AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 De la pensée où le commencement, qui était là en premier? || Miya-chou ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: De la pensée où le commencement, qui était là en premier? || Miya-chou ♥   Jeu 17 Oct - 20:59



Brrrr, j'me suis fais mal, couillon!
Bruce, Kevin & Miya

Ils marchaient, nonchalants. Leur premier pouvoir pleinement activé, les jumeaux Disney se baladaient sans se soucier de rien, comme à leur habitude. Voici quelques semaines, maintenant, qu’ils avaient glissé dans ce coloré univers qu’est Skies Kingdom. Bon, ils n’étaient pas arrivé au meilleur moment, sans doute, puisqu’ils avaient pu constater eux-mêmes qu’un nombre incalculables de bordels avaient germés un peu partout dans les Royaumes régents de ce monde. Même là où ils créchaient – soit la terre des noiraudes, comme tous les exilés – il y avait eu du bruit. Et pas qu’un peu. Ils avaient été contraints de la mettre un peu en sourdine s’ils ne voulaient pas être réprimandés. Autant dire que ça leur avait passablement chauffés les oreilles. Surtout Kevin. Ah. Kevin et sa grande gueule. Kevin et sa manie de l’ouvrir quand il ne faut pas. Kevin et… bref. Cessons là les énumérations des défauts de cet énergumène car nous en aurions pour des jours, autrement.

Pour résumer, disons simplement qu’heureusement pour l’imbécile fini que Bruce était à ses côtés. Ce simple fait se dénota d’une importance cruciale quand il fallut leur sauver la mise. Mais ça, évidemment, le plus sanguin des deux ne l’entendait pas vraiment de cette façon-ci. C’est ainsi que l’on put assister à une bonne prise de tête – à moins que ce ne fut un dialogue courtois entre jumeaux ? – pour le moins singulière puisqu’ils ne faisaient que rarement attention, lorsqu’ils étaient seuls dans de grands espaces, aux « détails » de leur capacité commune. Actuellement, le détail, c’était de ne pas cloisonner la bouche de leurs corps en symbiose.

Vu de l’extérieure, un fou atteint de personnalité multiple n’aurait pas pu faire un meilleur effet, très certainement.
    « Puisque je te dis que j’aurais pu m’en charger, merde à la fin !
    -Grand frère, pour la énième fois, ce n’était pas la solution à ça…
    -Ta mère !
    -On à la même, abruti…
    -Fuck. Ta gueule alors.
    -Kevin !
    -Chut, tu m’agaces ! »
Ah, au moins on peut dire que je ne vous avais pas menti à ce propos. Un fou. Docteur Jekyll & Mister Hyde en pleine action. A la différence que le scientifique précédemment cité n’était pas un ado’ en pleine rébellion constante ou capricieux comme un chat de la pub Sheba. Oui, je dis n’importe quoi pour comparer. Et j‘assume. Passons. Nos deux jeunes gens étaient tellement concentrés sur leur prise de bec en tandem avec l’avancement de leurs pieds qu’ils ne remarquèrent pas deux choses un peu essentielles, là, tout de suite, genre, maintenant.
Premièrement, ils avaient franchis les frontières de la Vallée du Vent. Génial. Les ennuis, ça allait encore être pour leurs poires. Mais le danger le plus immédiat n’était pas tellement là, non. En réalité, ils approchaient d’une petite pente et ne firent pas attention à la racine qui…
Et voilà. Ils viennent de se casser la gueule méchamment et dégringolent en chœur jusqu’à la fin de cette butte masquée par les traitres buissons un peu plus haut qui eux, doivent se fendre la feuille. Admirez mon humour de voix-off.

Code © Keira M. sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De la pensée où le commencement, qui était là en premier? || Miya-chou ♥   Dim 20 Oct - 15:19

Kevin & Bruce & Miya


❝De la pensée où le commencement, qui était là en premier ?
"Voilà des jours qu’elle n’avait pas quitté son petit chez elle. Si ce n’était pour aller travailler, et encore, elle ne s’en était pas sentie capable les jours qui avaient suivi cet exécution ; ce jour où elle aurait pu perdre la vie.
Depuis elle ne vivait plus vraiment, elle se contentait d’exister. Elle avait tenté de reprendre le dessus, mais à chaque fois qu’elle commençait à se sentir mieux, l’image de ce garde masqué lui revenait en mémoire. Et cette flaque de sang laissée sous le corps du prisonnier qu’elle avait voulu délivrer.
Elle n’avait pas eu de nouvelles de Meantan ou d’Aspirine non plus. Elle ne les avait pas croisés –difficile lorsque l’on ne sort pas- et n’avait pas encore eu de réponses aux lettres qu’elle avait envoyés. Par l’intermédiaire d’Hermès, puisqu’elle ne connaissait pas leurs adresses.
N’avoir aucune réponse ne l’étonnerait pas en réalité. Elle s’attendait à ce qu’ils lui en veuillent pour la façon dont les choses s’étaient déroulées.

Mais aujourd’hui les choses seraient différentes. Rester misérable à se laisser dépérir chez elle, encore ? Il en était hors de question. S’enfermer sur soi-même n’est que la façon idéale de s’enfoncer davantage, elle le savait. Aussi, même si elle ne se sentait pas plus la force de sortir que les jours précédents, elle avait décidé de se faire violence pour aller profiter des rayons du soleil. Une belle journée est aussi bonne pour le moral qu’une journée pluvieuse peut lui être mauvais. Aussi, même si elle n’avait aucune grande conviction quant à l’idée de sortir, elle s’était tout de même habillée pour aller faire un tour. Loin dans la clairière, elle pensait qu’elle serait seule. Libre de pleurer si les larmes, comme souvent ces jours ci, désiraient de forcer le passage pour couler jusque sur ses joues.

Elle pensait être seule, mais ça, c’était sans savoir que son destin lui jouait plus d’un tour depuis qu’elle était dans ce nouveau monde. La solitude était un luxe qu’on ne désirait pas lui accorder en ce jour et en cette heure. Sa compagnie aurait pu pour ainsi dire tomber du ciel que cela n’aurait pas été bien différent puisqu’elle avait tout bêtement dévalé l’une des pentes face à elle alors qu’elle s’était accroupie pour contempler la beauté et l’innocence d’une petite fleur blanche.
Résultat ? Plus de fleur, mais un jeune homme qui viennent de se casser la gueule. Et elle, accroupie juste à ses côtés.

…Plus ou moins. Puisqu’un bon de surprise l’a faite tomber en arrière et finir sur les fesses, alors qu’elle ne quittait pas de ses deux grands yeux ronds ce nouvel arrivant qui venait d’entrer en scène d’une façon pour le moins originale. Mais ce n’était pas son entrée en scène qui intriguait le plus Miya en réalité. Mais plutôt son visage. Elle essayait doucement de rassembler ses esprits, de revenir sur terre. Elle était persuadée d’avoir déjà vu son visage quelque part, auparavant. Il y a longtemps, dans un autre monde. Dans son monde.

Mais où, et quand ? Ça, c’était encore ce que son esprit chamboulé essayait de définir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De la pensée où le commencement, qui était là en premier? || Miya-chou ♥   Mar 22 Oct - 17:23



A KE KOUKOU *out*
Bruce, Kevin & Miya

C’est drôle, comme la vie réserve parfois des surprises inédites, jusque-là. Quand bien même on voudrait se préparer à ne jamais sursauter face à ses inepties, nous n’y parvenons jamais. C’est comme ça. La vie est simplement joueuse ; à tel point que ça en devient casse-pied. Et peut-être que les âmes ici présentes ne tarderont pas à le découvrir. Ou peut-être pas. Seul l’avenir pourra le dire avec une certaine certitude.

Heureusement pour les jumeaux deux en un – trop classe, comme le shampooing ! – le sol était assez meuble et ils n’eurent pas trop à souffrir de la chute. Leur corps commun se redressa avec un peu de peine et ils s’étirèrent de concert pendant cinq bonnes minutes avant de réaliser qu’ils n’étaient pas vraiment seuls, là, tout de suite, maintenant. Ah, j’ai jamais dit qu’ils étaient futés, faut pas déconner non plus.

Le premier qui eut la présence d’esprit de répondre –un ange eut le temps de passer cela dit- fut, roulement le tambouuuur… Kevin. Ouai, Kevin et sa frustration toujours présente. Kevin et sa contrariété.

    « Ah ? Salut. T’es qui toi ? »
Tout aurait pu sembler le plus normal du monde si le corps ne s’était pas alors mit à parler avec une seconde voix, pour s’adresser… à lui-même.

    « Kevin ! Présentes toi en premier voyons, tu es sensé être un gentleman !
    -Oh la ferme Bruce, tu m’fatigue
    -Même !
    -Mais ta gueule putain ! »
Et voilà, ça repartait dans la prise de bec. Sauf que vu de l’extérieur, ça pouvait vraiment faire peur. Surtout quand on n’est pas habitué le moins du monde. Enfin, Kevin se sentit l’âme suffisamment houleuse pour bouder un peu et ne plus répondre aux contre-attaques de son petit frère. Ainsi, Bruce eut tout loisir d’essayer d’arranger la situation au mieux.

    « Bonjour jeune fille ! reprit-il J’espère que nous ne t’avons pas fait peur ! Moi, je m’appelle Bruce Disney, et lui c’est mon frère jumeau, Kevin ! »
Évidemment, il s’était pointé du doigt lui-même. Forcément, pour lui c’était tout à fait logique, cette situation. Ou serait l’ambigüité ? Il était habitué à son don, maintenant, et ne voyait pas le mal de se désigner soi-même pour présenter son frangin lorsqu’ils étaient fusionnés. Il n’avait pas l’eau chaude dans toutes les pièces, il faut le pardonner pour ça. Dans sa petite tête, tout le monde état parfaitement au courant de sa capacité à se fondre avec son jumeau, donc forcément, ah ah, bonjour les frayeurs.

Finalement, plus il regardait le visage de l’inconnue et plus il se sentait un peu nostalgique.

    « Dis donc… On ne se serait pas déjà croisé quelque part, dis-moi ? J’ai l’impression de t’avoir déjà rencontré avant. »
Mais où, c’était là tout le mystère. Avant Skies Kingdom ? Sur cent, les chances que cela soit le cas devaient sans doute être très très faibles, mais bon, il voulait tout de même en avoir le cœur net. Ses yeux reflétaient ses émotions troublées.


Code © Keira M. sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: De la pensée où le commencement, qui était là en premier? || Miya-chou ♥   Sam 26 Oct - 19:43

Kevin & Bruce & Miya


❝De la pensée où le commencement, qui était là en premier ?
"Elle le contemple. Elle le contemple, silencieuse. Presque...Inquiète ? Inquiète au sujet de cette nouvelle rencontre qu'elle vient de faire...Songeant que la dernière était Isaac, elle se permet de se méfier de ce garçon qui se parle à lui même et se présente sous deux non différents, prétextant avoir un frère. Un schizophrène ? Peut-il réellement être autre chose ? Ce genre de rencontre est si...irréaliste ! Et bien évidement c'était tombé sur elle...

Cela dis sa dernière phrase possède un certain sens. Son visage lui dit quelque chose à elle aussi. Mais dans l'instant elle ne se souvient pas. C'est parce que le contexte est si différent. C'est avec ses souvenirs qu'il lui revient. Brides par brides. Jusqu'à forcer à la fin un ensemble parfaitement cohérent.

Il faisait nuit. Elle rentrait de son boulot, dans l'autre monde. Dans son monde, alors qu'elle était encore avec sa mère. Comme chaque soir, elle s'était dirigée vers la gare. Sous la pluie. Oui, il pleuvait. C'était la raison qui faisait qu'elle avait au dessus de sa tête un parapluie bleu marine. Mais ce soir là lorsqu'elle était rentrée, s'était sans son parapluie.

Tout lui revenait. Tout redevenait clair dans sa tête. Comme chaque soir elle avait pris le train pour rentrer chez elle. Un trajet assez court. Un quart d'heure, peut-être ? A sa station de nouveau elle s'était protégée de la pluie et c'est là qu'elle l'avait vu. Un garçon roux, assis sur un banc, sous la pluie. De toute évidence, il n'allait pas très bien. Alors, le petit ange qu'est Miya s'était rapproché...

Mais comme toujours elle avait été incapable de décroché un mot pour lui faire redresser la tête et apporter un air un peu plus joyeux sur son faciès. Alors elle s'était contenter de mettre le parapluie au dessus de sa tête, avant de prendre ses mains dans les siennes pour les faire se refermer sur l'objet.
Lorsque, l'espace de quelques secondes, leurs regards s'étaient croisés, elle avait simplement sourit, lâché ses mains, et était repartie en lui laissant son parapluie.
Aussi silencieuse que toujours.

Elle n'aurait jamais cru revoir ce garçon. Encore moins ici. Et pourtant, la vie vous réserve parfois de drôles de surprises.

Déconcertée sur le coup, elle se contenta de hocher positivement la tête et de lui sourire à nouveau.

Comme la première fois.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: De la pensée où le commencement, qui était là en premier? || Miya-chou ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

De la pensée où le commencement, qui était là en premier? || Miya-chou ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pensées Philosophiques d'un Voleur...
» Une plongée dans les pensées de Garrosh
» Transmition de pensée *-*
» Ténacité : Pensées nocturnes
» Détecteur de pensée virtuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Forêts :: Clairière-