casser sacrément les couilles. C'était donc tout naturellement qu'il s'était mis en tête de retourner à Yubaba histoire de rendre visite à ... Perséphone par exemple et peut être même à Médor ? A voir s'il n'était pas trop amoché une fois sorti du bar de la Belle.

Ne vous en faîtes pas, le loustique avait tout de même pris ses précautions pour venir à Yubaba sans se faire repérer. En plus des capotes, de son argent et de quelques vêtements qu'il avait réussi à garder correct pour l'occasion, la Poubelle humaine avait pris soin de ne pas se bourrer la gueule la veille pour garder sa concentration le lendemain afin de tenter, nous utilisons bien le mot "tenter", de contrôler son deuxième don qu'est l'obscurité. Une fois sur deux, en se persuadant qu'il était un fantôme rejeté de la société que personne ne voyait, il arrivait à disparaître entièrement sous une masse de brouillard noir, devenant à lui tout seul de l'obscurité. Pratique pour disparaître dans l'ombre des murs ou tout ce qui était sombre.

Sauf que tout ça ne sert à rien, que dalle, niet. Trash était dans tous les cas repérable à l'odeur. Non seulement il ne sentait pas la rose du fait de son statut de Sans Abris mais là en plus ses vêtements, dont il avait pourtant pris soin jusqu'à maintenant, cramaient. Lui, il était tellement concentré que forcément, il ne s'en est pas rendu compte durant tout le trajet mais ça se sentait. La nuit commençait à rabattre son manteau noir et le Déchet fatiguait. Ne pas boire pendant toute une journée, c'est absolument affreux pour un semi-alcoolique comme lui (Être un poltron n'étant pas vraiment un choix après tout.) mais il arriva finalement à sa destination, s'affalant dans un fracas pas possible. Et oui, Trash a loupé la porte.

Enfin il était quand même arrivé à bon port sans se faire prendre. A partir de là, c'était déjà un grand exploit pour lui et c'est avec un sourire satisfait qu'il se redressa contre le mur, entrant sans aucune gêne à l'intérieur de l'établissement apparemment vide pour le moment mais pas pour longtemps. A peine sur place qu'il entendit déjà la voix de la danseuse parler d'un ton taquin. Cramer quelque chose ? Peut être bien, comme à son habitude de toute façon. Il avait tendance à vite chauffer dans les environs (quoi de plus normal ?). Pour l'instant, c'était ses habits qui étaient complètement partis en miette sur le chemin sans qu'il ne s'en rende compte. S'étirant avant de se gratter l'arrière du crâne, il grogna en toute réponse à la Belle, gêné de lui brûler quelques affaires de temps en temps, il ne pouvait pas le nier.

- Nan... Grrlmb Pas cette fois nan. Simple visite de courtoisie, ça faisait longtemps tu crois pas ? J't'ai manqué ma Poule ?

Posant comme un con la nouille à l'air et un sourire au coin des lèvres, quelques secondes s'écoulèrent avant qu'il ne s’aperçoive par lui-même qu'il était à poil. Pas vraiment pudique -après tout, Perséphone l'avait déjà vu nu- il remit cependant ses bras le long du corps, s'excusant en grommelant.

- Foutu don de merde ! 'Tain, désolé Persé' ... T'aurais pas un calbar' qui traîne quelque part ? Ou un futal, jsuis preneur aussi tsé.

Codage par Summer


Ava et signa by Misty, merci beaucoup ~ ♥
Trash parle en gold qu'il n'a pas...


Dernière édition par Trash le Sam 24 Mai - 23:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fire ! Fire everywhere ! [PV Trash]   Mer 22 Jan - 21:40

Revoir Trash te faisais vraiment du bien. Tu l’aimais bien ce gars là. Face à toi, le corps flamboyant et nu, il se gratta le crâne avant de répondre à ta question.

« Nan... Grrlmb Pas cette fois nan. Simple visite de courtoisie, ça faisait longtemps tu crois pas ? J't'ai manqué ma Poule ? »

Tu laisses échapper un petit rire. Ce mec avait le don de te faire rire. Tu allais lui répondre quand il ce rendit enfin compte de sa nudité. Bon en même temps ce n’est pas comme si tu essayais de lui lancer des signaux depuis son entrée dans la boutique.

« Foutu don de merde ! 'Tain, désolé Persé' ... T'aurais pas un calbar' qui traîne quelque part ? Ou un futal, jsuis preneur aussi tsé. »

Tu étouffes un rire, tu ne sais pas vraiment pourquoi mais tu t’attends à une scène du genre à chaque fois qu’il vient. Tu lui réponds joyeusement, un sourire flottant sur les lèvres.

«  C’est vrai que ça fait un moment Trash ! Et arrête de m’appeler "Ma Poule" s’il te plait »

Tu fais semblant de râler et évite habilement sa question. Tu n’allais quand même pas lui dire que oui il t’avait manqué, ça serai lui donner satisfaction bien trop rapidement. Tu lui indiquas de t’attendre et tu partis dans la petite pièce derrière la boutique, qui te servait de garde-robe. Tu pris un caleçon et un sweat trois fois trop grand pour toi et alla les lui donner.

« T’as pas à être désolé Trash, je sais aussi ce que c’est de ne pas gardé le contrôle de son don. Et tiens enfile ça. Je t’attends au bar. »

Tu sortis de la pièce laissant ainsi Trash s’habiller en paix. Tu n’étais pas pudique et ce n’était pas la première fois que tu le voyais nu, mais bon, c’était dans tes habitudes de laisser les gens se changer seul. Le bar étant à l'autre bout de la boîte par rapport à l'entrée ça lui permettait d'avoir un peu d'intimité.

Bon tu espérais un peu qu’il ne pose pas de question par rapport au caleçon. Tu ne pourrais tout simplement pas lui avouer que tu t’attendais à ce qu’il débarque chez toi nu à cause de son don qui aurait brûlé ses vêtements et que tu avais du coup prévu des vêtements pour lui.
Une fois que Trash eu enfilé les vêtements que tu lui avais passé et qu’il t’eu rejoins, tu lui servis un verre et lui demanda.

« Dis, tu n’as pas eu trop de mal à passer les frontières ? »
Revenir en haut Aller en bas
de la Vallée du Vent
avatar

Messages : 164
Age : 25

Âge physique : 21 ou 22 ans.
Âge mental : 24 ans.
Groupe : La Vallée du Vent, les pauvres quoi.
Dons : Corps Ardent.
Zones Obscures.

MessageSujet: Re: Fire ! Fire everywhere ! [PV Trash]   Mar 27 Mai - 22:13




Fire ! Fire everywhere !

« Une petite danse ?»
Trash & Perséphone

Bon. Heureusement que la danseuse n’était pas du genre prude parce qu’avec un cas comme Trash, les conversations seraient difficile. Il n’y en aurait peut être même pas du tout en fait car si on ne rigolait pas avec lui de sa nudité, ça devenait tout de suite plus compliqué pour papoter. Surtout si on bloquait sur sa quequette, ouais, le vrai soucis était plutôt là. Néanmoins, même si Le Déchet n’était pas pudique, ça ne l’empêchait pas d’être respectueux –un minimum- envers la gente féminine et se cacher les parties était la base. Ce qu’il fit, un peu gêné de ne pas s’en être rendu compte plus tôt. Certes, Perséphone l’avai déjà vu dans le plus simple appareil mais ce n’était pas une raison pour se balader et surtout rester chez elle dans cette tenue. C’est pourquoi il lui demanda quelques vêtements et la belle barmaid lui répondit en riant, acceptant ta demande.

- Roh tu dis ça mais je suis sûre que ce ptit surnom te plait ! Coquine !

Alors qu’on se le dise, Trash n’était pas vraiment doué pour sa subtilité et ses remarques pouvaient facilement être prises pour du gros rentre dedans alors que.. Beh pas forcément, c’était juste sa manière de parler et puis c’est tout. D’un côté, c’est vrai que Persé' était coquine et elle arrivait subtilement à séduire Trash. L’image de son corps ondulant au rythme d’une musique aussi sensuelle que ses mouvements l’emmena un peu loin dans ses pensées tandis que la belle partie chercher quelques affaires pour notre jolie poubelle, nue comme un ver. Lorsqu’elle revint, le brun revint à lui aussi, un sourire désolé collé aux lèvres. Ouais en effet, foutue malédiction à la con. S’il n’avait pas ce truc, il aurait gardé un logement et un travail fixe, tranquille pénard dans ses champs ou même ailleurs. Ne pas savoir maîtriser son don signifiait l’insécurité et bien que Trash se foute de beaucoup de choses, il fallait bien avouer que d’autres l’angoissaient un minimum. Lorsque Perséphone quitta la pièce, Le Déchet humain se demanda pourquoi elle partait, s’il lui offrait une vue si dégoûtante au point de partir ou... ?

- T’pouvais rester tsé, au point où j’en suis... Ma plastique t’plaît plus ? J’suis pourtant sûre que t’as gardé ces fringues spécialement pour moi en priant pour que j’me crame !

Revenant habillé aux côtés de la danseuse, il lâcha un petit rire. Décidément toujours le mot pour plaisanter celui là hein ? Tirant sur le Sweat, il se sentait un peu trop féminin à son goût, heureusement que le caleçon le moulait bien et qu’il assumait son côté gay mais il fallait avouer que les filles étaient plus nombreuses à mettre ce genre de tenue : haut transformé en robe. S’accoudant au bar, Trash abandonna l’idée –après tout, ça restait du tissus sur son corps tout nu- et trinqua avec son hôte pour finalement rouvrir sa bouche.

- Nan tranquille ça va... J’ai fait le nécessaire pour venir sans encombre. Il bu une gorgée. Mon deuxième don est plutôt pratique, j’pas bu hier donc j’ai réussi à assez me concentré pour me fondre dans l’obscurité des murs. Par contre à Yubaba y’a beaucoup plus de jolie fille que dans mon patelin donc niveau concentration... Ha ha ! Trash lâcha un léger rire avant de reboire, marquant une pause. Oh au fait j’espère que c’toi qui invite parce que j’ai que dalle sur moi là, à moins que jte fasse encore un crédit. C’pas grave. T’es ouvert c’soir, va y avoir du monde t’crois ? Tu vas danser ?

Après tout, ce n’est pas comme si cette Poubelle était déjà criblée de dettes et puis, il pouvait toujours essayer –une fois de plus- de payer Perséphone en nature bien que les autres fois aient été très... Chaudes pour ne pas dire brûlante puisque toucher Trash peut s'avérer impossible dans certains cas et notamment pendant les préliminaires.

- Tu danseras pour moi ?

Codage par Summer


Ava et signa by Misty, merci beaucoup ~ ♥
Trash parle en gold qu'il n'a pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Fire ! Fire everywhere ! [PV Trash]   Sam 14 Juin - 12:57

Tu souris quand il renchérit, affirmant que tu aimais ce surnom, tu lui répondis, d'un ton joyeux un grand sourire sur les lèvres, comme toujours lorsque vous discutiez, la présence de Trash était toujours rafraîchissante pour toi.

« Si c'était le cas sache que je ne l'avouerai jamais Trash ! »

Malgré ta non pudeur absolue, tu t'éloignas, laissant Trash s'habiller seul, non que sa plastique te dégoûtas loin de là, mais tu préférais toujours laisser les gens s'habiller seuls, c'était une simple habitude que tu avais prise. Et puis ce n'est pas comme si tu n'avais pas souvent vu Trash dans le plus simple appareil après tout.
Tu t'installas derrière ton bar et vous sortis 2 verres que tu remplis d'un cocktail léger que tu adorais.

« T’pouvais rester tsé, au point où j’en suis... Ma plastique t’plaît plus ? J’suis pourtant sûre que t’as gardé ces fringues spécialement pour moi en priant pour que j’me crame !  »

Tu souris tandis qu'il te rejoignait au bar, il rit et tu te mis à penser que ce gars était vraiment cool... Même si il venait de te donner la sérieuse impression de lire dans tes pensées. Non que ça ne te plaises pas, c'était juste.. Déstabilisant.
Tu l'observas, tandis qu'il s'accoudait au bar, cette tenue faisait ressortir son petit côté féminin et la caleçon, lui allait à merveille !
Vous trinquèrent et il se mit à t'expliquer qu'il avait réussi à passer les frontières sans problèmes, il faut dire aussi que son deuxième don était plutôt pratique. Il t'expliquait qu'il lui fallait de la concentration, qui était plus dure à retenir à Yubaba pour cause de jolies filles, tu fis semblant d'être jalouse et un air boudeur s'installa sur ton petit minois, tandis que lui lâchais un petit rire. Il se remit à boire un peu et aborda Le sujet.

« Oh au fait j’espère que c’toi qui invite parce que j’ai que dalle sur moi là, à moins que jte fasse encore un crédit. C’pas grave. T’es ouvert c’soir, va y avoir du monde t’crois ? Tu vas danser ?  »

Il eu un instant de pause avant de continuer dans sa lancée.

« Tu danseras pour moi ?  »

Tu souris, pour une fois ce n'est pas la boisson que tu lui feras payer, il faut bien changer un peu, tu regardas par dessus son épaule, fixant la barre autour de laquelle tu ondulerais bientôt. Tu fixas ensuite ton regard sur lui pour lui répondre.

« Oui, c'est ouvert ce soir, mais ça serra calme, comme la plupart des soirs ces temps-ci, je fermerai tôt je pense. Et oui je vais danser, si tu veux tu pourra t'occuper du bar, je te laisserai prendre une partie de la recette de ce soir... Et non tu n'auras pas à payer pour le cocktail ce soir, cadeau de la maison ! »

Tu étais accoudée au comptoir et tu te redressas en t'étirant, faisant remonter ta courte robe de danse.

« Oui, je danserais pour toi, mais après la fermeture du club ! Et ça ne sera pas gratuit, à toi de voir comment tu voudras me payer. »

Tu repassas de son côté du bar, en lui souriant, lui laissant ainsi la place du barman et tu te dirigeais vers ta piste de danse, tu entendais le premier client arriver, la soirée aller commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fire ! Fire everywhere ! [PV Trash]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fire ! Fire everywhere ! [PV Trash]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Premium Deck Series: Fire & Lightning
» Nouvelles regles escarmouche : Rate of Fire
» [Comic] Première BD Hero Factory 2011 : Ordeal of Fire
» Deck Recon: Rapid Fire
» Fields of Fire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Centre ville-